© DDSP 38

Mistral : cinq sus­pects mis en exa­men après la sai­sie d’une tren­taine de kilos de can­na­bis et d’un arse­nal d’armes

Mistral : cinq sus­pects mis en exa­men après la sai­sie d’une tren­taine de kilos de can­na­bis et d’un arse­nal d’armes

FOCUS – Deux nou­veaux sus­pects – une femme de 20 ans et un homme de 28 ans – ont été inter­pel­lés, ce jeudi 5 mai 2022, à Grenoble, dans le cadre de l’en­quête sur un tra­fic de stu­pé­fiants dans le quar­tier Mistral. Lundi 2 mai, trois per­sonnes avaient déjà été arrê­tées, après la sai­sie, à Grenoble et à Eybens, de plus de 32 kilos de can­na­bis et d’un impor­tant stock d’armes, muni­tions et gilets pare-balles. À l’is­sue de leur garde à vue, les cinq sus­pects ont été mis en exa­men, ce ven­dredi 6 mai, par la Juridiction inter­ré­gio­nale spé­cia­li­sée (Jirs) de Lyon, désor­mais en charge de l’af­faire. Par ailleurs, deux autres mis en cause, soup­çon­nés d’être à la tête du réseau, sont tou­jours en fuite.

Cinq sus­pects mis en exa­men, deux autres tou­jours dans la nature… Après la sai­sie, lundi 2 mai 2022, d’une impor­tante quan­tité de can­na­bis et d’armes, à Grenoble et à Eybens, l’en­quête se pour­suit sur ce vaste tra­fic de stu­pé­fiants en lien avec le quar­tier Mistral. Ce jeudi 5 mai, une femme de 20 ans et un homme de 28 ans ont ainsi été inter­pel­lés dans un appar­te­ment, rue de Stalingrad, à Grenoble, dans le cadre de cette affaire, indique Le Dauphiné libéré.

Grenoble : cinq suspects mis en examen pour trafic de stupéfiants à Mistral. © DDSP 38

L’opération effec­tuée lundi 2 mai 2022, dans quatre loge­ments dis­tincts à Grenoble et Eybens, a per­mis de sai­sir notam­ment neuf gre­nades à frag­men­ta­tion actives, dont le rayon mor­tel est de 20 mètres. © DDSP 38

Ces deux nou­veaux sus­pects ont rejoint en garde à vue les trois autres per­sonnes – une femme de 19 ans et deux hommes de 19 et 24 ans – déjà arrê­tées lors de l’o­pé­ra­tion poli­cière menée trois jours plus tôt. C’est la décou­verte de livrai­sons de stu­pé­fiants par voie pos­tale qui avait conduit le par­quet de Grenoble a ouvrir, fin jan­vier 2022, une enquête pré­li­mi­naire, confiée aux poli­ciers de la bri­gade des stu­pé­fiants de la Sûreté dépar­te­men­tale.

Plus de 32 kilos de can­na­bis, des fusils d’as­saut, un fusil à pompe, une arme de poing, des gre­nades, des gilets pare-balles ou encore des vête­ments siglés « police »

Les per­qui­si­tions réa­li­sées, lundi 2 mai au matin, à quatre adresses dis­tinctes (rue de Stalingrad, rue Greuze et ave­nue Rhin-et-Danube à Grenoble, ainsi qu’à Eybens), avaient per­mis de sai­sir 25,7 kilos de résine de can­na­bis et 6,5 kilos d’herbe de can­na­bis, condi­tion­nés sous forme de paquets estam­pillés « Mistral 38 ». Les enquê­teurs avaient en outre mis la main sur un véri­table arse­nal d’armes : « Quatre fusils d’assaut calibre 5,56, un fusil à pompe, une arme de poing calibre 9 mm, neuf gre­nades à frag­men­ta­tion actives (rayon mor­tel de 20 mètres) et de nom­breuses car­touches », détaille Éric Vaillant, pro­cu­reur de la République de Grenoble.

© DDSP 38

Des gilets pare-balles – dont des housses siglées « Mistral 38 » – ont été décou­verts lors des deux per­qui­si­tions des 2 et 5 mai 2022. © DDSP 38

Quatre housses de gilets pare-balles, siglées éga­le­ment « Mistral 38 », et plu­sieurs pro­duits de luxe, dont une montre Rolex volée d’une valeur de 15 000 euros, avaient aussi été décou­verts. Une sai­sie fruc­tueuse mais alors incom­plète. Lors de l’in­ter­pel­la­tion des deux der­niers mis en cause, ce jeudi 5 mai, les poli­ciers ont en effet trouvé une petite quan­tité de drogue en fouillant le loge­ment, mais sur­tout l’a­dresse d’un garage, situé rue Jean-Veyrat, à Grenoble. À l’in­té­rieur de celui-ci, étaient entre­po­sés des gilets pare-balles, des bras­sards et des vête­ments siglés « police », rap­porte Le Dauphiné libéré.

Cinq sus­pects mis en exa­men, deux autres tou­jours en fuite et recher­chés par la police

À l’is­sue de leur garde à vue, les cinq sus­pects ont été défé­rés, ce ven­dredi 6 mai, devant les magis­trats de la Juridiction inter­ré­gio­nale spé­cia­li­sée (Jirs) de Lyon, désor­mais en charge de l’af­faire, en rai­son, selon Éric Vaillant, de « l’im­por­tance du stock d’armes saisi et de la per­son­na­lité des mis en cause ». Tous ont été mis en exa­men pour « tra­fic de stu­pé­fiants en bande orga­ni­sée » et « asso­cia­tion de mal­fai­teurs », pré­cise le quo­ti­dien régio­nal. Mais seule la jeune femme de 19 ans arrê­tée lundi 2 mai a été pla­cée en déten­tion pro­vi­soire. Les quatre autres ont, eux, été lais­sés libres sous contrôle judiciaire.

© DDSP 38

Les poli­ciers gre­no­blois ont pu mettre la main sur un véri­table arse­nal d’armes au cours de l’o­pé­ra­tion menée dans dif­fé­rents points de l’ag­glo­mé­ra­tion. © DDSP 38

Deux autres per­sonnes, soup­çon­nées, selon Le Dauphiné libéré, d’être « à la tête » du réseau dans le quar­tier Mistral, seraient par ailleurs tou­jours en fuite et acti­ve­ment recher­chées par les forces de l’ordre. Les poli­ciers de l’antenne gre­no­bloise de la Direction zonale de la police judi­ciaire (DZPJ) Sud-Est, aux­quels le dos­sier a été confié par la Jirs de Lyon, pour­suivent donc leurs inves­ti­ga­tions sur com­mis­sion rogatoire.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© DDSP 38 (montage)
Grenoble : plus de 32 kilos de can­na­bis sai­sis, de nom­breuses armes et muni­tions décou­vertes et trois sus­pects interpellés

FLASH INFO - Une femme de 19 ans et deux hommes de 19 et 24 ans ont été interpellés, ce lundi 2 mai 2022, par Lire plus

Quatre trafiquants présumés seront jugés suite à la saisie de milliers de sachets plastique destinés aux acheteurs de cannabis dans le quartier Mistral.
Trafic de can­na­bis : quatre gre­no­blois bien­tôt jugés après la sai­sie de mil­liers de sachets estam­pillés Mistral 38

  FIL INFO - Douze personnes ont été interpellées à Grenoble après la découverte à l'aéroport de Lyon de milliers de sacs plastique spécialement destinés Lire plus

Trois nouvelles personnes ont été mises en examen dans le cadre de la saisie de 16 gk de cocaïne à Grenoble en août 2020.
Trois nou­velles mises en exa­men après la sai­sie de 16 kg de cocaïne

  FLASH INFO - Trois nouvelles personnes ont été mises en examen ce 15 octobre 2020 pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs, dans Lire plus

Des contrôles anti-délinquance fructueux à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : sai­sie de 16 kg de cocaïne en pro­ve­nance des Antilles, quatre per­sonnes écrouées pour trafic

  FOCUS - La police a saisi 16 kg de cocaïne suite à une enquête sur un trafic de stupéfiants organisé dans l'agglomération grenobloise. La Lire plus

Après sa mise en scène de dealers armés à Mistral, Corbak Hood condamné pour usage de stupéfiants
Après sa mise en scène de dea­lers armés à Mistral, Corbak Hood condamné pour usage de stupéfiants

FLASH INFO — La mise en scène en août 2020 avait choqué, puis provoqué une démonstration de force en retour de la part de la Lire plus

Cinq mois de prison ferme pour l'auteur de dégradations dans des lieux de prière musulman de Domène et La Mure
Démantèlement par les gen­darmes de plu­sieurs points de deal de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FLASH INFO — Le parquet de Grenoble marque son offensive contre le trafic de stupéfiants sur l'agglomération grenobloise. Dernières opérations en date, menées par les Lire plus

Flash Info

|

23/09

13h10

|

|

23/09

12h00

|

|

22/09

17h25

|

|

22/09

15h47

|

|

22/09

12h09

|

|

22/09

9h41

|

|

21/09

17h26

|

|

20/09

16h52

|

|

19/09

18h43

|

|

19/09

12h01

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 39 : « Le ren­voi en cor­rec­tion­nelle d’Éric Piolle »

Flash info| Perquisition à l’Hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes : les Écologistes dénoncent la « délin­quance en col blanc ».

Abonnement| Conseil muni­ci­pal : accu­sa­tions d’im­pos­ture, pro­cès en cor­rec­tion­nelle… Éric Piolle balaie les mises en cause

Agenda

Je partage !