Cygnes en Irlande, © Corto Fajal

« Nature en soi, Nature en droit » au Musée de la Résistance de l’Isère : une invi­ta­tion à se ques­tion­ner sur les droits de la nature

« Nature en soi, Nature en droit » au Musée de la Résistance de l’Isère : une invi­ta­tion à se ques­tion­ner sur les droits de la nature

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – La nou­velle expo­si­tion tem­po­raire « Nature en soi, Nature en droit » du Musée de la Résistance de l’Isère pro­pose un voyage immer­sif jusqu’au 18 sep­tembre 2022. Un plon­geon au cœur de la nature et des éco­sys­tèmes, à tra­vers les témoi­gnages de peuples autoch­tones, réa­li­sés par Corto Fajal, auteur-réalisateur, et Valérie Cabanes, juriste et essayiste. Cette créa­tion artis­tique invite le visi­teur à se ques­tion­ner sur les droits de la nature et le lien indé­fec­tible qui la relie à l’homme.

« Que se pas­se­rait-il si nous don­nions des droits à la nature, aux forêts et aux océans ? », demande Alice Buffet, direc­trice du Musée de la Résistance de l’Isère. Dans le cadre de la sai­son cultu­relle dédiée à « L’Appel de la forêt » portée par le Département de l’Isère, l’exposition « Nature en soi, Nature en droit » s’appuie sur un sujet contem­po­rain, com­plexe et encore peu connu du grand public. Un évè­ne­ment label­lisé Grenoble Capitale Verte, pensé en 2020, et monté en par­te­na­riat avec la Fondation Danielle Mitterrand.

À l’initiative de ce pro­jet : Corto Fajal, auteur, réa­li­sa­teur et explo­ra­teur des socié­tés et de la nature sau­vage, et Valérie Cabanes, juriste inter­na­tio­na­liste et essayiste qui œuvre depuis des années pour faire recon­naître les droits de la nature. Les deux artistes ont recueilli les témoi­gnages auprès de citoyens et de peuples autoch­tones. L’exposition retrans­crit ainsi la manière dont ces gar­diens de la nature écoutent, vivent et res­sentent la nature.

Delta du Rhône, © Corto Fajal

Delta du Rhône. © Corto Fajal

Mais les deux artistes ont aussi inter­rogé des spé­cia­listes, artistes ou encore des juges, qui par­tout en Europe luttent pour la recon­nais­sance des droits de la nature. Depuis les années 1970, de nou­velles approches juri­diques se mani­festent en effet, avec l’é­mer­gence de ques­tions sur l’application des droits de la nature, au même titre que les droits humains. L’article fon­da­teur de Christopher Stone en 1972 consti­tue d’ailleurs le point de départ de l’exposition : l’environnement natu­rel doit deve­nir sujet de droit avec une recon­nais­sance à exis­ter, se régé­né­rer, évo­luer et se défendre.

L’exposition passe par la ville de Tamaqua aux États-Unis, où le droit des éco­sys­tèmes a été reconnu en 2006, et en Equateur, pre­mier pays à avoir ins­crit les droits de la nature dans sa consti­tu­tion en 2008. Ce sujet tra­verse le monde et est porté depuis peu, par l’Europe et ses citoyens.

Six éco­sys­tèmes euro­péens visi­tés en mêlant pho­tos, vidéos, témoignages

À tra­vers la diver­sité des éco­sys­tèmes aqua­tiques et fores­tiers euro­péens explo­rés, l’ex­po­si­tion inter­roge sur le bien com­mun. Elle pro­pose une requa­li­fi­ca­tion des vivants et une recon­nais­sance uni­ver­selle des droits de la nature. Pour ce faire, le musée favo­rise une ren­contre sen­sible et immer­sive dans les dif­fé­rents éco­sys­tèmes où la ques­tion de ces droits émerge. De quoi alter­ner réflexion et émotion.

Exposition : les droits de la nature au Musée de la Résistance de l’Isère. Forêt de Bialowieza, © Corto Fajal

Forêt de Bialowieza. © Corto Fajal

L’exposition occupe une agora, pro­pice à la réflexion, et une cour­sive qui retrace les six éco­sys­tèmes euro­péens visi­tés par les artistes à tra­vers pho­tos, vidéos, témoi­gnages et œuvres sonores. Le visi­teur déam­bule libre­ment, en prise directe avec la nature. Une approche artis­tique sen­sible et immer­sive qui per­met de mieux com­prendre les enjeux et de se les approprier.

Exposition tem­po­raire « Nature en soi, Nature en droit »

Musée de la Résistance et de la Déportation d’Isère
14 rue Hébert à Grenoble
Tout public – Gratuit

L’exposition pro­pose des visites gui­dées gra­tuites sur ins­crip­tions le samedi 14, et dimanche 15 mai 2022 et le samedi 17 et dimanche 18 sep­tembre 2022, à l’oc­ca­sion des Journées euro­péennes du patrimoine.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Emie Stervinou

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

été oh parc, juillet 2022, jeux pour enfants, cirque, parc Bachelard © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
L’été Oh ! Parc : danses, sport, far­niente… et ren­contres jus­qu’à fin août à Grenoble

EN BREF - Comme chaque année, l’Été Oh! Parcs a investi durant les grandes vacances plusieurs espaces verts à Grenoble, à commencer par le parc Lire plus

Éric Piolle plaide pour la tarification progressive de l'eau... pour le moment absente à Grenoble
Éric Piolle plaide pour la tari­fi­ca­tion pro­gres­sive de l’eau… pour le moment non effec­tive à Grenoble

FOCUS - Sur fond de sécheresse alarmante, le maire de Grenoble Éric Piolle a relancé le débat sur la tarification progressive de l'eau, afin de Lire plus

Le site de la Bastille particulièrement asséché en cet été 2022. © Auriane Poillet - Ville de Grenoble
Sécheresse : la Ville de Grenoble prend un arrêté pour limi­ter les risques d’in­cen­die sur le site de la Bastille

FLASH INFO - Compte tenu du niveau exceptionnel de sécheresse et des nombreux départs d’incendie qui mobilisent les capacités d’intervention des pompiers, la Ville de Lire plus

Canicule et sécheresse: quelle stratégie végétale pour la Ville de Grenoble face au réchauffement climatique?
Canicule et séche­resse : quelle stra­té­gie végé­tale pour la Ville de Grenoble face au réchauf­fe­ment climatique ?

FOCUS - Alors que les arbres, et plus généralement la végétation, souffrent eux aussi de la chaleur et de la sécheresse, la Ville de Grenoble Lire plus

L'avenir de Grenoble Habitat au coeur des débats métropolitains et grenoblois... sur fond de rancœurs politiques?
L’avenir de Grenoble Habitat au cœur des débats métro­po­li­tains et gre­no­blois… sur fond de ran­cœurs politiques ?

FOCUS - Si la fusion, longtemps envisagée, entre Actis et Grenoble Habitat n'est plus d'actualité, la question du rachat des actions Grenoble Habitat de la Lire plus

La Ville de Grenoble recherche "d'urgence" des animateurs et animatrices périscolaires pour la rentrée 2022
La Ville de Grenoble recherche « d’ur­gence » des ani­ma­teurs et ani­ma­trices péri­sco­laires pour la ren­trée 2022

FLASH INFO – C'est une campagne de recrutement "d'urgence" que la Ville de Grenoble lance sur les réseaux sociaux et via sa communication. Des animateurs Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin