Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS – La cour d’as­sises de l’Isère a condamné, ce ven­dredi 25 novembre 2022, le pro­fes­seur de vio­lon Philippe Clément à 12 ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols et agres­sions sexuelles sur un ancien élève. C’est la troi­sième fois que l’ac­cusé était jugé dans cette affaire. Après la plainte dépo­sée par la vic­time en 2007, il avait en effet déjà été condamné à deux reprises, d’a­bord en 2017 puis en appel en 2020. Mais le sexa­gé­naire a de nou­veau formé un pour­voi en cas­sa­tion1voir enca­dré ce mardi 29 novembre – comme il l’a­vait fait suite au ver­dict en appel.

[Article publié le 28 novembre 2022 à 13 heures et mis à jour le 30 novembre 2022 à 9 h 50] Après trois jours d’au­dience, la cour d’as­sises de l’Isère a rendu son ver­dict, ce ven­dredi 25 novembre 2022, dans le pro­cès de Philippe Clément, pro­fes­seur de vio­lon gre­no­blois de 62 ans, accusé de viols et agres­sions sexuelles par l’un de ses anciens élèves. Suivant les réqui­si­tions de l’a­vo­cat géné­ral, la cour a condamné l’ac­cusé à 12 ans de réclu­sion cri­mi­nelle. Une peine iden­tique à celle pro­non­cée en appel, trois ans plus tôt, à Valence.

La cour d'assises de l'Isère a condamné le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion criminelle pour viols et agressions sexuelles sur un ancien élève.

Condamné en 2017 par la cour d’as­sises de l’Isère, puis en 2020 par la cour d’ap­pel de la Drôme, le pro­fes­seur de vio­lon a été reconnu cou­pable une troi­sième fois de viols, ce ven­dredi 25 novembre 2022, à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

C’était en effet la troi­sième fois que Philippe Clément com­pa­rais­sait devant les assises pour cette affaire. Condamné à 11 ans de pri­son par la cour d’as­sises de l’Isère, en 2017, il avait fait appel, avant d’é­co­per de 12 ans de réclu­sion en 2020. Mais ce juge­ment avait été cassé par la cour de cas­sa­tion, son avo­cat Me Ronald Gallo esti­mant que son client n’a­vait pas béné­fi­cié d’un pro­cès équi­table car le pré­sident de la cour d’ap­pel de la Drôme avait exprimé son opi­nion personnelle.

L’épilogue d’une pro­cé­dure longue de quinze ans

Cette troi­sième condam­na­tion vient – peut-être2voir enca­dré – clore une pro­cé­dure longue de quinze ans. Ancien élève de Philippe Clément, Fabrice, âgé aujourd’­hui de 38 ans, avait en effet déposé plainte contre son ex-pro­fes­seur de vio­lon en 2007. Il accu­sait ce der­nier de l’a­voir violé à deux reprises, en 2003 et 2004, alors qu’il était tout juste majeur. À cette époque, la vic­time était élève à l’é­cole Vivaldi, à Grenoble.

L’accusé, qui nie les viols, était éga­le­ment pour­suivi pour plu­sieurs agres­sions sexuelles, plus pré­ci­sé­ment des attou­che­ments phy­siques allant cres­cendo lorsque le jeune gar­çon était mineur. Des faits com­mis alors que Fabrice était « sous l’emprise » de son pro­fes­seur de vio­lon, a affirmé l’a­vo­cat géné­ral Philippe Muller dans son réqui­si­toire, relate Le Dauphiné libéré.

Une « rela­tion amou­reuse » pour la défense, une vic­time « contrainte » pour les par­ties civiles

Ce der­nier enten­dait ainsi battre en brèche les argu­ments de Philippe Clément, déve­lop­pés par Me Gallo au cours de sa plai­doi­rie. L’avocat a, lui, défendu la thèse d’une « rela­tion amou­reuse » entre son client et la vic­time, sou­te­nant que cette der­nière n’a­vait « pas exprimé de refus ». Une ver­sion vive­ment contes­tée par les deux avo­cates des par­ties civiles. « Fabrice n’é­tait pas consen­tant, il a été contraint », a assuré Me Sylvia Rizzi.

La cour d'assises de l'Isère a condamné le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion criminelle pour viols et agressions sexuelles sur un ancien élève.

Me Ronald Gallo défen­dait l’an­cien pro­fes­seur de vio­lon Philippe Clément à son troi­sième pro­cès pour viols et agres­sions sexuelles, devant la cour d’as­sises de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Philippe Clément a été incar­céré à la mai­son d’ar­rêt de Varces. L’ancien pro­fes­seur de vio­lon avait par ailleurs déjà été condamné à 18 mois de pri­son avec sur­sis en 2007, en pre­mière ins­tance, puis à 12 mois de pri­son avec sur­sis en 2008, en appel, pour des attou­che­ments sexuels sur deux autres élèves mineurs. Ce qui lui avait valu une ins­crip­tion au fichier des délin­quants sexuels. Il lui est depuis inter­dit de tra­vailler au contact de mineurs.

Philippe Clément se pour­voit en cassation

Condamné, ven­dredi 25 novembre 2022, à 12 ans de réclu­sion cri­mi­nelle par la cour d’as­sises de l’Isère pour viols et agres­sions sexuelles sur un ancien élève, puis écroué à l’is­sue de l’au­dience, Philippe Clément a décidé de se pour­voir en cas­sa­tion. Une infor­ma­tion confir­mée ce mardi 29 novembre par son avo­cat Me Ronald Gallo.

Le pro­fes­seur de vio­lon avait déjà été condamné à 11 ans de réclu­sion par la cour d’as­sises de l’Isère, en 2017, puis à 12 ans de pri­son par la cour d’as­sises d’ap­pel de la Drôme, en 2020. Mais il avait déjà formé un pre­mier pour­voi en cas­sa­tion suite à son pro­cès en appel, d’où sa troi­sième com­pa­ru­tion, la semaine der­nière, à Grenoble.

Problème : pour Me Gallo, inter­rogé par France Bleu Isère, son client aurait dû être ren­voyé devant les assises du Rhône ou de Savoie – à Lyon ou Chambéry – et non devant celles de l’Isère qui l’a­vaient déjà condamné. Le pro­fes­seur de vio­lon conti­nue en outre de cla­mer son inno­cence, d’où sa déci­sion ce mardi. Si la cour de cas­sa­tion venait à cas­ser le ver­dict, Philippe Clément serait alors jugé pour la qua­trième fois pour ces faits.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Perron de l'hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : un homme de 25 ans, soup­çonné d’une dizaine de viols et agres­sions sexuelles, mis en exa­men et écroué

FLASH INFO - Un homme de 25 ans a été mis en examen pour viols et agressions sexuelles et placé en détention provisoire, ce jeudi Lire plus

Deux hommes soupçonnés de proxénétisme interpellés à Grenoble
Viol d’une jeune femme sur les berges de l’Isère, à Grenoble : un sus­pect inter­pellé et mis en examen

FLASH INFO - Un homme de 26 ans a été interpellé, ce mercredi 30 mars 2022, après le viol d'une jeune femme dans le quartier Lire plus

Une jeune femme a porté plainte à Bordeaux pour un viol présumé qui impliquerait trois joueurs du FC Grenoble rugby. Le président du FCG a réagi mardi.
Viol en réunion : les cinq ex-rug­by­men du FCG ren­voyés devant la cour d’as­sises de Bordeaux

EN BREF - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux a renvoyé, ce jeudi 22 septembre 2022, devant les assises de la Lire plus

De gauche à droite : Sarah Marcato, déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité, Laurent Prévost, préfet de l'Isère et Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Lutte contre les vio­lences faites aux femmes : un bilan « encou­ra­geant » mal­gré la hausse du phé­no­mène en Isère

FOCUS - En amont de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes qui se tient ce vendredi 25 novembre 2022, Laurent Lire plus

Opération tranquillité vacances reprend cet été
Domène : un mas­seur kiné­si­thé­ra­peute mis en exa­men pour agres­sions sexuelles

FLASH INFO - Un masseur kinésithérapeute a été mis en examen, ce vendredi 25 mars 2022, pour des agressions sexuelles présumées commises dans son cabinet, Lire plus

Un octogénaire victime d'un coup de couteau à Échirolles, la police décrit une agression "hors-normes"
Un homme de 42 ans soup­çonné d’a­gres­sions sexuelles sur cinq sep­tua­gé­naires à Grenoble et Echirolles

FLASH INFO - Un homme de 42 ans, soupçonné d'agressions sexuelles en série sur des septuagénaires, a été interpellé ce mercredi 12 janvier 2022 par Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !