Procédure de redressement judiciaire ouverte pour le groupe Go Sport... Mais pas sa filiale Go Sport France

Une enquête pré­li­mi­naire pour « abus de biens sociaux » ouverte dans le cadre du dos­sier Go Sport

Une enquête pré­li­mi­naire pour « abus de biens sociaux » ouverte dans le cadre du dos­sier Go Sport

FLASH INFO – Alors que la déci­sion du tri­bu­nal de com­merce de Grenoble sur le sort de l’en­seigne gre­no­bloise Go Sport se fait encore attendre, suite à l’au­dience qui s’est dérou­lée lundi 16 jan­vier 2023, le jour­nal Libération révèle qu’une infor­ma­tion judi­ciaire a été ouverte pour « abus de biens sociaux », suite à des mou­ve­ments finan­ciers obser­vés dans les comptes de l’entreprise.

L’information a été confir­mée par le par­quet de Grenoble, qui évoque tou­te­fois une « enquête pré­li­mi­naire » plu­tôt qu’une « infor­ma­tion judi­ciaire ». Le 9 novembre 2022, la jus­tice a ainsi saisi la gen­dar­me­rie de Grenoble pour un pos­sible fait d’a­bus de bien social, suite à « plu­sieurs révé­la­tions de faits délic­tueux » de la part des com­mis­saires aux comptes en charge du dos­sier Go Sport. Le jour­nal Libération évoque quant à lui « plus de 50 mil­lions » d’eu­ros prélevés.

Y a-t-il abus de biens sociaux à Go Sport ? © Léa Raymond - Place Gre'net

Alors que l’en­seigne Go Sport est sous la menace d’une pla­ce­ment en redres­se­ment judi­ciaire, le jour­nal Libération révèle qu’une enquête pré­li­mi­naire a été confiée à la gen­dar­me­rie de Grenoble pour des soup­çons d’a­bus de biens sociaux dans l’en­tre­prise, suite à un signa­le­ment des com­mis­saires aux comptes. © Léa Raymond – Place Gre’net

Lors d’une audience au mois de décembre 2022, les mêmes com­mis­saires aux comptes fai­saient éga­le­ment état d’une ces­sa­tion de paie­ment de la part de Go Sport depuis plu­sieurs mois. Un constat éga­le­ment cor­ro­boré par un expert indé­pen­dant. Mais contesté par le groupe pro­prié­taire de Go Sport, Hermione People & Brands, qui s’é­tait engagé à rendre la tré­so­re­rie de l’en­tre­prise posi­tive « à très brève échéance ».

Go Sport est encore sous la menace d’un redres­se­ment judi­ciaire, si la situa­tion de ces­sa­tion de paie­ment est recon­nue par la jus­tice. La direc­tion a, pour sa part, indi­qué qu’elle pri­vi­lé­gie­rait la ces­sa­tion de l’en­seigne à un autre groupe.

Hermione People & Brands a racheté Go Sport en 2021 pour un euro sym­bo­lique. Pas de quoi ins­pi­rer confiance aux sala­riés, le groupe étant éga­le­ment l’an­cien pro­prié­taire de Camaïeu, dont les maga­sins ont été liqui­dés en sep­tembre 2022.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie sa décision concernant le sort de Go Sport au 16 janvier 2023
Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble ren­voie sa déci­sion concer­nant le sort de Go Sport au 16 jan­vier 2023

FLASH INFO - Répit, de courte durée, pour les salariés de Go Sport. Lundi 19 décembre 2022, le tribunal de commerce de Grenoble a interrogé Lire plus

Procédure de redressement judiciaire ouverte pour le groupe Go Sport... Mais pas sa filiale Go Sport France
La jus­tice va se pro­non­cer sur le sort de Go Sport en vue d’un éven­tuel redres­se­ment judiciaire

FLASH INFO - Le tribunal de commerce de Grenoble a interrogé, lundi 19 décembre 2022, des représentants salariés de Go Sport. Lors d'une audience à Lire plus

La marque d’é­qui­pe­ment out­door Vertical signe un par­te­na­riat com­mer­cial avec l’en­seigne Go Sport

FLASH INFO — "Désormais, Vertical ne s’adresse plus seulement qu’aux experts de la montagne mais s’ouvre à une clientèle outdoor plus large". C'est ainsi que Lire plus

Le groupe isé­rois Go Sport s’at­taque au mar­ché asia­tique et met le paquet sur l’Europe et le Maroc

FIL INFO - Le groupe Go Sport, dont le siège social se trouve toujours à Sassenage, renforce sa stratégie à l'international. A la clé, un renforcement Lire plus

Clinique mutualiste: le PDG du groupe Avec mis en examen pour prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics
Clinique mutua­liste : le PDG du groupe Avec mis en exa­men pour prise illé­gale d’intérêts et détour­ne­ment de fonds publics

FOCUS - Après son interpellation et sa garde à vue, le président-directeur-général du groupe Avec, gestionnaire indirect de la Clinique mutualiste de Grenoble, a été Lire plus

GHM: Bernard Bensaid, président du groupe Avec, placé en garde à vue pour "prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics"
GHM : Bernard Bensaid, pré­sident du groupe Avec, placé en garde à vue pour « prise illé­gale d’in­té­rêts et détour­ne­ment de fonds publics »

FLASH INFO - Le parquet de Grenoble annonce, par voie de communiqué, que Bernard Bensaid, président directeur général du groupe Avec (anciennement Doctegestio), société repreneuse Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !