L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"

Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Le Conseil d'État a confirmé, ce mardi 21 juin 2022, la suspension de l'article 10 du nouveau règlement des piscines grenobloises autorisant le port du burkini. Son ordonnance rejette ainsi le recours déposé par la Ville de Grenoble, validant de facto le jugement prononcé le 25 mai par le tribunal administratif. Depuis l'annonce de la décision, les réactions se succèdent, émanant pour la plupart des détracteurs du burkini et opposants à la majorité municipale.

Les militantes de l'Alliance citoyenne, fers de lance du combat pro-burkini, avaient eu un mauvais pressentiment après l'audience du 14 juin 2022. Elles avaient vu juste. Une semaine plus tard, le Conseil d'État a rendu sa décision ce mardi 21 juin, confirmant la suspension de l'article 10 du nouveau règlement intérieur des piscines grenobloises autorisant le port du burkini. Le recours de la Ville de Grenoble, qui avait fait appel du jugement du tribunal administratif, est donc rejeté.

Le Conseil d'Etat, à Paris. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Le Conseil d'Etat a examiné le 14 juin 2022 le recours de la Ville de Grenoble, avant de rendre, ce mardi 21 juin, sa décision confirmant la suspension de l'autorisation du port du burkini. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Pour rappel, c'est le préfet de l'Isère qui, sur instruction du ministre de l'Intérieur, avait saisi le tribunal administratif par le biais d'un déféré laïcité, peu après l'adoption de la délibération controversée, le 16 mai, en conseil municipal. Le juge des référés lui avait ensuite donné raison, le 25 mai. Comme prévu, les réactions ont commencé à pleuvoir dès l'annonce de la décision du Conseil d'État, ce mardi.

"Une victoire pour toute la République", selon Gérald Darmanin

Le premier à dégainer a d'ailleurs été Gérald Darmanin. "Le communautarisme d’Éric Piolle, maire de Grenoble, est définitivement sanctionné par le Conseil d’État qui confirme la suspension de la délibération “burkini” du conseil municipal", jubile le ministre de l'Intérieur, sur son compte Twitter. Le locataire de la place Beauvau va même jusqu'à parler de "victoire pour la loi “séparatisme”, pour la laïcité et au-delà, pour toute la République".

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur aux côtés d'Olivier Véran, le ministre de la Santé lors du point de presse. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Gérald Darmanin ne s'est pas privé de tacler Eric Piolle après l'annonce de la décision du Conseil d'Etat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

À l'échelon local, c'est également la droite qui a réagi le plus promptement, ne manquant pas l'occasion de "se payer" Éric Piolle. Ainsi, pour le Département de l'Isère, "cette décision vient confirmer que la décision du maire de Grenoble, motivée par des considérations purement politiciennes, était contraire à la loi de la République. La justice vient de poser des limites au
communautarisme, et protège ainsi la République française et ses valeurs."

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 85 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

2 commentaires sur « Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines »

  1. Comment savoir si mon com­men­taire peut me conduire à m” abon­ner au journal ?

    sep article
  2. Retard à l” allumage !
    Si les dif­fé­rents points de vues, plu­tôt que de poser les 2 pieds dans le conflit étaient ren­trés dans la confron­ta­tion (posi­tive),
    sans doute que le maillot cou­vrant auraient été le consensus …
    NB : Mais il ne faut pas deman­der au pala­breur, de savoir écou­ter l” « autre » .… d” autant plus que le sys­tème n” est pas formé pour médi­ter en occu­pant les mains à la créa­tion d” un beau man­dala qui aurait pu être mis à l” eau (forme de pro­ces­sion qui n” a qu” un peu de res­sem­blance avec la mani­fes­ta­tion) lors de la fête des tuiles.

    Donc à pré­sent les tuiles ne peuvent que conti­nuer à voler.
    Mais dans le cadre du com­men­taire de E.P concer­nant le PIB : « Dans le consu­mé­risme les tuiles ne man­quant pas, le PIB ne sera pas concerné. » 

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble
Grenoble : le Conseil d’État confirme la sus­pen­sion de l’au­to­ri­sa­tion du port du bur­kini dans les pis­cines et rejette l’ap­pel de la Ville

EN BREF - Une semaine après l'audience, le Conseil d'État a rendu sa décision ce mardi 21 juin 2022, confirmant la suspension de l'article 10 Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : après l’exa­men du recours de la Ville ce 14 juin, le Conseil d’État ren­dra sa déci­sion « dans les meilleurs délais »

EN BREF - Le Conseil d'État a examiné, ce mardi 14 juin 2022 au matin, le recours de la Ville de Grenoble contre la décision Lire plus

L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble
Burkini : le Conseil d’État exa­mi­nera le 14 juin le recours de la Ville de Grenoble contre la déci­sion du tri­bu­nal administratif

FLASH INFO - L'avocat de la Ville de Grenoble au Conseil d'État a indiqué, ce vendredi 3 juin 2022, avoir déposé le recours de la Lire plus

Eric Piolle, dans le parc Paul Mistral, derrière la mairie, 28 janvier 2022 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Burkini : la Ville de Grenoble devrait dépo­ser son recours devant le Conseil d’État dans la semaine pour contes­ter la sus­pen­sion pro­non­cée par le tri­bu­nal administratif

FLASH INFO - Comme elle l'avait annoncé mercredi 25 mai 2022, la Ville de Grenoble va bien faire appel devant le Conseil d'État du jugement Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif sus­pend l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales, la Ville fait appel devant le Conseil d’Etat

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce mercredi 25 mai 2022, l'article 10 du nouveau règlement des piscines municipales autorisant le port Lire plus

Les conseillers municipaux de la majorité qui ont voté pour l'adoption de la délibération. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

FOCUS - Au terme de près de quatre heures de débats souvent houleux, le conseil municipal de Grenoble a adopté, ce lundi 16 mai 2022 Lire plus

Flash Info

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin