Actualité

Rassemblement devant l'Hôtel de police de Grenoble contre la garde à vue des suspects de l'agression contre des militants de l'Uni. © Michel Szempruch

Agression de mili­tants Uni à Grenoble : quatre per­sonnes pla­cées en garde à vue, des mani­fes­tants réclament leur libération

Agression de mili­tants Uni à Grenoble : quatre per­sonnes pla­cées en garde à vue, des mani­fes­tants réclament leur libération

FOCUS - Après investigations de la Sûreté départementale, quatre personnes soupçonnées d'avoir participé à l'agression de militants de l'Union nationale inter-universitaire (Uni) dans la nuit du 19 au 20 avril 2022 à Grenoble sont en garde à vue depuis ce lundi 26 avril 7 heures du matin. Exigeant leur libération immédiate, plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés en fin de journée devant l'hôtel de police, tandis que la garde à vue des suspects se voyait prolongée de 24 heures. Un nouveau rassemblement devant le commissariat de police est prévu ce mardi 26 avril à 18 heures.

Trois étudiants de 18, 20 et 23 ans et un lycéen âgé de 16 ans ont été placés en garde à vue ce lundi 25 avril 2022 dès 7 heures du matin par les policiers de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Isère. Il leur est reproché d'avoir participé à l'agression de trois militants grenoblois de l'Union nationale inter-universitaire (Uni) – proche du parti Les Républicains – dans la nuit du 19 au 20 avril 2022 dans le centre-ville de Grenoble.

Après dépôt de plainte, le procureur de la République de Grenoble avait ouvert, le 20 avril, une enquête pour « violences en réunion suivies d’incapacité de travail n’excédant pas 8 jours ». L'Uni n'avait alors pas hésité à désigner « des militants d'extrême gauche » comme auteurs des violences verbales et physiques subies par les militants4Hanane Mansouri, responsable des Jeunes Républicains de l’Isère, Yvenn Le Coz, responsable de l’Uni Grenoble et Maximin Ytournel, des Jeunes avec Valérie Pécresse de l'Isère.. De quoi faire réagir Clément Chappet des Républicains de l’Isère qui appelait dans la foulée à « la dissolution des groupes d'extrême gauche » face à « la recrudescence de leurs actes de violences ».

Agression contre des militants de l'Uni. Le rassemblement devant l'hôtel de police de Grenoble ce lundi 25 avril à 19 heures. (Photo compte Facebook Uni Grenoble)

Le rassemblement devant l'hôtel de police de Grenoble ce lundi 25 avril à 19 heures. (Photo compte Facebook Uni Grenoble)

Lesdits groupes d'extrême gauche ont, de leur côté, vivement réagi contre la garde à vue des personnes interpellées. En effet, plusieurs dizaines de militants de différentes organisations5Cisem, CGT CHS de Saint-Égrève, Collectif Spectacle-Culture CGT 38, Dal 38, IEL, Jeunes Insoumis, LDH, MNL, NPA38, PEPS, Solidaires, Solidaires Étudiants, UCL et  Unef. se sont rassemblés lundi à 19 heures devant le commissariat de police de Grenoble pour exiger leur « libération immédiate ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 54 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Présidentielle : entre 1300 et 2000 mani­fes­tants à Grenoble contre l’ex­trême droite et pour la défense des droits et acquis sociaux

REPORTAGE - Entre 1300 et 2000 personnes ont défilé dans le centre-ville de Grenoble, ce samedi 16 avril 2022, contre l'extrême droite et pour la Lire plus

Premier meeting en Isère du mouvement Reconquête... accompagné de heurts entre police et contre-manifestants
Premier mee­ting en Isère du mou­ve­ment Reconquête… accom­pa­gné de heurts entre police et contre-manifestants

FLASH INFO — "Cinq cents personnes et une ambiance particulièrement bon enfant".  C'est ainsi qu'Alexandre Lacroix, coordinateur départemental de Reconquête, décrit le premier meeting isérois Lire plus

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite
Environ un mil­lier de per­sonnes à Grenoble pour la « Marche des liber­tés » et contre les idées d’ex­trême droite

REPORTAGE VIDÉO - Environ un millier de personnes ont participé à la Marche des libertés et "contre les idées d'extrême droite" ce samedi 12 juin Lire plus

Le PCF attaque la majorité départementale sur le “cas” Dézempte, accusé d'être d'extrême-droite
Le PCF attaque la majo­rité dépar­te­men­tale sur le “cas” Dézempte, accusé d’être d’ex­trême droite

  FOCUS - Le “cas” Gérard Dézempte revient sur le devant de la scène politique à l'occasion de la campagne des départementales en Isère. Dans Lire plus

Manifestation contre le racisme et l'extrême droite de ce mercredi 21 octobre 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Procès en appel d’i­den­ti­taires à Grenoble : 550 per­sonnes ont défilé « contre le racisme et l’ex­trême droite »

  REPORTAGE VIDÉO - Plusieurs centaines de personnes ont manifesté contre le racisme et l'extrême droite ce mercredi 21 octobre 2020 à Grenoble. Ce alors Lire plus

Venue d'Éric Zemmour en Isère
Polémique autour de la venue d’Éric Zemmour à Charvieu-Chavagneux, invité par Gérard Dézempte

FOCUS - La venue annoncée d'Éric Zemmour à Charvieu-Chavagneux, sur invitation de son maire Gérard Dézempte, suscite la colère des élus d'opposition du Département de Lire plus

Flash Info

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

|

10/04

19h58

|

|

10/04

16h43

|

|

09/04

16h21

|

|

09/04

15h20

|

|

09/04

10h46

|

|

08/04

22h04

|

|

08/04

11h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Société| « Violeur à la trot­ti­nette » à Grenoble : le sus­pect mis en exa­men et placé en déten­tion provisoire

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Agenda

Je partage !