Une dizaine de militants de différentes organisations syndicales ont distribué des tracts contre la réforme des retraites devant la gare de Grenoble, le 17 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’intersyndicale isé­roise contre la réforme des retraites sur le pied de guerre en vue de la mobi­li­sa­tion du 19 janvier

L’intersyndicale isé­roise contre la réforme des retraites sur le pied de guerre en vue de la mobi­li­sa­tion du 19 janvier

FOCUS – En pré­vi­sion de la jour­née de grève et de mobi­li­sa­tion du 19 jan­vier 2023 contre le pro­jet de réforme des retraites, les orga­ni­sa­tions syn­di­cales mettent les fers au feu. Ce mardi 17 jan­vier, une dizaine de repré­sen­tants d’une inter­syn­di­cale isé­roise ont ainsi dis­tri­bué des tracts devant la gare de Grenoble pour inci­ter les voya­geurs à se mobi­li­ser contre une « réforme injuste et inutile ». Ce non sans un cer­tain suc­cès estiment les syn­di­cats qui, forts de l’unité du front syn­di­cal, augurent un bras de fer d’ampleur avec le gouvernement.

« Retraites : une réforme injuste et inutile ». Tel était le titre du tract dis­tri­bué par une dizaine de mili­tants FO, CGT, Unsa, FSU et Solidaires sur le pied de guerre aux voya­geurs qui entraient ou sor­taient de la gare de Grenoble ce mardi 17 jan­vier 2023 dès 8 heures du matin. Leur objec­tif ? Interpeller les usa­gers pour leur expli­quer rapi­de­ment en quoi cette réforme des retraites – avec le report de l’âge légal de départ à 64 ans et une accé­lé­ra­tion de l’augmentation de la durée de coti­sa­tion jusqu’à 43 ans – n’est pas acceptable.

Et, bien sûr, les inci­ter à se mobi­li­ser pour la jour­née de grève et de mani­fes­ta­tions lan­cée contre le pro­jet de réforme par l’ensemble des cen­trales syn­di­cales de France, dont la CGT, le jeudi 19 jan­vier. Mais pas seule­ment. Ces repré­sen­tants de l’intersyndicale isé­roise1CGT, CFDT, FO, FSU, FSE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires, CNT, UEG, Unef, MNL et IEL. tenaient éga­le­ment à faire la démons­tra­tion du carac­tère uni­taire du front syn­di­cal dans le bras de fer déci­sif désor­mais engagé contre le gouvernement.

Des militants des syndicats FO, CGT, Unsa, FSU et Solidaires ont distribué des tracts contre le projet de réforme des retraites devant la gare de Grenoble le 17 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des mili­tants des syn­di­cats FO, CGT, Unsa, FSU et Solidaires ont dis­tri­bué des tracts contre le pro­jet de réforme des retraites devant la gare de Grenoble le 17 jan­vier 2023. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Est-ce un signe de bon augure ? La plu­part des voya­geurs se sont volon­tiers empa­rés du tract et sont res­tés pour dis­cu­ter quelques minutes avec les mili­tants. Certains ont même pro­mis de reve­nir devant la gare le sur­len­de­main, « mais cette fois-ci pour mani­fes­ter », ont-ils assuré d’un ton résolu.

Des indi­ca­teurs annon­cia­teurs d’une forte mobi­li­sa­tion selon la CGT

De quoi éton­ner Élisa Balestrieri, membre du secré­ta­riat de la CGT de l’Isère, qui n’en est pas à sa pre­mière opé­ra­tion de trac­tage. « C’est tou­jours com­pli­qué à la gare parce que les gens sont en tran­sit mais, là, nous sommes vrai­ment bien per­çus », com­mente-t-elle.

« Ils posent des ques­tions, demandent com­ment va s’organiser la mani­fes­ta­tion mais aussi s’inquiètent de la cir­cu­la­tion des trains pour ceux qui conti­nue­ront à tra­vailler. C’est un très bon accueil », se féli­cite la syn­di­ca­liste. De plus, « là où nous voyons aussi un signe encou­ra­geant, c’est que même les très jeunes prennent le tract alors qu’on pour­rait pen­ser qu’ils se dés­in­té­ressent de leur future retraite », sou­ligne Élisa Balestrieri.

L'intersyndicale iséroise d'ores et déjà prête à la mobilisation contre le projet de réforme des retraites

Déjà en 2020 avaient eu lieu des mani­fes­ta­tions contre la réforme des retraites à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Autre rai­son de se réjouir pour la mili­tante : le nombre de pré­avis de grève dépo­sés dans les sec­teurs privé et public en Isère. Un indi­ca­teur sans doute annon­cia­teur « d’une mobi­li­sa­tion très sui­vie dans le dépar­te­ment », espère-t-elle.

« Beaucoup pré­voient des grèves de quelques heures, d’autres sur toute la jour­née voire illi­mi­tées, rap­porte la syn­di­ca­liste. Il faut ajou­ter à cela toutes les mani­fes­ta­tions qui se dérou­le­ront en Isère et les assem­blées géné­rales qui sui­vront pour éva­luer l’im­por­tance de la mobi­li­sa­tion et, sur­tout, savoir quelles suites don­ner au mou­ve­ment. »

« Ce n’est pas qu’une affaire de syn­di­cats, tous les sala­riés sont concernés »

Même son de cloche pour Philippe Beaufort, secré­taire géné­ral de l’union dépar­te­men­tale FO de l’Isère. « Cette union syn­di­cale contre le report de l’âge de la retraite et l’al­lon­ge­ment de la durée des coti­sa­tions fonc­tionne ! On va se battre pour gagner ! », pro­met-il. D’ailleurs, pour­suit le mili­tant, « beau­coup d’é­coles fer­me­ront jeudi, mais aussi pas mal d’en­tre­prises dans le privé, dans les trans­ports et pas seule­ment à la SNCF, mais aussi dans les trans­ports de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise ».

Et Philippe Beaufort d’in­sis­ter : « Ce n’est pas qu’une affaire de syn­di­cats. Cela concerne tous les sala­riés. Aussi, nous espé­rons vive­ment qu’il y aura du monde dans la rue. »

Philippe Beaufort, secrétaire général de l’union départementale FO de l’Isère et Élisa Balestrieri, membre du secrétariat de la CGT de l’Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Philippe Beaufort, secré­taire géné­ral de l’union dépar­te­men­tale FO de l’Isère, et Élisa Balestrieri, membre du secré­ta­riat de la CGT de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous espé­rons aussi que les jeunes réagi­ront, ren­ché­rit pour sa part Catherine Blanc-Lanaute de la FSU. Les orga­ni­sa­tions lycéennes font par­tie de l’in­ter­syn­di­cale et je pense que ça va par­tir. »

Violaine Vulliet de Solidaires Isère se montre tout aussi opti­miste. Par contre, pré­vient-elle, « cela ne s’ar­rê­tera pas jeudi ou alors si ça s’ar­rête, c’est que nous aurons gagné. Mais ça, j’y crois un peu moins. » En tout cas, pour la mili­tante, la cause est enten­due : « Devoir tra­vailler jus­qu’à la mort, c’est non ! »

Débrayage aux Deux-Alpes dans le cadre du mou­ve­ment national

Les tra­vailleurs sai­son­niers font aussi connaître leur oppo­si­tion à la réforme des retraites. Le syn­di­cat Force Ouvrière Remontées méca­niques annonce ainsi un débrayage et un ras­sem­ble­ment de 9 h à 10 h sur la place des Deux-Alpes de la part des tra­vailleurs des remon­tées méca­niques de la station.

« En rai­son du mor­cel­le­ment de nos acti­vi­tés, le compte péni­bi­lité ne per­met abso­lu­ment pas aux tra­vailleurs sai­son­niers de béné­fi­cier de point pour anti­ci­per leur départ à la retraite », dénonce le syn­di­cat. Pour qui la mul­ti­pli­cité des acti­vi­tés sai­son­nières ou la répar­ti­tion inégale des acti­vi­tés sur l’an­née ne sont pas recon­nues par la réforme.

« De plus, la branche des remon­tées méca­niques est beau­coup plus expo­sée en termes de risques pro­fes­sion­nels que la moyenne fran­çaise », écrit encore le syn­di­cat. Qui conclut sur un mes­sage clair : « Nous ne pour­rons pas tenir jus­qu’à 64 ans ».

Joël Kermabon

Auteur

1 commentaire sur « L’intersyndicale isé­roise contre la réforme des retraites sur le pied de guerre en vue de la mobi­li­sa­tion du 19 janvier »

  1. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les syndicats isérois appellent à la mobilisation contre le projet de réforme des retraites jeudi 19 janvier
Les syn­di­cats isé­rois appellent à la mobi­li­sa­tion contre le pro­jet de réforme des retraites jeudi 19 jan­vier 2023

EN BREF - Les syndicats isérois se mobilisent, comme les autres organisations à l'échelle nationale, contre le projet de réforme des retraites présenté par le Lire plus

L'intersyndicale iséroise d'ores et déjà prête à la mobilisation contre le projet de réforme des retraites
L’intersyndicale isé­roise d’ores et déjà prête à la mobi­li­sa­tion contre le pro­jet de réforme des retraites

FLASH INFO - Alors que le projet de réforme des retraites doit être présenté par la Première ministre mardi 10 janvier 2023 en fin de Lire plus

Grève et manifestation à Grenoble pour "l’augmentation des salaires et des pensions" jeudi 17 mars
Entre 1400 et 3000 mani­fes­tants à Grenoble pour l’emploi et les salaires et contre les réformes des retraites et de l’as­su­rance chômage

REPORTAGE - De 1400 (selon la police) à 3000 (selon les organisateurs) manifestants ont défilé, ce mardi 5 octobre 2021, dans les rues de Grenoble Lire plus

© Paul Turenne - Place Gre'net
Le report de la réforme des retraites favo­ra­ble­ment accueilli par les syndicats

  EN BREF — L'annonce du report de la réforme des retraites par Emmanuel Macron au cours de son allocution du 16 mars est saluée Lire plus

Rassemblement syndicats sur la place de Verdun, lundi 2 mars 2020 .© Ambre Croset
Réforme des retraites : les syn­di­cats isé­rois appellent à la mobi­li­sa­tion mas­sive contre le « pas­sage en force »

  EN BREF – « Le temps est pourri, le gouvernement aussi ! » ont crié les opposants à la réforme des retraites, ce lundi 2 mars, devant Lire plus

Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs premiers pas à Force Ouvrière et comptent bien rester mobilisées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Réforme des retraites : les syn­di­cats res­tent mobi­li­sés mal­gré l’examen du texte à l’Assemblée

  EN BREF – Les opposants à la retraite à points maintiennent la pression. Ils étaient ainsi environ 3 500 selon la CGT à défiler dans Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !