Manifestation du 1er mai à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Défilé du 1er mai à Grenoble : après la réélec­tion d’Emmanuel Macron, les syn­di­cats caressent l’es­poir d’un « troi­sième tour social »

Défilé du 1er mai à Grenoble : après la réélec­tion d’Emmanuel Macron, les syn­di­cats caressent l’es­poir d’un « troi­sième tour social »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO - À l'appel d'une intersyndicale, plus de 3 000 manifestants1 3 300 selon une estimation de la police. ont participé au traditionnel défilé du 1er mai ce dimanche à Grenoble. Placée entre les deux élections présidentielle et législatives, la journée internationale de lutte pour les droits des travailleurs revêtait cette année une tonalité particulière, les syndicats rêvant d'un « troisième tour social ». Principales revendications ? La retraite à 60 ans, les 32 heures de travail hebdomadaires et l'augmentation du pouvoir d'achat.

Très attendu dans le contexte post-élection présidentielle, le traditionnel défilé du 1er mai a réuni plus de  3 000 personnes, ce dimanche à Grenoble. Placée entre deux échéances électorales après la réélection d'Emmanuel Macron à l'Élysée, la Journée internationale des travailleurs avait cette année une tonalité particulière, les syndicats caressant l'espoir d'un « troisième tour social ».

Les principales revendications ? La retraite à 60 ans, les 32 heures de travail hebdomadaires et l'augmentation du pouvoir d'achat, avec une revalorisation des salaires et des pensions de retraite.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Les étudiants étaient très présents dans ce défilé du 1er mai 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Dans le cortège, hétéroclite, des syndicats, des partis politiques de gauche dont la France insoumise et le PCF, en campagne pour les législatives. Mais aussi des étudiants, des lycéens, des organisations antifascistes et, bien sûr, des centaines de travailleurs. Tous dans l'attente de pouvoir contrebalancer le pouvoir d'Emmanuel Macron en mettant le cap à gauche, notamment à travers la fameuse autant que laborieuse « convergence des luttes ».

« Il y a plus de monde que l’année dernière"

Parmi les manifestants, l'optimisme semblait de mise. « Il y a plus de monde que l’année dernière. Ça démontre que les gens sont prêts à reprendre la lutte », s'est félicité un trentenaire, autocollant CGT et brin de muguet sur la veste.

De fait, c'est bien sur un regain de mobilisation que misent les syndicats. L'avertissement est lancé: « Le président réélu ne bénéficiera d'aucun état de grâce pendant son second mandat », a fait comprendre Nicolas Benoît, secrétaire départemental CGT Isère.

 

 

« Nous défilons ensemble pour un avenir meilleur que nous ne pourrons obtenir que dans l'unité, juge pour sa part Jérémie militant CGT, persuadé d'envoyer ainsi « un message fort aux politiques ». En effet, considère-t-il, « on sait très bien que sans mobilisation sociale, il n’y aura aucune avancée ».

« Avec Emmanuel Macron, nous en reprenons pour cinq ans »

Au sein du cortège, les slogans fusent, la plupart contre Emmanuel Macron, érigé en tête de turc de la manifestation. Et pour cause. « On sait bien qu'avec Emmanuel Macron, nous en reprenons pour cinq ans, se désole Samira, aide-soignante. Ce n'est que dans la rue que nous pourrons défendre nos acquis sociaux. » Notamment celui de la retraite, crucial à ses yeux.

« Il m'est inconcevable d'imaginer de devoir travailler jusqu'à 65 ans quand on sait combien notre métier est pénible », appuie-t-elle, dépitée. Avant d'assurer que la réforme des retraites prônée par le président de la République « sera le ciment de la contestation ces prochains mois », comme semble le lui avoir soufflé les syndicats.

La France insoumise sera-t-elle le pivot d'un « troisième tour social » ? © Joël Kermabon - Place Gre'net

La France insoumise sera-t-elle le pivot d'un « troisième tour social » ? © Joël Kermabon - Place Gre'net

Quelques rangs plus loin, Samuel, étudiant, craint pour sa part de « sacrifier sa jeunesse pour mener des études qui ne le conduiront nulle part. Nous ne voulons pas de l'injonction “travaille et tais-toi” », se rebiffe-t-il. En cause, selon lui, « la dégradation de l'enseignement supérieur au cours du précédent mandat d'Emmanuel Macron ».

Un défilé du 1er mai résolument politique à l'orée des législatives

La manifestation partie du cours Jean-Jaurès vers 10 h 30 s'est dirigée vers l'anneau de vitesse du parc Paul-Mistral, où quelques prises de parole on eu lieu. Une vingtaine d'organisations et de collectifs y avaient érigé un petit village, constitué de barnums et de stands proposant de quoi se désaltérer et se sustenter après cette longue marche, dans le calme, à travers la ville.

Un peu plus tard, des militants ont organisé des tables rondes pour creuser les aspects revendicatifs de la nouvelle donne qui s'ouvre sur le plan social à l'orée des législatives, avec un 1er mai résolument politique.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

1 commentaire sur « Défilé du 1er mai à Grenoble : après la réélec­tion d’Emmanuel Macron, les syn­di­cats caressent l’es­poir d’un « troi­sième tour social » »

  1. Ping : Mai – Social | Revue de presse Emancipation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

À l'appel de la CGT, une grève illimitée démarre ce lundi au Conseil départemental de Haute-Savoie. @ CGT Haute-Savoie
Une inter­syn­di­cale lance un appel aux mobi­li­sa­tions en Isère à l’oc­ca­sion du 1er mai 2022

FIL INFO - Une intersyndicale iséroise appelle à la mobilisation le 1er mai 2022. Les revendications, nombreuses, gravitent autour d’une exigence majeure : celle « Lire plus

Un collectif d'organisations et de syndicats appelle à une manifestation d'entre-deux-tours à Grenoble le 16 avril
Un col­lec­tif d’or­ga­ni­sa­tions et de syn­di­cats appelle à une mani­fes­ta­tion d’entre-deux-tours à Grenoble le 16 avril

FLASH INFO – Faire entendre "les différentes luttes ayant marqué le quinquennat" à l'occasion de l'entre-deux-tours de la présidentielle? Tel est l'objectif d'un collectif d’organisations Lire plus

Céline Maschinot, déléguée syndicale CGT. © Joël Kermabon – Place Gre’net
Fermeture pré­vue du centre de rela­tion clien­tèle EDF de Meylan : la direc­tion « ment aux usa­gers et aux sala­riés » selon les syndicats

FOCUS - Après une première levée de boucliers le 1er mars 2022 en réaction à l'annonce de la fermeture du centre de relation clientèle (CRC) Lire plus

Législatives : Élisa Martin et Jérôme Dutroncy (La France Insoumise) se présentent comme chefs de file de l'Union populaire en Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Législatives : Élisa Martin et Jérôme Dutroncy prêts à incar­ner l’Union popu­laire de Jean-Luc Mélenchon sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Élisa Martin et Jérôme Dutroncy, chefs de file de l'Union populaire de Jean-Luc Mélenchon sur la 3e circonscription de l'Isère, évoquaient ce mercredi Lire plus

EELV, PCF, Ensemble ou Peps appellent l'Union populaire au rassemblement pour les législatives en Isère
EELV, PCF, Ensemble ou Peps appellent l’Union popu­laire au ras­sem­ble­ment pour les légis­la­tives en Isère

FLASH INFO – "Face à une extrême droite ouvertement raciste et réactionnaire et un ultra néolibéralisme teinté d’autoritarisme avec comme seul horizon l’explosion des inégalités, Lire plus

Le PCF appelle au rassemblement en Isère pour les élections législatives de juin 2022
Le PCF appelle au ras­sem­ble­ment en Isère pour les élec­tions légis­la­tives de juin 2022

FLASH INFO – "Le Printemps isérois a démontré que l'union était possible". Dans un communiqué, le Parti Communiste de l'Isère appelle au rassemblement de la Lire plus

Flash Info

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

|

11/08

11h00

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin