Procédure de redressement judiciaire ouverte pour le groupe Go Sport... Mais pas sa filiale Go Sport France

La jus­tice va se pro­non­cer sur le sort de Go Sport en vue d’un éven­tuel redres­se­ment judiciaire

La jus­tice va se pro­non­cer sur le sort de Go Sport en vue d’un éven­tuel redres­se­ment judiciaire

FLASH INFO – Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble a inter­rogé, lundi 19 décembre 2022, des repré­sen­tants sala­riés de Go Sport. Lors d’une audience à huis clos, il a aussi entendu les diri­geants de l’en­seigne spor­tive. Objectif : déter­mi­ner si l’en­tre­prise se trouve (ou non) en situa­tion de ces­sa­tion de paiement.

Go Sport dans la tour­mente. C’est ce qui res­sort d’une audience du tri­bu­nal de com­merce de Grenoble consa­crée à l’en­seigne spor­tive, ce lundi 19 décembre 2022. Les com­mis­saires aux comptes ont en effet pré­senté, à cette occa­sion, un rap­port concluant à l’é­tat de ces­sa­tion de paie­ment de Go sport. L’enseigne spor­tive, déte­nue depuis un an par Hermione People & Brands (cf. enca­dré), figure pour­tant parmi les plus impor­tantes de France, avec Intersport et Décathlon.

Go Sport, de main en main

L’enseigne Go Sport, créée en 1978, a d’a­bord été rache­tée en 1983 par le groupe de dis­tri­bu­tion gre­no­blois Genty-Cathiard, puis par le groupe Rallye en 1990. Ce avant son rachat en 2021 pour un euro sym­bo­lique par Hermione People & Brands (HPB), filiale de la Financière Immobilière Bordelaise. Un groupe détenu par l’homme d’af­faires bor­de­lais Michel Ohayon, dont Forbes estime la for­tune per­son­nelle supé­rieure à un mil­liard d’eu­ros. Benoît Verdier avait alors pris la direc­tion de Go Sport début 2022.

Selon nos confrères de France Info, les com­mis­saires aux comptes éva­luent aujourd’­hui la dette de la société à plus de 36 mil­lions d’eu­ros. Une menace pour quelque 2 000 sala­riés qui s’in­quiètent de leur sort depuis le mois d’oc­tobre. Un autre rap­port, éta­bli par la direc­tion et par­fois pré­senté comme incom­plet, serait quant à lui moins inquié­tant et pro­met­trait un retour sans délai à une tré­so­re­rie positive.

Une déci­sion rapide… avant une pro­cé­dure de redres­se­ment judiciaire ?

Le tri­bu­nal va vite se pro­non­cer : sa déci­sion doit inter­ve­nir d’ici le mer­credi 21 décembre. S’il décla­rait Go Sport en ces­sa­tion de paie­ment, il pour­rait déci­der de l’ou­ver­ture d’une pro­cé­dure de redres­se­ment judi­ciaire. La direc­tion, elle, pri­vi­lé­gie­rait plu­tôt l’i­dée d’une pro­cé­dure de conci­lia­tion et envi­sa­ge­rait la ces­sa­tion de Go Sport à un autre groupe.

Magasin Go Sport, Cours Berriat, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Magasin Go Sport, cours Berriat, à Grenoble. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

HPB n’ins­pire pas confiance à tous ses sala­riés. Et pour cause. Ce même groupe était encore récem­ment le pro­prié­taire des maga­sins Camaïeu, liqui­dés en sep­tembre 2022 (et depuis rache­tés par Celio).

Autre source d’in­quié­tude pour le per­son­nel : le départ du direc­teur géné­ral, Benoît Verdier, le 1er décembre 2022, quelques mois après celui de la direc­trice admi­nis­tra­tive et financière.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La marque d’é­qui­pe­ment out­door Vertical signe un par­te­na­riat com­mer­cial avec l’en­seigne Go Sport

FLASH INFO — "Désormais, Vertical ne s’adresse plus seulement qu’aux experts de la montagne mais s’ouvre à une clientèle outdoor plus large". C'est ainsi que Lire plus

Le groupe isé­rois Go Sport s’at­taque au mar­ché asia­tique et met le paquet sur l’Europe et le Maroc

FIL INFO - Le groupe Go Sport, dont le siège social se trouve toujours à Sassenage, renforce sa stratégie à l'international. A la clé, un renforcement Lire plus

Une Camaïeu Place Victor Hugo
Rachat de Camaïeu : après la fer­me­ture de deux maga­sins gre­no­blois et mar­ti­né­rois, les sala­riés dans l’expectative

  FOCUS - Depuis mai 2020, l’enseigne de prêt à porter Camaïeu est en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Lille a décidé le Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !