Mobilisation des collectifs Grelive, Action 200 et Verity France en hommage aux victimes du vaccin contre le covid 19, samedi 10 septembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Opération « choc » à Grenoble : les mili­tants ont exhibé des por­traits de per­sonnes qui seraient mortes « à cause du vac­cin contre le covid 19 »

Opération « choc » à Grenoble : les mili­tants ont exhibé des por­traits de per­sonnes qui seraient mortes « à cause du vac­cin contre le covid 19 »

REPORTAGE – Les col­lec­tifs « anti­vax » et contre l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale – Grelive, Action 200 et Verity France – ont rendu hom­mage, samedi 10 sep­tembre 2022, aux morts dus, selon eux, à l’in­jec­tion du vac­cin contre le covid. Ils ont ainsi exhibé, rue Félix-Poulat à Grenoble, des por­traits de per­sonnes décé­dées peu après avoir reçu une injec­tion. Meurtris par la mort de leur enfant qu’ils imputent au vac­cin et à l’État qui a poussé à la vac­ci­na­tion des jeunes, des parents ont porté l’af­faire devant les tribunaux.

« Mélanie Macip, 16 ans “vac­ci­née” Pfizer, décé­dée 5 jours après d’une crise car­diaque » ; « Abel, 18 ans “vac­ciné” Pfizer, décédé 2 mois après d’un arrêt car­diaque » ; « Maxime Beltra, 22 ans, “vac­ciné” Pfizer décédé 9 heures après d’une péri­car­dite », « Mauricette Doyer, 72 ans, “vac­ci­née” Pfizer, décé­dée 12 mois après de Creutzfeldt-Jacob »… Ce samedi 10 sep­tembre 2022, à 14 heures, une dou­zaine de per­sonnes ont exhibé des por­traits grand for­mat de per­sonnes décé­dées peu après avoir reçu une dose de vac­cin contre le covid ou des suites d’une mala­die incu­rable pos­si­ble­ment déclen­chée par la vac­ci­na­tion. Des mili­tants com­mu­né­ment appe­lés « anti­vax » ou plai­dant sim­ple­ment contre l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale, mais aussi des proches de victimes.

Mobilisation des collectifs Grelive, Action 200 et Verity France en hommage aux victimes du vaccin contre le covid 19, samedi 10 septembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Mobilisation des col­lec­tifs Grelive, Action 200 et Verity France en hom­mage aux vic­times sup­po­sées du vac­cin contre le covid 19, samedi 10 sep­tembre 2022. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Toutes ces per­sonnes en por­trait ont vrai­ment existé. Ce ne sont pas des fakes, assure vive­ment Farida, cofon­da­trice de Verity France, l’un des col­lec­tifs orga­ni­sa­teurs de la mani­fes­ta­tion. Ce sont les parents qui nous ont trans­mis les infor­ma­tions, et nous les avons véri­fiées. Nous avons aussi l’au­to­ri­sa­tion des parents de publier la photo. » Les infor­ma­tions et les por­traits de per­sonnes décé­dées dans d’autres pays ont, eux, été récu­pé­rés par Action 200, pré­cise Farida.

Des parents demandent à la jus­tice toute la trans­pa­rence sur la mort de leur enfant

Parmi les per­sonnes en por­trait ayant trouvé la mort peu après l’in­jec­tion du vac­cins, la plu­part sont décé­dées de throm­bose, d’embolie pul­mo­naire, d’hé­mor­ra­gie céré­brale, de péri­car­dite, d’ar­rêt cardiaque…

Le vac­cin est-il pour autant en cause ? Cela reste à démon­trer. Mais on peut com­prendre que le vac­cin ait tout l’air du cou­pable, à plus forte rai­son quand il n’y avait, chez la per­sonne – jeune de sur­croît – aucune pré­dis­po­si­tion à mou­rir d’une embo­lie ou d’une hémor­ra­gie cérébrale.

Annaïg de Saint-Nazaire, Michèle de Marseille, lors de la mobilisation des collectifs Grelive, Action 200 et Verity France en hommage aux victimes du vaccin contre le covid 19, samedi 10 septembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Annaïg de Saint-Nazaire, Michèle de Marseille, lors de la mobi­li­sa­tion des col­lec­tifs Grelive, Action 200 et Verity France en hom­mage aux vic­times sup­po­sées du vac­cin contre le covid 19, samedi 10 sep­tembre 2022. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Meurtris par la mort pré­ma­tu­rée de leur enfant, des parents ont porté l’af­faire en jus­tice, à l’ins­tar de Farida, mar­raine de Sofia, 17 ans, décé­dée ; Annaïg, maman d’Abel, 18 ans, décédé ; et Michèle maman d’Eva, 30 ans, décé­dée. Toutes les trois ont pris le micro, ce samedi, pour appor­ter leur témoignage.

Une mili­tante est éga­le­ment venue lire la lettre des parents d’Anthony, 24 ans décédé lui aussi. Une lettre envoyée à Emmanuel Macron, en août 2022. Que réclament ces parents ? La « trans­pa­rence sur la mort de leur enfant » et « la condam­na­tion des res­pon­sables qui les ont tués en les pous­sant à se faire vac­ci­ner ».

Investis corps et âme dans cette cause, elles n’ont pas hésité à faire le dépla­ce­ment jus­qu’à Grenoble : Farida est venue des Bouches-du-Rhône, Annaïg de Saint-Nazaire, Michèle de Marseille. Résidant en Loire-Atlantique, les parents d’Anthony n’ont pas pu faire le dépla­ce­ment mais ils ont fait pas­ser leur message.

« La jus­tice retient les résul­tats » dénonce Annaïg

Après envi­ron un an de pro­cé­dure, aucun de ces parents n’est encore arrivé au bout du par­cours judi­ciaire. Les len­teurs de la jus­tice ne seraient pas seule­ment dues au tra­vail des inves­ti­ga­tions scien­ti­fiques. « La jus­tice retient les résul­tats, ce n’est pas dans l’in­té­rêt de l’État de dévoi­ler tout ça au grand jour » sup­pose Annaïg.

DES PORTRAITS ET TÉMOIGNAGES APPELÉS À CIRCULER DANS 200 VILLES 

L’initiative d’im­pri­mer ces por­traits en grand for­mat est venue du col­lec­tif Action 200 de Perpignan.

Mobilisation des collectifs Grelive, Action 200 (avec Sébastien Horsten, son leader) et Verity France en hommage aux victimes du vaccin contre le covid 19, samedi 10 septembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Mobilisation des col­lec­tifs Grelive, Action 200 (avec Sébastien Horsten, son lea­der) et Verity France en hom­mage aux vic­times sup­po­sées du vac­cin contre le covid 19, samedi 10 sep­tembre 2022 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Ces « images choc » sont un bon moyen d’at­ti­rer l’at­ten­tion du grand public, a com­menté satis­fait Sébastien Horsten, lea­der d’Action 200, pré­sent à Grenoble, ce samedi. « Les gens nous com­pli­mentent. Oui, bien sûr, il y a aussi quelques per­sonnes en colère » a‑t-il déclaré. Avant Grenoble, ces por­traits ont été mon­trés à Saint-Nazaire, Paris, Marseille. L’objectif du col­lec­tif serait d’es­sai­mer cette action dans 200 villes.

Séverine Cattiaux

Auteur

6 commentaires sur « Opération « choc » à Grenoble : les mili­tants ont exhibé des por­traits de per­sonnes qui seraient mortes « à cause du vac­cin contre le covid 19 » »

  1. Enfin un article sur ce sujet qui béné­fi­cie d’un silence étourdissant.…
    Merci pour cette publication

    sep article
  2. Merci pour cet article, seul de la place gre­no­bloise à ce jour appa­rem­ment, qui rend compte d’une façon qui semble hon­nête et fac­tuelle d’un évé­ne­ment rendu néces­saire par le silence assour­dis­sant des grands médias sur un sujet qui a pour­tant attiré l’at­ten­tion de l’Office Parlementaire pour l’Évaluation des Choix Scientifiques et Techniques, et fait de sa part l’ob­jet d’au­di­tions et d’un rapport…
    Ce dos­sier est d’ailleurs abordé dans la vidéo d’une confé­rence pri­vée dont lien ci-après : https://​drfouche​.mes​-ren​dez​-vous​-abonnes​.com/​p​a​g​e​s​/​r​v​f​-​w​e​b​i​n​a​i​r​e​-​1​0​-​a​o​u​t​-​2​022
    Par ailleurs, comme vous le savez sans doute, « anti­vax » est une éti­quette façon­née à des fins dou­teuses et attri­buée de façon cari­ca­tu­rale et sys­té­ma­tique à qui­conque ose éle­ver un doute rai­son­nable sur la qua­lité de « vac­cin » (le terme vac­cin est défini pré­ci­sé­ment par les auto­ri­tés de santé) des pro­duits injec­tés actuel­le­ment pour, cen­sé­ment, lut­ter contre le covid, les chiffres pré­sen­tés, les pro­pos de telle ou telle auto­rité concer­nant l’innocuité et l’ef­fi­ca­cité de ces injec­tions, sur la per­ti­nence de cam­pagnes média­tiques mas­sives inci­tant à l’u­sage des ces pro­duits ou sim­ple­ment par­ler des chiffres offi­ciels réper­to­riés dans les sites de phar­ma­co­vi­gi­lance euro­péen et amé­ri­cain. Dans cette mesure, il est dom­mage de ne pas lui avoir accolé les guille­mets que mérite toute éti­quette non recon­nue par la per­sonne à laquelle elle est attri­buée ou remise en ques­tion par le ou la journaliste.
    Cette petite cri­tique bien­veillante mise à part, je vous féli­cite d’a­voir ainsi fait votre tra­vail de jour­na­liste. Cela peut sem­bler incon­gru mais cette qua­lité pro­fes­sion­nelle se fait rare…
    Sincères salutations.

    sep article
    • PT

      13/09/2022
      23:27

      Merci pour ce retour posi­tif sur le tra­vail de la jour­na­liste qui a rédigé cet artice. Nous allons en effet ajou­ter des guille­mets à « anti­vax », ce terme n’é­tant pas neutre.

      sep article
  3. Quel scan­dale que ce soit aux familles des vic­times d’a­ler­ter des risques gra­vis­simes des injec­tions (pro­duites par des truands mul­ti­ré­ci­di­vistes et tou­jours en phase 3).
    On espère tou­jours que les res­pon­sables de mise en dan­ger de la vie d’au­trui soient tra­duits en justice.

    sep article
  4. Faut il vrai­ment ces morts et ces témoi­gnages pour que les les gens réa­lisent que tout a été fait en deput du bon sens ?
    Merci à ces gens qui viennent témoi­gner et peut-être enfin semer le doute chez ceux qui ver­ront ces images
    Merci à ceux qui ont fait l’im­mense tra­vail d’or­ga­ni­ser cet événement.

    sep article
  5. Merci d’a­voir relayé madame Cattiaux

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pancartes présentes sur l'événement anti-vaccination du collectif GreLiVe. © Laure Gicquel - Place Gre'net
Grenoble : plus d’une cen­taine d’anti-vac­cins réunis ce dimanche par le col­lec­tif GreLiVe

  REPORTAGE - Le collectif GreLiVe, très actif contre la vaccination Covid-19, organisait ce dimanche 30 mai 2021 un événement au parc Paul-Mistral. Parmi les Lire plus

Onzième samedi de mani­fes­ta­tion contre le pass sani­taire à Grenoble : gilets jaunes, biblio­thé­caires et bis­tro­tiers en tête de cortège

FOCUS - Entre 600 et 1000 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble, ce samedi 25 septembre 2021, en opposition au pass sanitaire. Une Lire plus

Une ligne de vaccination contre la variole du singe accessible à Grenoble au Centre départemental de santé
Variole du singe : une ligne de vac­ci­na­tion acces­sible au Centre dépar­te­men­tal de santé à Grenoble

FOCUS - Le Centre départemental de Santé, géré par le Conseil départemental de l'Isère, propose depuis le 8 août une ligne de vaccination dédiée à Lire plus

Le centre de vaccination contre la Covid-19 du CHU Grenoble-Alpes ferme ses portes lundi 30 mai
Le centre de vac­ci­na­tion contre la Covid-19 du CHU Grenoble-Alpes ferme ses portes lundi 30 mai

FLASH INFO – Le centre de vaccination contre la Covid-19 du CHU Grenoble-Alpes ferme ses portes le lundi 30 mai à 18 heures. Depuis le Lire plus

Couv Présentation du rapport sur la convention citoyenne covid-19 à Grenoble, Pierre-André Juven, adjoint à la santé, Annabelle Bretton, adjointe à la démocratie ouverte, vendredi 9 juillet 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Retour sur la conven­tion citoyenne Covid-19 à Grenoble… sur fond d’in­quié­tudes et de polé­miques autour de la vaccination

REPORTAGE - La Ville de Grenoble a présenté, ce vendredi 9 juillet 2021, son rapport sur l’expérience de la convention citoyenne Covid-19. Un dispositif inédit Lire plus

Un flacon du vaccin permet d'administrer entre 5 et 6 doses. © Tim Buisson – Place Gre’net
Covid-19 : la vac­ci­na­tion des enfants de 5 à 11 ans à risque de formes graves com­mence ce 17 décembre à Grenoble et Voiron

FLASH INFO - Conformément aux annonces gouvernementales et à la demande de l’Agence régionale de santé (ARS), la vaccination contre la Covid-19 est ouverte aux Lire plus

Flash Info

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !