Le feu ayant embrasé la montagne du Petit Brion, le 11 août 2022, avait menacé plusieurs habitations du hameau de la Rivoire. © Page Facebook de la gendarmerie de l'Isère (capture d'écran)

Incendies de forêt à Vif : un ancien pom­pier volon­taire mis en exa­men et écroué

Incendies de forêt à Vif : un ancien pom­pier volon­taire mis en exa­men et écroué

FLASH INFO – Un ancien pom­pier volon­taire de 35 ans a été inter­pellé ce mardi 24 août 2022 à son domi­cile, à Vif (Isère), puis mis en exa­men le len­de­main pour « des­truc­tion par incen­die de bois, forêt, landes, maquis ou plan­ta­tion d’autrui pou­vant cau­ser un dom­mage aux per­sonnes ». Il est soup­çonné d’a­voir déclen­ché plu­sieurs incen­dies sur la com­mune de Vif les 4, 11 et 21 août der­nier. Placé en déten­tion pro­vi­soire, l’homme nie les faits.

Il est sus­pecté d’a­voir déclen­ché plu­sieurs incen­dies sur­ve­nus sur le sec­teur de Vif les 4, 11 et 21 août 2022. « Un homme de 35 ans, ancien pom­pier volon­taire, a été placé en déten­tion pro­vi­soire, ce mer­credi 24 août, après avoir été mis en exa­men par la juge d’instruction du chef de des­truc­tion par incen­die de bois, forêt, landes, maquis ou plan­ta­tion d’autrui pou­vant cau­ser un dom­mage aux per­sonnes », annonce le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant, confir­mant une infor­ma­tion du Dauphiné libéré.

L'homme est soupçonné d'avoir déclenché trois incendies à Vif, dont l'important feu de forêt ayant ravagé une vingtaine d'hectares sur la montagne du Petit Brion, le 11 août 2022. © Page Facebook de la gendarmerie de l'Isère (capture d'écran)

L’homme est soup­çonné d’a­voir déclen­ché trois incen­dies à Vif, dont l’im­por­tant feu de forêt ayant ravagé une ving­taine d’hec­tares sur la mon­tagne du Petit Brion, le 11 août 2022. © Page Facebook de la gen­dar­me­rie de l’Isère (cap­ture d’écran)

Des faits « revê­tant une qua­li­fi­ca­tion cri­mi­nelle et punis d’une peine de 15 ans de réclu­sion cri­mi­nelle », pré­cise le magis­trat. Selon le quo­ti­dien régio­nal, l’homme aurait été aperçu à proxi­mité d’un nou­veau départ de feu, ce dimanche, par des gen­darmes gre­no­blois patrouillant aux alen­tours. Lesquels ont d’ailleurs maî­trisé eux-mêmes le début de sinistre.

Une ving­taine d’hec­tares rava­gés et des habi­ta­tions mena­cées le 11 août

Très vite, les témoi­gnages recueillis et les inves­ti­ga­tions menées par les gen­darmes de la bri­gade de recherches de la gen­dar­me­rie de Grenoble, en charge de l’en­quête, ont mis ces der­niers sur la piste du sus­pect. Identifié, le tren­te­naire a été inter­pellé à son domi­cile, à Vif, ce mardi 23 août, puis placé en garde à vue, avant d’être déféré et pré­senté à un juge d’ins­truc­tion le lendemain.

Le feu ayant embrasé la montagne du Petit Brion, le 11 août 2022, avait menacé plusieurs habitations du hameau de la Rivoire. © Page Facebook de la gendarmerie de l'Isère (capture d'écran)

Le feu de forêt sur­venu le 11 août 2022 avait menacé plu­sieurs habi­ta­tions du hameau de la Rivoire, sau­vées grâce à l’in­ter­ven­tion des pom­piers et des gen­darmes. © Page Facebook de la gen­dar­me­rie de l’Isère (cap­ture d’écran)

Les enquê­teurs soup­çonnent notam­ment cet ex-sapeur-pom­pier volon­taire d’être à l’o­ri­gine de l’im­por­tant incen­die de forêt ayant ravagé une ving­taine d’hec­tares, le 11 août der­nier, sur la mon­tagne du Petit Brion. Le feu mena­çait alors direc­te­ment des habi­ta­tions du hameau de La Rivoire mais avait pu être contenu grâce à la mobi­li­sa­tion conjointe des pom­piers, des gen­darmes et des habitants.

Un important feu de forêt avait embrasé la montagne du Petit Brion (à droite), le 11 août dernier, détruisant une vingtaine d'hectares. © tiger rus / Wikimedia Commons

Un impor­tant feu de forêt avait embrasé la mon­tagne du Petit Brion (à droite) sur­plom­bant la com­mune de Vif, le 11 août 2022. © tiger rus / Wikimedia Commons

L’hypothèse d’un mégot jeté d’une voi­ture depuis le via­duc de l’A51 avait été ini­tia­le­ment pri­vi­lé­giée, avant que l’en­quête ne s’o­riente donc vers la piste d’un acte volon­taire. Le mis en cause nie cepen­dant les faits qui lui sont repro­chés, indique le pro­cu­reur, rap­pe­lant que celui-ci « reste pré­sumé inno­cent jusqu’à sa condam­na­tion défi­ni­tive par une juri­dic­tion ».

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le restaurateur Laurent Gras attaque en justice les restrictions d'accès en voiture au site de la Bastille
La Ville de Grenoble fixe de nou­velles mesures pour limi­ter le risque d’in­cen­die sur le site de la Bastille

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce prendre de nouvelles mesures "pour la sécurité de toutes et de tous sur le site de la Lire plus

Retour à la normale progressif sur les routes touchées par l'incendie entre La Buisse et Voreppe
Retour à la nor­male pro­gres­sif sur les routes tou­chées par l’in­cen­die entre La Buisse et Voreppe

FLASH INFO - Le Département de l'Isère annonce un retour (progressif) à la normale pour les routes touchées par l'incendie entre La Buisse et Voreppe. Lire plus

Le poste de commandement de site du Sdis de l'Isère installé à La-Buisse. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

FLASH INFO - L'incendie dû à la foudre qui a déjà ravagé 100 hectares de végétation entre La Buisse et Voreppe depuis le vendredi 5 Lire plus

Des hélicoptères bombardiers d'eau appuient les pompiers qui combattent le feu. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’incendie de végé­ta­tion de Voreppe et de La Buisse tou­jours pas fixé : une tren­taine d’habitations sup­plé­men­taires évacuées

EN BREF - L’incendie de végétation qui a débuté le 5 août sur les contreforts de Chartreuse dominant La Buisse et Voreppe et qui a Lire plus

Un Canadair à l’œuvre sur le front de l'incendie qui a ravagé 75 hectares de végétation sur les communes de Voreppe et de La Buisse. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

REPORTAGE VIDÉO - L'incendie qui sévit toujours à Voreppe, dans le secteur de La Buisse, et désormais La-Sure-en-Chartreuse, a ravagé 80 hectares de végétation sur Lire plus

Un mur de flammes est descendu jusauà) la RD 1075 menaçant des habitations. © Sdis de l'Isère
L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

FLASH INFO - Le sinistre, qui a déjà ravagé plus de vingt hectares de végétation dans le secteur Voreppe - La Buisse, a empiré en Lire plus

Flash Info

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !