Le canal Telegram intitulé « Haschcoffee 38 » dont se servaient trois isérois pour leur trafic de stupéfiants. © DDSP de l'Isère

Trafic de stu­pé­fiants « Haschcoffee 38 » : peines d’emprisonnement pour les trois pré­ve­nus qui opé­raient via Snapchat et Telegram en Isère

Trafic de stu­pé­fiants « Haschcoffee 38 » : peines d’emprisonnement pour les trois pré­ve­nus qui opé­raient via Snapchat et Telegram en Isère

EN BREF – Trois Isérois de 19, 24 et 26 ans sus­pec­tés de par­ti­ci­pa­tion à un tra­fic de stu­pé­fiants com­pa­rais­saient le 15 juillet 2022 devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble. Le 16 juin pré­cé­dent, les poli­ciers gre­no­blois avaient déman­telé leur réseau de revente de can­na­bis et de cocaïne à domi­cile « Ubershit » opé­rant sous le nom de « Haschcoffee 38 ». Les trois pré­ve­nus ont écopé de peines d’emprisonnement fermes, assor­ties de sur­sis pour deux d’entre eux.

Les trois pré­ve­nus sus­pec­tés d’a­voir par­ti­cipé à un réseau de revente de droguesUber shit” sur des mes­sa­ge­ries ins­tan­ta­nées – notam­ment Snapchat et Telegram – nommé « Haschcoffee 38 » devaient être jugés en com­pa­ru­tion immé­diate le 17 juin 2022. Mais ayant demandé un délai pour pré­pa­rer leur défense, ils n’ont fina­le­ment com­paru devant les juges du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble que le 15 juillet 2022. Ce après avoir été en déten­tion pro­vi­soire à la mai­son d’ar­rêt de Varces, où ils étaient dans l’at­tente de leur juge­ment pour « par­ti­ci­pa­tion à un tra­fic de stu­pé­fiants ».

Lors de per­qui­si­tions effec­tuées à Fontaine, Saint-Égrève et Jarrie après l’in­ter­pel­la­tion des trois sus­pects, les limiers gre­no­blois avait fait main basse sur 155 550 euros. Adam Maddalena, 24 ans, a affirmé à l’au­dience qu’ils appar­te­naient à son père, « incar­céré depuis 2020 [et] condamné en 2021 à sept ans de pri­son pour tra­fic de stu­pé­fiants », selon le Dauphiné libéré

Une somme de 155 550 euros avait été découverte chez l'un des trafiquants. © DDSP de l'Isère.

Une somme de 155 550 euros avait été décou­verte chez l’un des tra­fi­quants. © DDSP de l’Isère.

Si le jeune homme se retrou­vait devant un tri­bu­nal c’é­tait parce son ami d’en­fance Eddy Nouari, 26 ans, était dans le col­li­ma­teur des bri­gades anti-cri­mi­na­lité (Bac) et des stu­pé­fiants de l’Isère depuis mars 2022. Lesquelles le sus­pec­taient d’u­ti­li­ser, sinon d’être le ges­tion­naire, du compte Telegram HaschCoffee 38. Et d’u­ti­li­ser « des voi­tures de grosses cylin­drées imma­tri­cu­lées en Pologne pour se rendre à Lyon et Marseille », relate le quo­ti­dien régional.

L’enquête avait par ailleurs per­mis d’é­ta­blir qu’Eddy Nouari se ren­dait régu­liè­re­ment chez son cou­sin, Sofiane Nouari, 19 ans et sans casier judi­ciaire, qui a reconnu à l’au­dience « avoir livré trois semaines puis arrêté » et « regretté », en pré­ci­sant qu’il s’approvisionnait chez Eddy « parce que c’était lui la nour­rice ».

Près de 25 gramme de cocaïne et 2 kg de can­na­bis sai­sis par les policiers

C’est d’ailleurs chez ce même Eddy que la police avait décou­vert 25 grammes de cocaïne, près de 2 kg de can­na­bis et tout un maté­riel de découpe et de condi­tion­ne­ment à la “marque” HaschCoffee 38. Et pas seule­ment puisque qu’ils y avaient éga­le­ment saisi une arme de poing Zoraki1Fabriquant turc d’armes à feu et de pis­to­lets d’alarme pou­vant être conver­tis illé­ga­le­ment en armes létales., neuf car­touches de calibre 7,65, un gilet pare-balle ainsi que des vête­ments de marque Chanel, Gucchi et YSL.
Pour sa défense, Eddy Nouari a expli­qué avoir par­ti­cipé au tra­fic parce que « mis à l’amende », à hau­teur de 10 000 euros, « par des Lyonnais ». Me Emmanuel Décombard, son avo­cat, a quant à lui voulu prou­ver que son client n’é­tait pas le ges­tion­naire du compte “Hashcoffee 38”, « puisque celui-ci est tou­jours actif alors que mon client est en pri­son », a‑t-il plaidé.

Les diverses drogues saisies par la Bac et la brigade des stupéfiants lors des perquisitions. © DDSP de l'Isère 38

Les diverses drogues sai­sies par la Bac et la bri­gade des stu­pé­fiants lors des per­qui­si­tions. © DDSP de l’Isère 38

Dans son réqui­si­toire, l’a­vo­cat géné­ral a demandé deux ans d’emprisonnement dont un an avec sur­sis pro­ba­toire et main­tien en déten­tion contre Adam Maddalena2Avec confis­ca­tion de l’argent saisi.. Contre Eddy Nouari, le pro­cu­reur a requis trois ans de pri­son dont six mois avec sur­sis pro­ba­toire de deux ans et main­tien en détention.

Pour ce qui concerne Sofiane Nouari, le pro­cu­reur de la République n’a pas été sen­sible à la demande de man­sué­tude de son conseil, Me Leonardo Castro-Gonzales, pour le « rôle minime » qu’il aurait joué dans le tra­fic. Il a ainsi requis 18 mois de pri­son à son encontre dont 10 mois avec sur­sis pro­ba­toire pen­dant deux ans et main­tien en détention.

Des peines d’emprisonnement fermes pro­non­cées à l’en­contre des prévenus

Au final, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel a condamné Sofiane Nouari à huit mois d’emprisonnement dont quatre assor­tis de sur­sis et Adam Maddalena à un an de pri­son avec main­tien en déten­tion. Quant à Eddy Nouari, le jeune homme a écopé de trois ans de pri­son dont six mois avec sur­sis et main­tien en détention.

Joël Kermabon

Auteur

1 commentaire sur « Trafic de stu­pé­fiants « Haschcoffee 38 » : peines d’emprisonnement pour les trois pré­ve­nus qui opé­raient via Snapchat et Telegram en Isère »

  1. Pour rap­pel du sur­réa­lisme qui règne à Grenoble, ce que l’ex conseillère à la pré­ven­tion de la délin­quance de Piolle 1 disait des dealeurs :
    « Ces gens qui tra­vaillent dans les quar­tiers n’ont pas de contrat de tra­vail, ils ne cotisent pas à la retraite, ils ne cotisent pas à l’Urssaf, ils n’ont pas les 35 heures, ils n’ont pas de congés payés… Ce sont qua­si­ment des esclaves ! »
    https://​www​.pla​ce​gre​net​.fr/​2​0​1​9​/​1​0​/​2​6​/​e​t​u​d​e​-​j​e​u​n​e​s​-​d​r​o​g​u​e​-​a​g​g​l​o​/​5​3​1​423

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Parquet de Grenoble et la Caf de l'Isère partenaires contre les trafiquants de stupéfiants
Le Parquet de Grenoble et la Caf de l’Isère par­te­naires contre les tra­fi­quants de stupéfiants

FOCUS - Alors que, pour la première fois, un trafiquant a été condamné par la justice et en même temps sanctionné par la Caisse d'allocations Lire plus

Les diverses drogues saisies par la Bac et la brigade des stupéfiants lors des perquisitions. © DDSP de l'Isère 38
Démantèlement d’un tra­fic de stu­pé­fiants « uber­shit » à Grenoble : trois hommes pla­cés en déten­tion pro­vi­soire seront jugés en juillet

FLASH INFO -  La brigade anti-criminalité et la brigade des stupéfiants de la DDSP de l'Isère ont interpellé trois trafiquants de drogue “ubershit” ce jeudi Lire plus

La saisie de stupéfiants et de numéraires opérée par la police judiciaire de Grenoble. DR
Grenoble : la police judi­ciaire met fin à un tra­fic de stu­pé­fiants orga­nisé par un infor­ma­ti­cien uti­li­sant le “dark­net” et les cryptomonnaies

FLASH INFO - La police judiciaire de Grenoble a interpellé, le 16 mars 2022, un informaticien de 21 ans inconnu de la justice suspecté d'avoir Lire plus

Perron de l'hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Démantèlement d’un impor­tant tra­fic de stu­pé­fiants et d’un point de deal dans le quar­tier du Lys rouge à Grenoble

EN BREF - Les brigades anti-criminalité et des stupéfiants de la Direction départementale de sécurité publique (DDSP) de l'Isère ont démantelé, le 17 janvier 2022, Lire plus

Nouveau coup dur pour le trafic de stupéfiants à Grenoble Extérieur du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Trafic de stu­pé­fiants dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : qua­torze pré­ve­nus jugés et condam­nés par le tri­bu­nal correctionnel

FLASH INFO - Douze hommes et deux femmes, âgés de 23 à 33 ans, comparaissaient depuis ce lundi 13 décembre 2021 devant le tribunal correctionnel Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Cinq sus­pects inter­pel­lés pour un tra­fic de stu­pé­fiants à Moirans

FLASH INFO - Cinq individus, dont un mineur, ont été interpellés, ce lundi 13 décembre 2021, pour un trafic de stupéfiants dans le quartier des Lire plus

Flash Info

|

23/09

13h10

|

|

23/09

12h00

|

|

22/09

17h25

|

|

22/09

15h47

|

|

22/09

12h09

|

|

22/09

9h41

|

|

21/09

17h26

|

|

20/09

16h52

|

|

19/09

18h43

|

|

19/09

12h01

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 39 : « Le ren­voi en cor­rec­tion­nelle d’Éric Piolle »

Flash info| Perquisition à l’Hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes : les Écologistes dénoncent la « délin­quance en col blanc ».

Abonnement| Conseil muni­ci­pal : accu­sa­tions d’im­pos­ture, pro­cès en cor­rec­tion­nelle… Éric Piolle balaie les mises en cause

Agenda

Je partage !