© Manuel Pavard - Place Gre'net

Agression de mili­tants de l’Uni à Grenoble : mise à l’é­preuve édu­ca­tive pour le pré­venu mineur, en atten­dant le juge­ment rendu le 24 avril 2023

Agression de mili­tants de l’Uni à Grenoble : mise à l’é­preuve édu­ca­tive pour le pré­venu mineur, en atten­dant le juge­ment rendu le 24 avril 2023

FOCUS - Après la condamnation des trois autres prévenus à 70 heures de travaux d'intérêt général, un lycéen mineur, quatrième mis en cause pour l'agression, en avril 2022 à Grenoble, de trois militants du syndicat étudiant de droite Uni, comparaissait ce lundi 17 octobre devant le juge des enfants. À l'issue de cette audience d'examen de la culpabilité, une période de mise à l'épreuve éducative a été ordonnée jusqu'au jugement, qui sera prononcé le 24 avril 2023. Au même moment, des organisations de gauche, syndicales et antifascistes organisaient devant le tribunal un rassemblement de soutien aux "4 de Grenoble", dénonçant "la récupération politique" de la droite.

Ils étaient une vingtaine, réunis ce lundi 17 octobre 2022, devant le palais de justice de Grenoble, autour d'une banderole "Solidarité aux 4 de Grenoble". Des militants représentant une quinzaine d'organisations de gauche, syndicales et antifascistes2Action antifasciste Grenoble, CAR 38, Collectif des bibliothécaires de Grenoble en lutte, CGT des personnels du CHAI, CNT 38, DAL 38, FSU 38, Groupe jeunes du Planning familial 38, Lutte Ouvrière Grenoble, LDH Grenoble, MNL 38, NPA 38, RLF Grenoble, Solidaires 38, UCL Grenoble, UEG, UNEF Grenoble, venus soutenir un lycéen mineur, quatrième prévenu jugé dans la très médiatique affaire de l'agression de trois membres du syndicat étudiant de droite Uni, dans la nuit du 19 au 20 avril dernier, à Grenoble.

© Manuel Pavard - Place Gre'net

Des militants se sont rassemblés ce lundi 17 octobre, devant le palais de justice, à l'appel de partis de gauche et d'extrême gauche, syndicats, associations et collectifs antifascistes, pour soutenir le lycéen mineur entendu par le juge des enfants pour la violente altercation survenue en avril dernier avec trois militants de l'Uni. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Les trois autres mis en cause - deux étudiants et un lycéen majeurs - ont, eux, déjà comparu, le 7 juillet, devant le tribunal correctionnel, avant d'être condamnés, le 31 août, à 70 heures de travaux d'intérêt général et 1600 euros de dommages et intérêts. Mais, du fait de son âge, le mineur était entendu séparément, ce lundi matin, par le juge des enfants. Une audience de cabinet, à huis clos, dite "audience d'examen de la culpabilité du mineur".

"Agression" pour l'Uni, "altercation" suivie d'une "récupération politique" pour la gauche

Cette fois, contrairement au procès des trois premiers prévenus, l'Uni, qui avait dénoncé une "décision laxiste", n'avait pas fait le déplacement. Depuis le mois d'avril, les deux camps s'affrontent par communiqués et déclarations interposés, livrant deux versions des faits radicalement opposées. Le syndicat étudiant de droite évoque ainsi, vidéos à l'appui, une violente "agression" physique, qui a notamment valu une ITT de six jours à l'une de ses militantes.

L'Uni dénonce le "laxisme" de la justice après la condamnation à des TIG pour les agresseurs de ses militants

L'Uni s'appuie sur des vidéos filmées par ses militants pour dénoncer l'agression subie par ces derniers ; des images qualifiées de "montage" par leurs opposants de gauche. © Uni (capture d'écran)

Mais pour les syndicats et mouvements de gauche rassemblés ce lundi, il s'agit plutôt d'une "altercation" entre deux groupes, qui a donné lieu à une "récupération politique" de la part de l'Uni et, plus largement, de la droite et de l'extrême droite.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 52 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Uni dénonce le "laxisme" de la justice après la condamnation à des TIG pour les agresseurs de ses militants
L’Uni dénonce le « laxisme » de la jus­tice après la condam­na­tion à des TIG pour les agres­seurs de ses militants

FLASH INFO - Pour le syndicat étudiant de droite Uni Grenoble, la peine n'est pas à la hauteur des faits. Dans la nuit du 19 Lire plus

Deux groupes, l'un de droite, l'autre de gauche s'affrontaient à coup de slogans devant le palais de justice ce Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Agression de mili­tants de l’Uni à Grenoble : 70 heures de tra­vail d’in­té­rêt géné­ral requis contre trois des quatre prévenus

REPORTAGE - Trois prévenus comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Grenoble ce jeudi 7 juillet 2022 pour avoir agressé trois militants de l’Union nationale inter-universitaire Lire plus

Un nouveau rassemblement avait lieu ce mardi 26 avril 2022 à 18 heures devant l'hôtel de police de Grenoble pour exiger la libération des personnes interpellées. © Joël Kermabon, - Place Gre'net
Militants de l’Uni agres­sés à Grenoble : quatre per­sonnes convo­quées devant la jus­tice pour « vio­lences volon­taires en réunion »

FOCUS - Les gardes à vue des personnes suspectées d'agression envers des militants de l’Union nationale inter-universitaire (Uni) dans la nuit du 19 au 20 Lire plus

L'Uni dénonce le "laxisme" de la justice après la condamnation à des TIG pour les agresseurs de ses militants
Grenoble : trois mili­tants du syn­di­cat étu­diant Uni agres­sés en centre-ville aux cris de « sales fachos »

FIL INFO - Trois militants de l'Union nationale inter-universitaire (Uni), syndicat étudiant de droite, ont été agressés dans la nuit du 19 au 20 avril Lire plus

Rassemblement devant l'Hôtel de police de Grenoble contre la garde à vue des suspects de l'agression contre des militants de l'Uni. © Michel Szempruch
Agression de mili­tants Uni à Grenoble : quatre per­sonnes pla­cées en garde à vue, des mani­fes­tants réclament leur libération

FOCUS - Après investigations de la Sûreté départementale, quatre personnes soupçonnées d'avoir participé à l'agression de militants de l'Union nationale inter-universitaire (Uni) dans la nuit Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 29 : « Retour sur l’a­gres­sion des mili­tants du syn­di­cat Uni à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Flash Info

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !