Urgences et système de santé: pour la CGT Isère, "la population n’aura jamais été autant en danger"

Urgences et sys­tème de santé : pour la CGT Isère, « la popu­la­tion n’aura jamais été autant en danger »

Urgences et sys­tème de santé : pour la CGT Isère, « la popu­la­tion n’aura jamais été autant en danger »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – La CGT Isère dresse un bilan peu relui­sant, à ses yeux, de “l’a­dap­ta­tion” du fonc­tion­ne­ment des urgences la nuit, à Voiron comme à Grenoble. Alors que les patients demeurent en nombre trop élevé à ses yeux, le syn­di­cat estime que « la popu­la­tion est en dan­ger ». Et accuse le gou­ver­ne­ment de vou­loir « offi­cia­li­ser » ce nou­veau mode de régu­la­tion des admissions.

Coup de gueule de la CGT Isère face à la situa­tion des ser­vices d’ur­gences dans le dépar­te­ment. Alors que les urgences de Voiron ont adopté un fonc­tion­ne­ment “adapté” depuis la fin de l’an­née 2021, et celles de Grenoble depuis le mois de juin 2022, le syn­di­cat estime que « la popu­la­tion n’aura jamais été autant en dan­ger ». Et dénonce un « pro­jet de des­truc­tion » du sys­tème de santé, sur fond de « mépris » des per­son­nels et de « mal­trai­tance » des usagers.

Manifestation du Collectif santé voironnais mardi 28 juin contre le fonctionnement “adapté” du service des urgences de Voiron. © Collectif santé voironnais

Manifestation du Collectif santé voi­ron­nais mardi 28 juin contre le fonc­tion­ne­ment “adapté” du ser­vice des urgences de Voiron. © Collectif santé voironnais

« Le rap­port de la mis­sion flash pro­pose d’officialiser tous les fonc­tion­ne­ments en mode dégradé qui se sont mul­ti­pliés ces der­nières semaines aux urgences : fer­me­tures totales ou par­tielles, fil­trage, consignes aux patients de ne pas venir », décrit ainsi la CGT.

La « régu­la­tion des admis­sions » aux urgences figure en effet parmi les pré­co­ni­sa­tions, au motif que « le ser­vice des urgences n’est pas tou­jours la filière de soins la plus per­ti­nente ».

Des équipes tou­jours en souf­france, dénonce le syndicat

Pas de quoi convaincre le syn­di­cat. Selon ses chiffres, les trois quarts des per­sonnes se pré­sen­tant aux urgences sont ainsi prises en charge, et seul un quart est réorienté. « Les per­sonnes se pré­sen­tant relèvent en grande majo­rité des urgences et ne viennent pas “que pour un Doliprane” comme on veut nous le faire croire ! », écrit la CGT. Sans prendre tou­te­fois en compte la com­mu­ni­ca­tion en amont du CHU Grenoble-Alpes.

Pour la CGT, le fonctionnement adapté des urgences du CHU Grenoble-Alpes ne donne pas les résultats escomptés. © Tim Buisson – Place Gre’net

Pour la CGT, le fonc­tion­ne­ment adapté des urgences du CHU Grenoble-Alpes ne donne pas les résul­tats escomp­tés et met les patients en dan­ger. © Tim Buisson – Place Gre’net

Reste que la mesure ne suf­fit pas à sou­la­ger les équipes, juge encore le syn­di­cat. « Le nombre de patients pré­sents à 8 heures [de 33 à 64 patients] est tou­jours très éle­vés et trop par rap­port au capa­ci­taire. […] Le nombre de patients pré­sents depuis plus de 24 heures éga­le­ment : entre 15 et 22 patients », indique-t-il. Avant de décrire une « équipe urgen­tiste extrê­me­ment fati­guée, usée ».

Vers un retour à la nor­male (ou pas) au mois de septembre ?

Quelles pers­pec­tives pour le ser­vice des urgences de Voiron et de Grenoble ? Sollicité par Place Gre’net, le CHU Grenoble-Alpes explique être « encore en plein tra­vail sur les plan­nings de sep­tembre ». « Nous ne pou­vons pas encore dire à ce stade si nous pour­rons reve­nir à un fonc­tion­ne­ment nor­mal, ou si nous devrons res­ter sur un fonc­tion­ne­ment adapté pen­dant une par­tie du mois », ajoutent ses services.

Les urgences pédia­triques ne seraient pas épar­gnés, avec un per­son­nel lui aussi décrit « en souf­france ». Quant aux appels au 15, ceux-ci sont en aug­men­ta­tion. « Mais c’est peut-être dû aux vacances et au tou­risme », nuance le syndicat.

Ce der­nier n’en appelle pas moins à des reva­lo­ri­sa­tions « pour faire reve­nir les 180 000 hos­pi­ta­liers pous­sés hors de l’Hôpital », et à « la titu­la­ri­sa­tion des plus de 200 000 agents et méde­cins hos­pi­ta­liers pré­caires ».

Les urgences s’in­vitent dans les débats du conseil muni­ci­pal de Grenoble

La ques­tion des urgences n’a pas été sans créer une (petite) polé­mique lors du conseil muni­ci­pal de la Ville de Grenoble du 11 juillet 2022, qui n’en man­quait déjà pas. En cause ? Un voeu pré­senté par l’élu d’op­po­si­tion Hosny Ben-Redjeb, afin d’in­ter­pel­ler la pre­mière ministre Élisabeth Borne. Et exi­ger la réin­té­gra­tion des pro­fes­sion­nels de santé sus­pen­dus, ou encore l’aug­men­ta­tion du point d’in­dice pour les per­son­nels de santé.

Hosny Ben-Redjeb justifie les fortes similitudes entre un paragraphe de son voeu et celui d'un communiqué de la presse de la Ville de Grenoble en considérant que ce dernier "appartient à tous". © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Hosny Ben-Redjeb jus­ti­fie les fortes simi­li­tudes entre un para­graphe de son voeu et celui d’un com­mu­ni­qué de la presse de la Ville de Grenoble en consi­dé­rant que ce der­nier « appar­tient à tous ». © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Vœu rejeté par la majo­rité, comme l’ex­plique l’ad­joint à la Santé Pierre-André Juven. Qui constate, en pre­mier lieu, un « pla­giat » mani­feste dans le texte même du voeu, repre­nant mot pour mot… le para­graphe d’un com­mu­ni­qué de presse de la Ville.

Pierre-André Juven conteste encore la demande l’aug­men­ta­tion du point d’in­dice pour les seuls per­son­nels de santé : « Si nous [la] défen­dons, c’est pour l’en­semble des pro­fes­sion­nels du ser­vice public ».

En réponse, Hosny Ben-Redjeb se dit « sur­pris » par le rejet de la Ville. Puis, par voie de com­mu­ni­qué dès le len­de­main, dénonce des « argu­ments ineptes » et estime que « la majo­rité muni­ci­pale a agi à l’inverse de ses enga­ge­ments et de son com­mu­ni­qué […] dans lequel elle indi­quait “appor­ter son sou­tien aux agents et agentes du Chuga”. Et annonce que son voeu sera de nou­veau déposé en sep­tembre 2022. Avec ou sans copié-collé ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Urgences nocturnes du CHU Grenoble-Alpes en fonctionnement “adapté” face au manque d'effectifs
Les urgences noc­turnes du CHU Grenoble-Alpes en mode de fonc­tion­ne­ment “adapté” faute d’ef­fec­tifs suffisants

FOCUS - La rumeur courrait depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines: comme plusieurs autres services en France, les urgences nocturnes du CHU Grenoble-Alpes passent en Lire plus

Urgences "adaptées": la Ville de Grenoble et les sénateurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent
Urgences « adap­tées » : la Ville de Grenoble et les séna­teurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent

FLASH INFO – Alors que le service des urgences (nocturnes) du CHU Grenoble-Alpes passe en fonctionnement "adapté" à compter du lundi 27 juin, des réactions Lire plus

FO alerte sur une "risque de fermeture" des urgences de Grenoble, la direction du CHU dément
FO alerte sur une « risque de fer­me­ture » des urgences de Grenoble, la direc­tion du CHU dément

FLASH INFO – Les urgences du CHU de Grenoble face à un risque de fermeture? C'est ce qu'écrit le Syndicat national des médecins hospitaliers (SNMH) Lire plus

Action du Collectif Santé Voironnais samedi 9 avril pour dénon­cer le fonc­tion­ne­ment per­turbé des urgences de Voiron

FLASH INFO – À l'appel du Collectif Santé Voironnais, une quarantaine de personnes se sont rassemblées sur le rond-point de la Brunerie à Voiron samedi Lire plus

Voiron: les urgences toujours soumises à des "adaptations", soignants et usagers appellent à la mobilisation
Les urgences de l’hô­pi­tal de Voiron tou­jours sou­mises à des « adap­ta­tions » : soi­gnants et usa­gers appellent à la mobilisation

EN BREF - Nouvelle "adaptation" du service des urgences de l'hôpital de Voiron : celui-ci ne procédera à aucune admission (sauf exceptions) les nuits du Lire plus

Voiron: les urgences toujours soumises à des "adaptations", soignants et usagers appellent à la mobilisation
Le ser­vice des urgences adultes de l’hô­pi­tal de Voiron adapte à nou­veau son fonc­tion­ne­ment pour cette fin d’an­née 2021

FLASH INFO - Après un bref retour à la normale, le service des urgences adultes de Voiron, toujours mobilisé, se voit à nouveau contraint, tout Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin