Actualité

"Des attaques gratuites": Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l'association PAZ sur la gestion des pigeons

« Des attaques gra­tuites » : Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l’as­so­cia­tion PAZ sur la ges­tion des pigeons

« Des attaques gra­tuites » : Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l’as­so­cia­tion PAZ sur la ges­tion des pigeons

DROIT DE SUITE – « Je n’ai pas de temps à perdre avec ces attaques gra­tuites ! » Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sandra Krief, conseillère muni­ci­pale de Grenoble délé­guée à la Condition ani­male, n’a pas appré­cié la récente com­mu­ni­ca­tion de l’as­so­cia­tion Paz (Paris ani­maux zoo­po­lis). Celle-ci repro­chait à la Ville de Grenoble de ne pas lui avoir déli­vré les docu­ments deman­dés sur sa ges­tion de popu­la­tion des pigeons, dans le cadre d’une enquête visant à dénon­cer la pra­tique du gazage.

Avant la prise de parole de Sandra Krief, la posi­tion de la muni­ci­pa­lité était quelque peu confuse. Dans un pre­mier temps, celle-ci fai­sait savoir à Place Gre’net qu’elle ne pra­ti­quait pas le gazage et n’a­vait, dès lors, aucun docu­ment à four­nir. Ce alors que l’as­so­cia­tion demande l’en­semble des docu­ments, et pas seule­ment ceux concer­nant le gazage. Puis, dans un second temps, la Ville a indi­qué n’a­voir en réa­lité reçu aucune demande, mal­gré une relance de la Cada et une sai­sie du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif. Vous avez dit confusion ?

Des pigeons dans le ciel et sur les toits de Grenoble. Alors que la Ville est accusée par l'association PAZ de ne pas fournir les documents relatifs à la gestion des pigeons, Sandra Krief réplique en démentant et en dénonçant des "attaques gratuites". © Florent Mathieu - Place Gre'net

Des pigeons dans le ciel et sur les toits de Grenoble. Alors que la Ville est accu­sée par l’as­so­cia­tion Paz de ne pas four­nir les docu­ments rela­tifs à la ges­tion des pigeons, Sandra Krief réplique en démen­tant et en dénon­çant des « attaques gra­tuites ». © Florent Mathieu – Place Gre’net

Sollicitée par Place Gre’net, Sandra Krief confirme que la Ville a bien reçu une demande de la part de l’as­so­cia­tion… pour son plus grand aga­ce­ment:« On lui a refilé tout ce qu’on avait, c’est-à-dire les fac­tures de la nour­ri­ture des pigeons. Qui attestent que, toutes les semaines, les pigeons dans les pigeon­niers contra­cep­tifs sont nour­ris ». Paz assure pour­tant n’a­voir rien reçu. « C’est parce que cette réponse ne lui convient pas. Elle n’a pas pré­cisé ce qu’elle vou­lait. Elle fait perdre du temps aux ser­vices parce qu’on ne com­prend pas ce qu’elle demande », rétorque l’é­lue animaliste.

Et Sandra Krief d’en­fon­cer le clou : non, la Ville de Grenoble ne pra­tique pas (ou plus) le gazage de pigeons. « Ce serait une héré­sie ! Moi vivante et conseillère muni­ci­pale de Grenoble, c’est impos­sible ! », insiste-t-elle. Avant d’a­dres­ser une der­nière ama­bi­lité à l’as­so­cia­tion Paz : « Qu’est-ce qu’elle veut prou­ver ? Ce n’est pas une façon de faire, on est dans le même camp. Ce n’est pas la Ville de Grenoble qu’il faut atta­quer. On devrait être des alliées plu­tôt que des enne­mies. »

L’incompréhension du côté de Paz

Cofondatrice de l’as­so­cia­tion Paz, Amandine Sanvisens fait part de son incom­pré­hen­sion face à la réac­tion de Sandra Krief. Et per­siste et signe : « On n’a rien reçu du tout ». Avant d’a­jou­ter : « Ce n’est pas du tout une attaque [contre Sandra Krief]. La demande a été for­mu­lée à la mai­rie. On fait une dif­fé­rence, en ce sens qu’elle n’a­vait pas en sa pos­ses­sion les docu­ments ».

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « « Des attaques gra­tuites » : Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l’as­so­cia­tion PAZ sur la ges­tion des pigeons »

  1. Ho ! les hommes !
    Les pigeons sont des hommes. Ils les ont appri­voi­sés, ce qui peut être consi­déré comme édu­qués tout comme leurs propres enfants. Ils en ont fait des fac­teurs, très actifs dans la guerre de 14 – 18 … puis rendu leur « liberté ».

    Tout comme pour les hommes plu­tôt que « liberté » ils auraient du leurs pro­po­ser le reclassement.
    « Liberté, éga­lité, fra­ter­nité » : « Mme vous n” aviez qu” à vous syn­di­quer » … Des pigeons syndiqués !

    sep article
  2. Peut être pour­rait elle au moins « perdre » un peu de son très pré­cieux temps à lire ce que l’Académie de Médecine dit des rats d’é­gouts (par­don les sur­mu­lots, ainsi que Grenoble capi­tale verte nomme ses nou­veaux protégés).
    https://​www​.aca​de​mie​-mede​cine​.fr/​e​n​t​r​e​-​l​e​-​b​i​e​n​-​e​t​r​e​-​d​u​-​r​a​t​-​d​e​g​o​u​t​-​e​t​-​l​a​-​s​a​n​t​e​-​p​u​b​l​i​q​u​e​-​f​a​u​t​-​i​l​-​c​h​o​i​s​ir/

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'association animaliste PAZ pointe du doigt le silence de Grenoble sur sa gestion de la population de pigeons
L’association ani­ma­liste Paz pointe du doigt le silence de Grenoble sur sa ges­tion de la popu­la­tion de pigeons

FOCUS - Dans le cadre d'une enquête sur la façon dont les communes gèrent leur population de pigeons, l'association animaliste Paz a sollicité les documents Lire plus

L'association animaliste PAZ pointe du doigt le silence de Grenoble sur sa gestion de la population de pigeons
Étude sur les pigeons à Grenoble : l’op­po­si­tion accuse la Ville d’a­voir favo­risé le cabi­net de conseil asso­cia­tif Aerho

FOCUS - Interpellée par des habitants se plaignant des nuisances causées par les pigeons, la Ville de Grenoble a commandé une étude au cabinet de Lire plus

L'association Cosa Animalia en quête de bénévoles pour les chats et les pigeons de Grenoble
L’association Cosa Animalia en quête de béné­voles pour les chats et les pigeons de Grenoble

  FLASH INFO — L'association Cosa Animalia lance un appel à bénévoles. Fondée en 2003, la structure grenobloise se fixe pour mission de recueillir, soigner Lire plus

Bientôt des pigeon­niers contra­cep­tifs à Grenoble pour évi­ter de gazer les pigeons

DÉCRYPTAGE – Projet lauréat du budget participatif 2016, l'installation de pigeonniers contraceptifs dans Grenoble va devenir une réalité. Une autre manière de gérer la population Lire plus

La fondatrice de l'organisation L214, Brigitte Gothière, est venue remettre à Éric Piolle et Sandra Krief une écharpe symbolique de leur engagement. © Martin de Kerimel – Place Gre’net
Le maire de Grenoble a reçu l’écharpe « Une ville pour les ani­maux » de l’as­so­cia­tion L214

EN BREF - Éric Piolle et sa conseillère déléguée à la Condition animale ont reçu, le 10 novembre 2022, l’écharpe « Une ville pour les animaux » Lire plus

Sandra Krief cosignataire d'une tribune appelant à prendre en compte le sort des animaux liminaires
Sandra Krief cosi­gna­taire d’une tri­bune appe­lant à prendre en compte le sort des ani­maux liminaires

FLASH INFO — "N’oubliez pas les animaux qui peuplent nos villes!". Tel est le message de la tribune publiée par L'Obs dimanche 13 février 2022, Lire plus

Flash Info

|

18/04

22h52

|

|

18/04

17h28

|

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

|

16/04

19h28

|

|

15/04

18h01

|

|

15/04

15h38

|

Les plus lus

Culture| Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

Environnement| À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

Politique| « Nomadisme, déni de civi­li­sa­tion » : le PCF 38 dénonce les pro­pos du maire de Villette-d’Anthon

Agenda

Je partage !