Actualité

Le conseil métropolitain de Grenoble a voté, le 25 mars 2022, son budget pour l'année avec un fort accent mis sur le social et l'environnement Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole et Raphaël Guerrero, vice-président chargé des finances. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Budget métro­po­li­tain record en 2022 avec un accent mis sur le social et l’environnement

Budget métro­po­li­tain record en 2022 avec un accent mis sur le social et l’environnement

FOCUS – Le conseil métro­po­li­tain a voté, le 25 mars 2022, son bud­get pour l’an­née s’é­le­vant à 791 mil­lions d’eu­ros. Soit « le plus impor­tant jamais pré­senté », selon l’in­ter­com­mu­na­lité. Le tout, « sans aug­men­ter le taux d’im­po­si­tion ». Celui-ci pos­sède trois objec­tifs prin­ci­paux. Parmi les­quels l’amélioration de la qua­lité de l’air, la struc­tu­ra­tion des mobi­li­tés douces, et l’accessibilité pour tous à des loge­ments de qualité.

Voilà « un bud­get des­tiné à conti­nuer à faire de notre ter­ri­toire l’un des plus inno­vants et attrac­tifs de France ! » affirme la Métropole. Ce bud­get 2022 ne marque pour­tant, au glo­bal, qu’une légère évo­lu­tion par rap­port à 2021. En effet, il s’établit à 791,3 mil­lions d’euros (M€), par rap­port aux 786,5 M€ du bud­get pré­cé­dent. En 2020, il se mon­tait à 740 M€.

Les dépenses de fonc­tion­ne­ment, par contre, ont net­te­ment aug­menté en un an – pas­sant de 429,5 à 441,4 M€. A contra­rio, les dépenses d’é­qui­pe­ment semblent dimi­nuer, attei­gnant désor­mais 245,6 M€. La métro­pole avait pour­tant misé for­te­ment en 2021 sur ce bud­get d’in­ves­tis­se­ment, qui était alors le plus impor­tant jamais pré­senté par la col­lec­ti­vité, avec une aug­men­ta­tion de 10% par rap­port à 2020. En réa­lité, les dépenses d’é­qui­pe­ment aug­mentent bel et bien. Et pour cause, en 2021, 37 M€ « excep­tion­nels » étaient liés à la pré­vi­sion de l’acquisition du Groupe hos­pi­ta­lier mutualiste.

La passerelle du Groupe Hospitalier Mutualiste reliant la clinique d'Alembert et la clinique des Eaux-Claires. © Manuel Pavard - Place Gre'net

La pas­se­relle du Groupe Hospitalier Mutualiste reliant la cli­nique d’Alembert et la cli­nique des Eaux-Claires. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Le bud­get métro­po­li­tain de cette année se veut donc plus ambi­tieux que le pré­cé­dent… comme chaque année. En effet, selon la Métro, « après un début de man­dat mar­qué par une adap­ta­tion per­ma­nente aux contraintes de la crise sani­taire, 2022 repré­sente pour la métro­pole l’année d’élaboration et de mise en œuvre de l’outil prin­ci­pal de pilo­tage finan­cier qu’est le plan plu­ri­an­nuel d’investissement, por­teur de ses ambi­tions poli­tiques. »

Ce bud­get 2022 se struc­ture ainsi autour de trois prio­ri­tés. Tout d’a­bord, l’a­mé­lio­ra­tion de la qua­lité de l’air sur le ter­ri­toire. Puis la struc­tu­ra­tion des mobi­li­tés douces. Enfin, l’a­mé­lio­ra­tion de l’ac­ces­si­bi­lité pour tous à des loge­ments de qua­lité. Le tout, sur fond de crise sani­taire encore vivace.

Le bud­get pri­mi­tif a été voté à 96 voix contre 16, dont 13 voix du groupe Communes au cœur de la métro­pole (CCM) et 3 du groupe d’op­po­si­tion. Ainsi que 11 abs­ten­tions, de la part du du groupe Métropole Territoires de Progrès Solidaires (MTPS).

Investissement, endet­te­ment, la Métro main­tient le cap

On l’aura com­pris, avec ce bud­get 2022, la Métropole entend, encore une fois, « don­ner la prio­rité à l’in­ves­tis­se­ment ». De quoi garan­tir « l’ac­ti­vité de demain », la Métropole étant d’ailleurs le « pre­mier contri­bu­teur local à l’activité de la région gre­no­bloise ».

Ainsi, en 2022, elle inves­tit « 547 euros par habi­tant », sachant que 70 % des mar­chés de tra­vaux de la Métropole échoient à des entre­prises situées sur son ter­ri­toire. Un chiffre qui grimpe même à 97 % si l’on intègre celle de la région.

La Métro main­tient éga­le­ment ses rever­se­ments aux com­munes, qui repré­sentent 28 % de ses dépenses de fonc­tion­ne­ment. Ce qui ferait d’elle l’une des inter­com­mu­na­li­tés les « plus redis­tri­bu­tives vis-à-vis de ses com­munes en France ». Ainsi, en 2022, ce sont « 118,8 mil­lions d’euros qui seront rever­sés aux com­munes ».

Budget 2022 : La Métro joue la carte de l’endettement

En dépit de ces dépenses, l’in­ter­com­mu­na­lité entend bien, cette année encore, ne pas pro­cé­der à une hausse des impôts. Ce qui est le cas depuis 2016. Pourtant, les concours de l’État dimi­nuent encore cette année de 1,3 M€. Du fait, notam­ment, de la contri­bu­tion au redres­se­ment des finances publiques (CRFP), les res­sources de la Métropole ont été ponc­tion­nées de 162 M€ entre 2014 et 2022. Face à cela, elle conti­nue à jouer la carte de l’en­det­te­ment, car pour l’ins­tant, sa capa­cité de désen­det­te­ment1Ce ratio est cal­culé en nombre d’an­nées néces­saires pour rem­bour­ser la dette en sup­po­sant l’ar­rêt total des inves­tis­se­ments. En 2022, il est de 9 ans sur le seul bud­get prin­ci­pal. est « tou­jours bonne ». Elle s’est même amé­lio­rée depuis 2016 !

Des actions diverses en faveur de l’en­vi­ron­ne­ment ou du social

Les actions de la Métro gra­vitent for­te­ment autour du thème des tran­si­tions. Energétique, tout d’a­bord. Le thème du chauf­fage, moins pol­luant, plus éco­no­mique est à l’hon­neur. Avec les pro­jets MurMur, Zéro fioul , Prime air Bois, le déve­lop­pe­ment des réseaux de chaleur…
Pour ce qui est des mobi­li­tés douces, elle réaf­firme un sou­tien fort au Smmag. Tout en pour­sui­vant le déve­lop­pe­ment du réseau cyclable Chronovélo à « Échirolles, Pont de Claix, Saint-Égrève, [ou bien encore]Gières ».

Chronovélo 3 le long de la voie ferrée, sur la rue Général Mangin, mai 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Chronovélo © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Par ailleurs, la Métropole pré­voit la créa­tion ou la réno­va­tion de 14 déchè­te­ries « nou­velle géné­ra­tion » d’ici 2030. Mais éga­le­ment, tou­jours dans l’op­tique de pro­duire de l’éner­gie renou­ve­lable, une unité de métha­ni­sa­tion. Dès 2024, le centre de com­pos­tage de la métro­pole à Murianette accueillera ainsi cette unité qui pro­duira du bio­mé­thane, issu des déchets alimentaires.
Toujours dans le thème de la tran­si­tion envi­ron­ne­men­tale, l’in­ter­com­mu­na­lité gère envi­ron 35 000 arbres – répar­tis en plus de 350 espèces. Son Plan Canopée, en 2022, vise à pro­té­ger et déve­lop­per ce patri­moine. Avec un objec­tif de 1500 plan­ta­tions par an. Ce qui amé­lio­rera, en lut­tant contre les îlots de cha­leur, la qua­lité des espaces publics.

Le conseil métropolitain de Grenoble a voté, le 25 mars 2022, son budget pour l'année avec un fort accent mis sur le social et l'environnement © Manuel Pavard - Place Gre'net

© Manuel Pavard – Place Gre’net

Du point de vue social, la Métro sou­tient à la fois la pro­duc­tion neuve de logements
sociaux et la réha­bi­li­ta­tion du parc public et privé. En 2022, elle entend conti­nuer à mettre l’ac­cent sur « la réno­va­tion du parc loca­tif social ».

Dans le même temps, Échirolles-Ouest a gagné le label Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD) en février. Cette récom­pense est le fruit d’un tra­vail com­mun avec la Métropole, la com­mune et les acteurs locaux ; la créa­tion d’un dis­po­si­tif expé­ri­men­tal visant à éra­di­quer le chô­mage dans un quar­tier précis.

L’idée serait de créer des emplois en CDI « à par­tir des com­pé­tences des habi­tants et des besoins du ter­ri­toire ». La Métropole inves­tira donc 800 000 euros en 2022 « pour l’acquisition et la réno­va­tion des locaux de l’entreprise » qui accueillera ces 160 nou­veaux emplois. Enfin, parmi les grands pro­jets, Cosmocité, le futur centre de sciences de Pont-de-Claix, doit être livré en fin d’année.

L’opposition regrette l’en­det­te­ment et « un sau­pou­drage » sur cer­taines actions

Dominique Escaron a pris la parole pour expli­quer la posi­tion de son groupe (CCM) sur le bud­get 2022. Tout par­ti­cu­liè­re­ment sur le Plan plu­ri­an­nuel d’in­ves­tis­se­ment (PPI), et son corol­laire, l’en­det­te­ment. Pour la plu­part, les cri­tiques émises res­tent, tout autant que le bud­get, dans la droite ligne des débats métropolitains.

D’une part, le groupe regrette les inves­tis­se­ments liés au Smmag, notam­ment en vue de la construc­tion du métro­câble. Mais éga­le­ment la construc­tion du siège de la Métropole – bémol sou­levé éga­le­ment avec fer­veur par Alain Carignon. Tout en annon­çant rejoindre « les inquié­tudes sur la dette, même si pour l’ins­tant il n’y a rien de catas­tro­phique ».

Dominique Escaron, conseiller métropolitain du groupe de l'opposition Communes au coeur de la Métropole (CCM), maire du Sappey-en-Chartreuse

Dominique Escaron, conseiller métro­po­li­tain du groupe de l’op­po­si­tion Communes au coeur de la Métropole (CCM), maire du Sappey-en-Chartreuse

Et d’autre part, de façon plus glo­bale, Dominique Escaron a regretté « un sau­pou­drage sur un cer­tain nombre d’ac­tions ». Une sorte de dis­per­sion qui mène­rait à une « effi­ca­cité modeste ». Allant jus­qu’à décla­rer que la métro­pole « est très loin d’at­teindre les objec­tifs » ima­gi­nés « il y a quelques années ».

Laure Gicquel

Auteur

2 réflexions sur « Budget métro­po­li­tain record en 2022 avec un accent mis sur le social et l’environnement »

  1. Merci de vos pré­ci­sions. Qu’en est-il d u bud­get de la culture à la Metro ? Comment est-il réparti ?
    Merci d’avance de votre réponse.

    sep article
    • MB

      07/06/2022
      8:58

      Bonjour,
      Il ne s’a­git pas à pro­pre­ment par­ler d’une véri­table com­pé­tence métro­po­li­taine. Vous trou­ve­rez plus d’in­fos sur le bud­get via ce lien.

      sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Après deux années en hausse, l'emploi des cadres en phase de stabilisation en Auvergne-Rhône-Alpes
Après deux années de hausse, l’emploi des cadres en phase de sta­bi­li­sa­tion en Auvergne-Rhône-Alpes

FLASH INFO - L'Apec, association pour l'emploi des cadres, a rendu publics au début du mois d'avril les résultats de son enquête annuelle sur la Lire plus

Élections euro­péennes : le Parti ani­ma­liste tient son second mee­ting de cam­pagne à Grenoble

FLASH INFO - Le Parti animaliste annonce la tenue à Grenoble de son second meeting électoral dans le cadre des élections européennes. Un mois après Lire plus

Joan Miró, Bleu II, 4 mars 1961 © Succession Miró / ADAGP, Paris 2024 © Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Crédit photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI/Audrey Laurans/Dist. RMN-GP
“Miró, un bra­sier de signes” : 130 chefs‑d’œuvre du peintre cata­lan, dont le trip­tyque des Bleu, expo­sés au musée de Grenoble

FOCUS - L'artiste catalan Joan Miró est à l’honneur au musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024 avec une grande exposition temporaire Lire plus

Le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s'invitent à la Foire de printemps de Beaucroissant 2024
Beaucroissant : Marc Fesneau, le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s’in­vitent à la Foire de prin­temps 2024

FLASH INFO - La Foire de printemps de Beaucroissant est de retour pour sa 53e édition, les samedi 20 et dimanche 21 avril 2024. Version Lire plus

M’Hamed Benharouga, Nathalie Levrat, Michel Vendra et Antoine Aufragne (Just). © Florent Mathieu - Place Gre'net
La Ville de Sassenage s’al­lie à Just pour mettre en place une mutuelle communale

FOCUS - La Ville de Sassenage a signé une convention avec la mutuelle Just pour la mise en place d'une mutuelle communale, afin de permettre Lire plus

Grenoble en sixième position des villes "où il fait bon vivre avec son chien", selon 30 millions d'amis
Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

FLASH INFO - La Ville de Grenoble arrive 6e parmi les villes de plus de 100 000 habitants "où il fait bon vivre avec son chien". Créé Lire plus

Flash Info

|

21/04

20h48

|

|

21/04

18h12

|

|

19/04

20h52

|

|

19/04

20h24

|

|

18/04

17h28

|

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

Les plus lus

Culture| Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

Société| Après Un Bon Début, le gre­no­blois Antoine Gentil pré­sente sa méthode édu­ca­tive « star­ter » avec son livre Classe réparatoire

Politique| Le groupe Société civile d’Alain Carignon édite un livret sur les 10 ans de man­dat d’Éric Piolle

Agenda

Je partage !