Perturbations sur des lignes de bus M'Tag suite à une grève chez Keolis: Force Ouvrière dénonce la sous-traitance

Perturbations sur des lignes de bus M’Tag liées à une grève chez Keolis : Force ouvrière dénonce la sous-traitance

Perturbations sur des lignes de bus M’Tag liées à une grève chez Keolis : Force ouvrière dénonce la sous-traitance

FLASH INFO – Des per­tur­ba­tions sont à pré­voir sur plu­sieurs lignes de bus du réseau M’Tag, à comp­ter du mardi 3 jan­vier 2023 et pour une durée encore indé­fi­nie. En cause : un mou­ve­ment de grève au sein du pres­ta­taire Grindler (basé à Vif et affi­lié à Keolis), qui touche la cir­cu­la­tion dans le sud et grand sud du ter­ri­toire métropolitain.

M’Tag informe ainsi les usa­gers que les lignes de bus Proximo 23 et 25 cir­culent sui­vant les horaires de période verte, soit ceux des vacances sco­laires. Mais c’est un arrêt total de la cir­cu­la­tion qui s’o­père sur les lignes Flexo 44, 45, 65, 66, 67, 68. Ainsi que sur plu­sieurs iti­né­raires des lignes Sacado 101, 102, 103, 104, 111, 182, 262, 263, 271, 282, 292 et 293. Le détail des per­tur­ba­tions est à retrou­ver sur le site de la M’Tag.

À l’o­ri­gine du mou­ve­ment social, un pré­avis de grève déposé par les syn­di­cats CGT, CFDT, Solidaires et Force ouvrière. Les orga­ni­sa­tions exigent une reva­lo­ri­sa­tion du taux horaire de 13 euros, ainsi que l’oc­troi de 1 000 euros de “prime Macron”. De même qu’une aug­men­ta­tion de 20 euros de la part patro­nale sur la mutuelle, ou encore le ver­se­ment de la prime repas pour chaque jour tra­vaillé. 80 % des sala­riés auraient rejoint le mou­ve­ment d’ar­rêt de travail.

Une grève chez Grindler-Keolis entraîne de fortes perturbations sur de nombreuses lignes de bus M'Tag dans le sud de la Métropole. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Une grève chez Grindler-Keolis entraîne de fortes per­tur­ba­tions sur de nom­breuses lignes de bus M’Tag dans le sud de la métro­pole gre­no­bloise. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Au-delà des reven­di­ca­tions au sein de l’en­tre­prise, c’est la ques­tion de la sous-trai­tance qui est posée, estime Fernando Martins du syn­di­cat Force ouvrière M’Tag. « Le Smmag et M’Tag ont tou­jours sous-traité des lignes, et ça fait des années qu’on le dénonce », explique le syn­di­ca­liste à Place Gre’net. Qui indique que la ligne Proximo 25 est, par exemple, pas­sée en sous-trai­tance au 1er jan­vier 2023. Avec, à la clé, des éco­no­mies de 400 000 euros, « sur le dos des sala­riés ».

Les conven­tions col­lec­tives ne sont en effet pas les mêmes, au détri­ment des per­son­nels des entre­prises en sous-trai­tance, juge Fernando Martins. « On fait le même métier, mais on n’a pas les mêmes salaires ni les mêmes condi­tions sociales », résume-t-il, non sans dénon­cer un « dum­ping social » orches­tré par le Smmag et la direc­tion de M’Tag. Et de conclure : « Ce que l’on veut, c’est un seul opé­ra­teur public, et que tous les sala­riés aient les mêmes condi­tions. »

La CGT et ST dénoncent éga­le­ment la sous-trai­tance à M’Tag

Dans son bul­le­tin interne, l’in­ter­syn­di­cale Tag com­po­sée de la CGT (qui compte un élu en CSE) et de ST (sans repré­sen­tant élu) cri­tique éga­le­ment la poli­tique de sous-trai­tance de M’Tag et du Smmag. Non sans dénon­cer, pour les sala­riés de Grindler, des « condi­tions de tra­vail, d’amplitudes horaires “démen­tielles” et des rému­né­ra­tions injustes ».

Stéphane Gemmani, Willy Durand, Pierre Cousin et Amin Raik, représentants de l'intersyndicale ST et CGT (sans représentants élus) à M'Tag. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Stéphane Gemmani, Willy Durand, Pierre Cousin et Amin Raik, repré­sen­tants de l’in­ter­syn­di­cale ST et CGT (sans repré­sen­tants élus) à M’Tag. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« Le SMMAG afin de faire des éco­no­mies de “bouts de ficelles”, sous-traite des lignes aupa­ra­vant exploi­tées par M’Tag à quelques opé­ra­teurs pri­vés ; Méconnaissant ainsi volon­tai­re­ment le tra­vail acharné de leurs agents per­met­tant de main­te­nir un ser­vice public digne de ce nom », écrivent les deux organisations.

Des déci­sions sus­cep­tibles de dégra­der le ser­vice public de trans­ports, pour­suivent-elles. En fai­sant encore état de « rumeurs » sur une sous-trai­tance géné­ra­li­sée, allant jus­qu’à concer­ner 70 % du réseau dans les années à venir. « M’Tag n’exploiterait alors plus que les lignes de tram­way et Chronos ». Et de conclure : « Il n’y a pas de fumée sans feu »…

Au ven­dredi 6 jan­vier au matin, la grève et les per­tur­ba­tions étaient tou­jours en cours. [enca­dré ajouté le 6 jan­vier à 9 heures].

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Personnes masquées dans le Tram B vers le campus à l'arrêt Grand Sablon © Simon Marseille - Place Gre'net
Le réseau Tag res­tera très for­te­ment per­turbé par la grève le mardi 8 novembre 2022 et jus­qu’à nou­vel ordre

FLASH INFO - La grève initiée par une intersyndicale le vendredi 4 novembre 2022 "se poursuit jusqu’à nouvel ordre et engendrera encore des perturbations pour Lire plus

Grève sur le réseau Tag: aucun tramway en circulation les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 novembre 2022
Grève sur le réseau Tag : aucun tram­way en cir­cu­la­tion du ven­dredi 4 au lundi 7 novembre 2022 inclus

EN BREF - Du fait d'un mouvement de grève sur son réseau, les Transports de l'agglomération grenobloise (Tag) annoncent de fortes perturbations à compter du Lire plus

Grève sur le réseau Tag: solidaires des revendications, les syndicats ST et CGT dénoncent "la méthode et le timing"
Grève sur le réseau Tag : soli­daires des reven­di­ca­tions, les syn­di­cats ST et CGT dénoncent « la méthode et le timing »

FLASH INFO - "Diviser pour mieux régner", c'est ainsi que les syndicats ST et CGT analysent le mouvement de grève sur le réseau Tag, qui Lire plus

Les agents de la filière technique de M'Tag, en grève depuis lundi 2 mai 2022, se sont rassemblés devant le dépôt d'Eybens, ce mardi 3 mai. @ FO M'Tag
M’Tag : la grève des agents tech­niques se pour­suit, déjà quelques per­tur­ba­tions sur le tra­fic des bus et trams dans la métro­pole grenobloise

FIL INFO - Les agents de la direction et filière des métiers techniques de M'Tag ont entamé leur deuxième jour de grève, ce mardi 3 Lire plus

Des mesures pour la circulation sur le réseau TAG et l'accès aux commerces avant les fêtes
Les agents tech­niques de M’Tag en grève à par­tir du lundi 2 mai 2022 pour leurs salaires et condi­tions de travail

EN BREF - Les agents de la direction et filière des métiers techniques de M'Tag (ex-Semitag) seront en grève à partir de ce lundi 2 Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Les syn­di­cats de la Tag sus­pendent leur pré­avis de grève suite aux avan­cées des négociations

FLASH INFO — Vers une sortie de crise entre syndicats et direction de la SemiTag? Alors qu'un mouvement de grève a lourdement perturbé le réseau Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !