Saisi par Alain Carignon, le préfet de l'Isère ne voit "à ce stade" aucune illégalité dans le budget 2022 de la Ville de Grenoble

Nouvelle édi­tion du Mois déco­lo­nial, sur fond de polé­mique autour d’une sub­ven­tion de la Ville de Grenoble

Nouvelle édi­tion du Mois déco­lo­nial, sur fond de polé­mique autour d’une sub­ven­tion de la Ville de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Sans surprise, la nouvelle édition du Mois décolonial à Grenoble, annoncée pour mars 2022, n'est pas sans susciter une nouvelle polémique. Cette fois, celle-ci a surgi au sein même du conseil municipal de Grenoble, où une subvention de 4000 euros en faveur d'une des associations participant à l'événement a enflammé l'opposition.

Moins d'un an après sa première édition, le Mois décolonial est de retour à Grenoble. Organisé au mois de juin 2021, le rendez-vous avait suscité une importante polémique... avec le retrait de partenaires annoncés. Ses organisateurs, qui estimaient alors subi des "attaques réactionnaires graves", saluent aujourd'hui la "très grosse réussite" de l'événement, fort de 1500 participants et d'une "portée médiatique nationale".

Le Mois décolonial est de retour à Grenoble pour une seconde édition en mars 2022. © Mois décolonial

Le Mois décolonial est de retour à Grenoble pour une seconde édition en mars 2022. © Mois décolonial

C'est donc en mars 2022 que se tient la seconde édition, avec un maintien de la ligne affichée en 2021. Jusque dans le texte de présentation, copié-collé de la “saison” précédente. Les thèmes abordés dans le programme? "Pillage de l'art africain et restitution", "Pour un antispécisme décolonial", ou encore "Racismes de France, racisme d'État?" Le tout agrémenté de concerts et autres rendez-vous culturels.

Une subvention de la Ville à l'ordre du jour

Le nouveau Mois décolonial n'est pas passé inaperçu... au conseil municipal de Grenoble du lundi 7 février 2022. En cause? Une subvention de 4000 euros accordée par la Ville à l'association Virus 36 dans le cadre du festival, et que le groupe d'opposition Société civile avait dénoncée par anticipation. Son chef de file Alain Carignon n'en a pas moins repris la parole pour dire tout le mal qu'il pense de l'événement.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 58 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Saisi par Alain Carignon, le préfet de l'Isère ne voit "à ce stade" aucune illégalité dans le budget 2022 de la Ville de Grenoble
Le groupe Société civile dénonce une sub­ven­tion de la Ville de Grenoble en faveur du Mois décolonial

FLASH INFO — "Éric Piolle poursuit dans ses provocations qui divisent au lieu de traiter les problèmes concrets des grenoblois". Ainsi s'exprime le groupe d'opposition Lire plus

Alliance Citoyenne, Mois décolonial... Alain Carignon fustige une Grenoble "capitale de l'islamo-gauchisme"
Alliance Citoyenne, Mois déco­lo­nial… Alain Carignon fus­tige une Grenoble « capi­tale de l’islamo-gauchisme »

FLASH INFO — Alors que le maire de Grenoble adresse un courrier au chef de l'État pour alerter sur "l'ultra-droite", le groupe d'opposition municipale de Lire plus

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Première édi­tion du « Mois déco­lo­nial » à Grenoble : un ren­dez-vous hau­te­ment poli­tique… et polémique ?

  FOCUS - Quatre associations s'unissent pour organiser Le Mois décolonial à Grenoble. Une série de rendez-vous prévus durant le mois de juin, pour porter Lire plus

Alors que la polé­mique enfle, l’UGA, la Ville de Grenoble et Sciences Po se désen­gagent du Mois décolonial

  FOCUS — Alors que la polémique semble gagner autour du Mois décolonial organisé à Grenoble au mois de juin, la Ville de Grenoble, Sciences Lire plus

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Mois déco­lo­nial : face à la polé­mique qui per­dure, les orga­ni­sa­teurs dénoncent des « attaques réac­tion­naires graves »

  FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Lire plus

https://www.cnews.fr/france/2022-01-28/marine-le-pen-sur-le-choix-de-marion-marechal-de-ne-pas-la-soutenir-la
Bad Religion?: la Région sus­pend sa sub­ven­tion au Street Art Fest, tan­dis que l’œuvre contes­tée a déjà été dégradée

FOCUS - "Bad Religion?", œuvre de Goin représentant une femme voilée portant l'étoile jaune, continue de faire parler d'elle. Par voie de communiqué en date Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin