Actualité

Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue

Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue

FOCUS - L'école Christophe-Turc, au Village olympique, a rejoint le mouvement d'occupation lancé dans plusieurs écoles grenobloises depuis l'automne 2022. Des parents d'élèves, soutenus par les enseignants, ont ainsi investi l'établissement depuis le 13 janvier 2023, pour mettre à l'abri des familles et leurs enfants dormant à la rue. Après avoir organisé un goûter solidaire, ce jeudi 26 janvier, le collectif a interpellé les pouvoirs publics, appelant la préfecture et la Ville de Grenoble à réquisitionner des logements vides.

Combien sont-elles aujourd'hui ? Quatre, selon la Ville de Grenoble, ou plutôt six ou sept, d'après les associations ? Quoi qu'il en soit, l'école Christophe-Turc s'est ajoutée à la liste des écoles grenobloises occupées depuis l'automne ou l'hiver 2022. Comme à Malherbe, puis à Chorier ou encore à Berriat, un collectif de parents d'élèves a ainsi investi cet établissement situé dans le quartier du Village olympique, depuis le 13 janvier 2023, afin de mettre à l'abri des familles et leurs enfants dormant à la rue.

Grenoble : l'école Christophe-Turc occupée à son tour

Un collectif de parents d'élèves occupe l'école Christophe-Turc, au Village olympique, depuis le 13 janvier 2023, pour mettre à l'abri trois familles (dont l'une a obtenu un hébergement depuis) et leurs enfants vivant à la rue. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Ici, il s'agit en l'occurrence de trois familles, avec six enfants au total, dont trois scolarisés à l'école Christophe-Turc. "La première famille, arrivée courant octobre, vivait dans une voiture", raconte une enseignante, ce jeudi 26 janvier. "Une autre s'est retrouvée en janvier à la rue. Et la troisième était hébergée auparavant chez des connaissances." Une quatrième famille, vivant en squat, doit par ailleurs arriver début février, et même "peut-être une cinquième", ajoute-t-elle.

Le chauffage est coupé la nuit, "il fait 14°C dans les salles de classe"

Entre-temps, l'une des trois familles a enfin pu obtenir un hébergement. Mais les deux autres, originaires de Mongolie et d'Afrique de l'Ouest, doivent composer depuis maintenant deux semaines avec cette "solution de secours qui n'est ni durable ni satisfaisante". La professeur des écoles évoque ainsi "l'intimité impossible, les matelas à ranger tous les jours, le manque de chauffage, l'absence de douche"...

Grenoble : l'école Christophe-Turc occupée à son tour

Parents, enseignants et militants associatifs ont pris la parole à tour de rôle, jeudi 26 janvier 2023, dans cette salle de classe de l'école Christophe-Turc, qui devient chaque soir un dortoir. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Dormant chacune dans une salle, les familles doivent en effet enlever leurs lits de fortune chaque matin, à 7 heures, pour le ménage, puis quitter l'école à 7 h 50. Pour l'hygiène et la toilette, les conditions sont sommaires, comme pour la cuisine, avec simplement un micro-ondes et une bouilloire à disposition.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue »

  1. C’est une confu­sion totale sur ce qu’est le rôle de l’é­cole. Ne souffre t‑elle pas de suf­fi­sam­ment de pro­blèmes pour en rajou­ter, pour la rendre encore plus défaillante ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

"Racisme d'État": l'élue grenobloise Christine Garnier revient sur ses propos, les occupations d'écoles se poursuivent
« Racisme d’État » : l’é­lue gre­no­bloise Christine Garnier revient sur ses pro­pos, tan­dis que les occu­pa­tions d’é­coles se poursuivent

FLASH INFO - Rétropédalage de l'élue grenobloise Christine Garnier? Face aux occupations d'écoles à Grenoble pour éviter que des enfants ne dorment à la rue Lire plus

Grenoble : les écoles Chorier et Berriat occu­pées à leur tour par des parents d’é­lèves pour mettre à l’a­bri des enfants dor­mant à la rue

FOCUS - Suivant l'appel lancé cet automne par plusieurs organisations, des parents d'élèves des écoles maternelles Chorier et Berriat, à Grenoble, occupent respectivement les deux Lire plus

Plusieurs organisations (Cisem, Cimade, Collectif Malherbe, Dal 38, Ecole ici et maintenant, Intersyndicale enfants migrants, RESF 38) ont lancé, mercredi 2 novembre 2022, à l'école Malherbe, un appel à occuper les écoles pour mettre à l'abri les enfants à la rue. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : plu­sieurs orga­ni­sa­tions lancent un appel à occu­per les écoles pour mettre à l’a­bri les enfants dor­mant à la rue

FOCUS - Plusieurs associations et collectifs ont organisé, ce mercredi 2 novembre 2022, une conférence de presse à l'école Malherbe à Grenoble, occupée depuis le Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
École Malherbe à Grenoble : statu quo pour les familles mises à l’a­bri, l’oc­cu­pa­tion conti­nue mal­gré le début des vacances

FOCUS - Depuis le 10 octobre 2022, trois familles sans domicile fixe, soutenues par des parents d'élèves en lien avec le Réseau éducation sans frontières Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : des parents d’é­lèves occupent l’é­cole Malherbe pour mettre à l’a­bri des enfants et familles à la rue

FOCUS - Un collectif de parents d'élèves, en lien avec le Réseau éducation sans frontières (RESF), et soutenu par plusieurs associations et syndicats, a commencé Lire plus

De la Salle rouge à l'ancienne école Jean-Macé: la mobilisation du Dal 38 et des familles sans logement se poursuit
Après la Salle rouge, l’ex-école Jean-Macé occu­pée par des familles sou­te­nues par le Dal 38 : la Ville de Grenoble porte plainte

FOCUS - Nouvelle occupation à Grenoble: après celle de l'esplanade de la Caserne de Bonne, les 80 familles hébergées durant deux mois à la Salle Lire plus

Flash Info

|

19/04

20h52

|

|

19/04

20h24

|

|

18/04

17h28

|

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

|

16/04

19h28

|

|

15/04

18h01

|

Les plus lus

Culture| Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

Société| Après Un Bon Début, le gre­no­blois Antoine Gentil pré­sente sa méthode édu­ca­tive « star­ter » avec son livre Classe réparatoire

Environnement| À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

Agenda

Je partage !