Voitures Teisseire durant le Tour de France © Jean Housen - Wikimedia Commons

Le groupe bri­tan­nique Britvic pro­prié­taire de Teisseire va inves­tir 8,4 mil­lions d’eu­ros dans son usine de Crolles en 2022

Le groupe bri­tan­nique Britvic pro­prié­taire de Teisseire va inves­tir 8,4 mil­lions d’eu­ros dans son usine de Crolles en 2022

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – Britvic, groupe bri­tan­nique pro­prié­taire de Teisseire, va inves­tir 8,4 mil­lions d’eu­ros dans son usine de Crolles en 2022. Son but ? Faire de la célèbre marque de sirops un réel fer de lance, en vue de déve­lop­per sa crois­sance à l’international.

Le Britannique Britvic va lan­cer en 2022 un pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment sur trois ans concer­nant la par­tie fran­çaise de sa chaîne d’ap­pro­vi­sion­ne­ment. Un pro­jet en trois volets dont un consiste à inves­tir 8,4 mil­lions d’eu­ros dans l’u­sine Teisseire de Crolles. Ce afin de moder­ni­ser l’ou­til de pro­duc­tion de la marque et de main­te­nir « l’ex­cel­lence » de son site his­to­rique, tout en conti­nuant « à valo­ri­ser le savoir-­faire » de ses collaborateurs.

« Un pro­jet néces­saire », selon le direc­teur géné­ral de Britvic Olivier Mercier, qui per­met­trait à l’en­tre­prise de « deve­nir le meilleur par­te­naire du mar­ché des bois­sons rafrai­chis­santes sans alcool pour [ses] clients ». Le groupe espère ainsi atteindre « une crois­sance de 8 % par an en volumes pour l’ensemble de la marque Teisseire (bidon et verre) en France et à l’international », selon L’Essor 38.

Une « excel­lente nou­velle » pour le Grésivaudan

Jean-François Clappaz, vice-pré­sident en charge de l’é­co­no­mie et du déve­lop­pe­ment indus­triel de la com­mu­nauté de com­munes du Grésivaudan, s’est féli­cité de cette « excel­lente nou­velle qui par­ti­cipe à dyna­mi­ser le tissu éco­no­mique local ». Une annonce qui tombe qua­si­ment en même temps que celle de STMicroelectronics concer­nant un inves­tis­se­ment d’un mil­lard d’eu­ros à Crolles en 2022.

Un peu d’histoire 

Le nom de la marque Teisseire vient de Mathieu Teisseire, qui a créé à Grenoble au XVIIIe siècle une dis­til­le­rie qui fabri­quait des bois­sons à base de fruits et de plantes. La pre­mière usine moderne Teisseire date de 1912. Celle de Crolles, construite en 1971, emploie aujourd’­hui 343 salariés.

La marque est désor­mais numéro un dans les canaux de dis­tri­bu­tion hors domi­cile et de détail. Elle dis­tri­bue ses pro­duits dans plus de 100 pays à tra­vers le monde. Britvic a acquis Teisseire en 2010 et pos­sède d’autres marques de bois­sons aux fruits, comme Moulin de Valdonne ou Pressade.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

1 commentaire sur « Le groupe bri­tan­nique Britvic pro­prié­taire de Teisseire va inves­tir 8,4 mil­lions d’eu­ros dans son usine de Crolles en 2022 »

  1. Ping : - Invest in Auvergne-Rhône-Alpes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Intérieur de l'usine STMicroelectronics. © Artechnic
STMicroelectronics va inves­tir 1 mil­liard d’eu­ros à Crolles pour répondre à la demande en com­po­sants électroniques

FLASH INFO - STMicroelectronics va investir 3,6 milliards d'euros, dont un milliard en Isère, en 2022, afin de répondre à la demande mondiale en composants Lire plus

Le Smmag inaugure sa cinquième agence Mobilités, dans le nouveau centre commercial de Crolles
Le Smmag inau­gure sa cin­quième agence Mobilités, dans le nou­veau centre com­mer­cial de Crolles

FLASH INFO — Le Smmag (Syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise) a inauguré samedi 20 novembre une nouvelle agence Mobilités à Crolles, située dans Lire plus

Mobilisation des salariés de Teisseire sur le site de Crolles. Photo DR
Inquiets pour l’a­ve­nir de leur usine à Crolles, les sala­riés de Teisseire entament une grève reconductible

  EN BREF - Les salariés de l'entreprise Teisseire basée à Crolles ont entamé une grève reconductible jeudi 8 avril. Ils souhaitent "un dialogue plus Lire plus

Reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Lumbin, Crolles et Le Plateau-des-Petites-Roches
Reconnaissance de l’é­tat de catas­trophe natu­relle pour Lumbin, Crolles et Le-Plateau-des-Petites-Roches

FLASH INFO — Un mois et demi après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur l'Isère le 29 décembre 2021, les demandes de classement Lire plus

Métro, Trièves, Voironnais, Grésivaudan et Saint-Marcellin-Vercors signent la convention "Forêt horizon 2030"
Métro, Trièves, Voironnais, Grésivaudan et Saint-Marcellin-Vercors signent la conven­tion « Forêt hori­zon 2030 »

FLASH INFO – "Renforcer [les] engagements pour développer une gestion responsable et respectueuse des forêts et filières bois locales". Tel est l'objectif affiché de la Lire plus

Niveau N1 de pol­lu­tion : la vitesse des voi­tures limi­tée sur la Métro, le Grésivaudan et le Voironnais

  FLASH INFO — La pollution aux particules PM10 s'accentue le bassin d’air grenoblois et sur le bassin d’air zone alpine Isère *. Après avoir Lire plus

Flash Info

|

02/07

15h57

|

|

01/07

12h07

|

|

01/07

11h33

|

|

01/07

11h04

|

|

01/07

10h14

|

|

30/06

16h28

|

|

30/06

15h43

|

|

30/06

14h25

|

|

30/06

11h19

|

|

30/06

10h44

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

Culture| La Caverne, une nou­velle librai­rie indé­pen­dante qui veut faire vivre le livre à Grenoble

Abonnement| Élisa Martin, pas­sio­na­ria gre­no­bloise LFI, fait son entrée à l’Assemblée natio­nale après avoir ren­versé Émilie Chalas

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin