Actualité

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, destiné à les nourrir et à leur apporter des soins. L'occasion aussi de les stériliser. L'installation, réalisée en partenariat avec les associations One Voice et Cosa animalia, devrait quant à elle faire des petits au fil des années.

"On offre aux chats un habitat digne de ce nom et c'est la moindre des choses que l'on puisse faire". C'est ainsi que Sandra Krief, conseillère municipale de Grenoble déléguée à la Condition animale, a présenté le 23 janvier 2023 le premier Chatipi de la commune. Soit une petite cabane, ou un mini-chalet selon les sensibilités, destinée à accueillir les “chats libres” pour leur nourrissage et leur suivi sanitaire, voire à les abriter s'ils le souhaitent.

De gauche à droite, Sandra Krief et Steve Chretiennot (Ville de Grenoble), André Argemi (Cosa animalia) et Mathilde Perrot (One Voice), devant le premier Chatipi de Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Sandra Krief et Steve Chretiennot (Ville de Grenoble), André Argemi (Cosa animalia) et Mathilde Perrot (One Voice), devant le premier Chatipi de Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Chatipi est le fruit d'une collaboration entre les services de la Ville de Grenoble, l'association One Voice qui finance sa construction, et Cosa animalia qui assure sa gestion au quotidien. Son emplacement? Un renfoncement du Quai de France, derrière la Maison des jeux de Grenoble, à proximité du Jardin des Dauphins et de sa montée jusqu'à la Bastille. Un lieu par nature fréquenté par les félins.

Le Chatipi, un refuge pour les chats errants

"Les Chatitipis, c'est un programme qui a pour but de venir en aide aux chats errants, en partenariat avec une mairie et une association locale", explique Mathilde Perrot, responsable du programme Chatipi pour One Voice. Ses objectifs ? Nourrir et stériliser les chats, leur fournir un abri, mais aussi "sensibiliser la population à la problématique de l'errance féline, puisqu'elle trouve sa source chez les particuliers qui ne font pas stériliser leurs chats".

À l'intérieur du Chatipi du Quai de France à Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Intérieur du Chatipi du Quai de France à Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Contrairement aux idées reçues, souligne Mathilde Perrot, les chats de nos contrées sont loin de bien se débrouiller sans présence humaine. "Ceux qui n'ont personne pour leur venir en aide vivent dans des conditions misérables, en proie à la faim, à la maladie, aux intempéries, parfois à la violence", décrit-elle. Or, chaque année, des chatons "naissent dans la nature et viennent alimenter la population de chats errants".

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 62 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

3 réflexions sur « Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants »

  1. Le chat est un tueur en série, un fléau pour la bio­di­ver­sité, les oiseaux, les petits mam­mi­fères, les lézards, etc. Les chats errants tuent trois fois plus que les domes­tiques. En 2020, un député EELV avait pro­posé que le chat soit déclaré ani­mal nuisible.
    https://​www​.notre​na​ture​.be/​a​r​t​i​c​l​e​/​l​e​-​c​h​a​t​-​u​n​-​d​a​n​g​e​r​-​p​o​u​r​-​l​a​-​b​i​o​d​i​v​e​r​s​ite

    sep article
    • Les chats libres de la Bastille sont sté­ri­li­sés et nour­ris tous les jours et n’ont donc pas fran­che­ment besoin de chasser.
      Par contre je m’interroge sur la néces­sité d’une dalle pour un chat tipi ! A l’heure où l’on veut dés­im­per­mea­bi­li­ser les sols…,! Les cabanes de la Bastille n’ont pas de dalle et c’est très bien !

      sep article
  2. Vraiment super cette idée de cha­let et de pou­voir venir en aide aux chats errants une excel­lente ini­tia­tive que je salut les pauvres minous sans nour­ri­ture, avec le froid les mala­dies je suis s’y contente pour eux merci merci pour tout ce que vous faites 😻😻😻👍

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'association Cosa Animalia en quête de bénévoles pour les chats et les pigeons de Grenoble
L’association Cosa Animalia en quête de béné­voles pour les chats et les pigeons de Grenoble

  FLASH INFO — L'association Cosa Animalia lance un appel à bénévoles. Fondée en 2003, la structure grenobloise se fixe pour mission de recueillir, soigner Lire plus

L'association Les Chats libres alerte sur des chats “prisonniers” dans des canalisations quartier Mistral à Grenoble
L’association Les Chats libres alerte sur des chats “pri­son­niers” dans des cana­li­sa­tions quar­tier Mistral à Grenoble

FLASH INFO – Des chats en danger de mort dans les canalisations du quartier Mistral à Grenoble? C'est la situation que décrit la présidente de Lire plus

Chats “pri­son­niers” des cana­li­sa­tions de Mistral : Sandra Krief affirme que toutes les pré­cau­tions avaient été prises

DROIT DE SUITE – Suite à l'épisode des chats “prisonniers” des canalisations du quartier Mistral à Grenoble, et à la prise de parole de Josiane Lire plus

L'association Cosa Animalia en quête de bénévoles pour les chats et les pigeons de Grenoble
Voiron : le maire prend des mesures pour sté­ri­li­ser les chats errants… sous la pres­sion des associations

FOCUS - Les associations de protection animale Cosa Animalia et Cats ont lancé une pétition le 26 novembre dernier pour inciter le maire de Voiron, Julien Lire plus

Toxoplasma Gondii parasites toxoplasmose Grenoble
Toxoplasmose : des cher­cheurs gre­no­blois ont trouvé une alter­na­tive à l’ex­pé­ri­men­ta­tion sur les chats

  EN BREF – En cultivant in vitro les formes sexuées transmissibles du parasite de la toxoplasmose, des chercheurs grenoblois de l’Institut for Advanced Biosciences Lire plus

Ronronthérapie : deux bars à chats ouvrent leurs portes à Grenoble
Ronronthérapie : deux bars à chats ouvrent leurs portes à Grenoble

FOCUS - Grenoble cèderait-elle à la vogue de la ronronthérapie ? Ce n'est pas un, mais deux bars à chats qui y font leur apparition, Lire plus

Flash Info

|

18/04

22h52

|

|

18/04

17h28

|

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

|

16/04

19h28

|

|

15/04

18h01

|

|

15/04

15h38

|

Les plus lus

Culture| Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

Environnement| À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

Politique| « Nomadisme, déni de civi­li­sa­tion » : le PCF 38 dénonce les pro­pos du maire de Villette-d’Anthon

Agenda

Je partage !