L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"

Burkini à Grenoble : après l’exa­men du recours de la Ville ce 14 juin, le Conseil d’État ren­dra sa déci­sion « dans les meilleurs délais »

Burkini à Grenoble : après l’exa­men du recours de la Ville ce 14 juin, le Conseil d’État ren­dra sa déci­sion « dans les meilleurs délais »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le Conseil d’État a exa­miné, ce mardi 14 juin 2022 au matin, le recours de la Ville de Grenoble contre la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif qui avait sus­pendu, le 25 mai, l’au­to­ri­sa­tion du port du bur­kini dans les pis­cines. L’ordonnance sera ren­due « dans les meilleurs délais », a indi­qué la juri­dic­tion, au terme de l’au­dience. Un juge­ment qui, selon cer­tains avo­cats et juristes, pour­rait être pro­noncé au len­de­main des élec­tions légis­la­tives… Soit à quelques jours seule­ment de l’ou­ver­ture esti­vale des pis­cines muni­ci­pales gre­no­bloises, pré­vue le 25 juin.

C’est, du moins sur le plan judi­ciaire, l’ul­time étape du dos­sier « bur­kini ». Le Conseil d’État exa­mi­nait, ce mardi 14 juin 2022 au matin, le recours de la Ville de Grenoble contre la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif du 25 mai. La muni­ci­pa­lité avait en effet annoncé, le soir-même, qu’elle ferait appel de ce juge­ment sus­pen­dant l’ar­ticle 10 du nou­veau règle­ment des pis­cines auto­ri­sant le port du burkini.

Le Conseil d'Etat, à Paris. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Le Conseil d’Etat a exa­miné, ce mardi 14 juin 2022, l’ap­pel déposé par la Ville de Grenoble contre la sus­pen­sion de l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini pro­non­cée par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif avait été saisi par le pré­fet de l’Isère, via un déféré laï­cité. Une nou­velle pro­cé­dure, incluse dans la loi « sépa­ra­tisme » du 24 août 2021, qui per­met au pré­fet de deman­der la sus­pen­sion d’un acte d’une col­lec­ti­vité locale jugé contraire au prin­cipe de laï­cité. Laurent Prévost avait averti du dépôt de sa requête, sur ins­truc­tion de Gérald Darmanin, à la veille de l’a­dop­tion par le conseil muni­ci­pal, le 16 mai, du nou­veau règle­ment inté­rieur des pis­cines grenobloises.

L’ordonnance du Conseil d’État sera ren­due « dans les meilleurs délais »

Dans son ordon­nance du 25 mai, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif esti­mait que le règle­ment modi­fié auto­ri­sait de facto « l’usage de tenues de bain non près du corps moins longues que la mi-cuisse », c’est-à-dire le burkini.

Le juge consi­dé­rait d’autre part que « les auteurs de la déli­bé­ra­tion liti­gieuse [avaient] gra­ve­ment porté atteinte au prin­cipe de neu­tra­lité du ser­vice public ». Une inter­pré­ta­tion rejoi­gnant ainsi celle du ministre de l’Intérieur, à la sur­prise de nom­breux juristes.

© Manuel Pavard - Place Gre'net

Saisi par un déféré laï­cité du pré­fet, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif a sus­pendu en par­tie le nou­veau règle­ment inté­rieur des pis­cines gre­no­bloises, le 25 mai 2022. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Quand le Conseil d’État sta­tuera-t-il ? Le pré­sident a indi­qué ce mardi midi, au terme des deux heures d’au­dience, que l’or­don­nance serait ren­due « dans les meilleurs délais ». Une for­mu­la­tion volon­tai­re­ment floue, qui laisse la porte ouverte à toutes les interprétations.

Plusieurs juristes et avo­cats, inter­ro­gés à ce sujet, évoquent un délai pos­sible de quelques jours, tablant sur la fin de la semaine, voire à par­tir du lundi 20 juin, au len­de­main du second tour des légis­la­tives.

« Je vois mal le Conseil d’État rendre une déci­sion pen­dant la cam­pagne des législatives »

C’est ainsi le « pres­sen­ti­ment » de Me Marion Augier, avo­cate de l’Alliance citoyenne – l’as­so­cia­tion qui milite depuis 2019 pour l’au­to­ri­sa­tion du port du bur­kini. « Je vois mal le Conseil d’État rendre une déci­sion pen­dant la cam­pagne des légis­la­tives », pro­nos­tique l’a­vo­cate, pré­sente à l’au­dience, aux côtés notam­ment du maire de Grenoble Éric Piolle et des repré­sen­tants de la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

Me Marion Augier, avocate de l'Alliance citoyenne dans l'affaire du burkini. © Compte Twitter de Marion Augier (capture d'écran)

Me Marion Augier, avo­cate de l’Alliance citoyenne, mise sur un rendu du juge­ment après le deuxième tour des légis­la­tives. © Compte Twitter de Marion Augier (cap­ture d’écran)

Me Augier observe « un point com­mun entre le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif et le Conseil d’État », qui sont tous deux « sur une inter­pré­ta­tion très stricte de la rédac­tion du règle­ment. Comme le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif, le Conseil d’État consi­dère qu’il y a une règle géné­rale fixée par la com­mune, à savoir qu’un maillot doit être ajusté près du corps, et une déro­ga­tion qui auto­ri­se­rait le port d’une tunique non près du corps », déplore-t-elle.

L’ouverture esti­vale des pis­cines muni­ci­pales est pré­vue du 25 juin au 28 août

Mais, pour l’a­vo­cate, « le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif a oublié une par­tie de la juris­pru­dence, selon laquelle les com­munes peuvent déci­der de tenir compte des convic­tions reli­gieuses. On peut encore attendre du Conseil d’État qu’il le constate », espère-t-elle.

En outre, sou­ligne celle-ci, la Ville de Grenoble a expli­qué ce mardi qu’elle n’en­ten­dait « pas satis­faire une reven­di­ca­tion reli­gieuse mais au contraire lever toutes les inter­dic­tions ».

Grenoble renforce les conditions d'accès aux piscines Jean-Bron et Les Dauphins après des "incivilités répétées"

Les pis­cines muni­ci­pales de Grenoble, comme la pis­cine Jean Bron, seront ouvertes du 25 juin au 28 août, pour la sai­son esti­vale 2022. © Ville de Grenoble

Me Marion Augier rap­pelle enfin que les ques­tions posées à l’au­dience « ne pré­sagent pas » de la déci­sion finale pro­non­cée par la plus haute juri­dic­tion admi­nis­tra­tive fran­çaise. Seule chose cer­taine, le juge­ment du Conseil d’État – qui ne peut être contesté – inter­vien­dra à quelques jours seule­ment de l’ou­ver­ture esti­vale des pis­cines muni­ci­pales de Grenoble, pré­vue du 25 juin au 28 août. Le nou­veau règle­ment inté­rieur, en vigueur depuis le 1er juin, devra s’y appli­quer… Mais avec ou sans bur­kini ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

3 commentaires sur « Burkini à Grenoble : après l’exa­men du recours de la Ville ce 14 juin, le Conseil d’État ren­dra sa déci­sion « dans les meilleurs délais » »

  1. très déran­geantes, ces mani­fes­ta­tions de « vic­toire« de ces femmes : vic­toire sur notre culture et notre mode de vie occi­den­tal ? on voit bien que cela dépasse le seul besoin de satis­faire aux exi­gences d’une religion.
    j’ai des amis musul­mans qui n’ont jamais fait de telles sima­grées pour vivre en France à l’occidentale .

    sep article
  2. sep article
  3. Pourquoi tour­ner autour du pot ? Pourquoi évo­quer la reli­gion autour d’une tenue ves­ti­men­taire qui n’est pas men­tion­née dans le Coran ? On peut poser une seule ques­tion : est-il hygié­nique de se bai­gner habillé ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble
Burkini : le Conseil d’État exa­mi­nera le 14 juin le recours de la Ville de Grenoble contre la déci­sion du tri­bu­nal administratif

FLASH INFO - L'avocat de la Ville de Grenoble au Conseil d'État a indiqué, ce vendredi 3 juin 2022, avoir déposé le recours de la Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif sus­pend l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales, la Ville fait appel devant le Conseil d’Etat

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce mercredi 25 mai 2022, l'article 10 du nouveau règlement des piscines municipales autorisant le port Lire plus

Les conseillers municipaux de la majorité qui ont voté pour l'adoption de la délibération. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

FOCUS - Au terme de près de quatre heures de débats souvent houleux, le conseil municipal de Grenoble a adopté, ce lundi 16 mai 2022 Lire plus

Eric Piolle, dans le parc Paul Mistral, derrière la mairie, 28 janvier 2022 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Burkini : la Ville de Grenoble devrait dépo­ser son recours devant le Conseil d’État dans la semaine pour contes­ter la sus­pen­sion pro­non­cée par le tri­bu­nal administratif

FLASH INFO - Comme elle l'avait annoncé mercredi 25 mai 2022, la Ville de Grenoble va bien faire appel devant le Conseil d'État du jugement Lire plus

au rassemblement des opposants au burkini, organisé ce lundi 16 mai 2022 devant le siège de la Métropole où se tenait le conseil municipal. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Burkini : Alain Carignon demande à Éric Piolle de renon­cer à faire appel de la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif et de réunir les pré­si­dents de groupes

FIL INFO - Alain Carignon a adressé un courrier à Éric Piolle, jeudi 26 mai 2022, au lendemain de la décision du tribunal administratif de Lire plus

L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble
Burkini à Grenoble : la polé­mique liée à l’adoption du nou­veau règle­ment des pis­cines rebon­dit après le retrait des sub­ven­tions régio­nales confir­mée par Laurent Wauquiez

FOCUS - Le nouveau règlement intérieur des piscines municipales grenobloises, qui autorise désormais le port du burkini (ou burqini), a été adopté d'une courte tête Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Environnement| Sécheresse et cani­cule : les annonces du ministre de la Transition éco­lo­gique Christophe Béchu depuis l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin