Meurtre de Maëlys : dans ses plai­doi­ries, la défense demande une peine de 30 ans de réclu­sion pour Nordahl Lelandais

Meurtre de Maëlys : dans ses plai­doi­ries, la défense demande une peine de 30 ans de réclu­sion pour Nordahl Lelandais

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE - Après près de trois semaines de débats, le procès de Nordahl Lelandais, jugé devant la cour d'assises de l'Isère pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, en août 2017, à Pont-de-Beauvoisin, arrive à son terme. À la veille du verdict, l'après-midi de cette quatorzième et avant-dernière journée d'audience était consacré aux plaidoiries de la défense, ce jeudi 17 février 2022. Me Jakubowicz a demandé une peine de 30 ans de prison, souhaitant que son client soit condamné sur les preuves, et non en écho à l'opinion publique. Une réponse à l'avocat général, qui avait requis, le matin, la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans.

"Comment défend-on un homme qui a enlevé et tué une petite-fille de 8 ans, baissé la culotte de ses petites-cousines de 4 et 8 ans ? Un homme dont les crimes suscitent la révolte et le dégoût ?"  En introduisant ainsi sa plaidoirie, ce jeudi 17 février 2022, Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, soulève la question revenant à chaque meurtre d'enfant. "Voilà quatre ans que je me pose ces questions", ajoute-t-il. "La réponse, je l'ai trouvée dans mon serment d'avocat."

Nordahl Lelandais il y a quelques années - l'accusé a beaucoup changé physiquement depuis (capture d'écran). DR

Nordahl Lelandais (photo d'il y a quelques années) sera fixé sur son sort ce vendredi 18 février 2022, jour de ses 39 ans, à l'issue du délibéré. DR (capture d'écran)

Expliquer et tenter de convaincre les jurés. Tel était le défi que devaient relever le célèbre avocat lyonnais et ses deux collaborateurs, ce jeudi après-midi. Pour la dernière fois en effet, la défense avait la parole en ce quatorzième et avant-dernier jour du procès de Nordahl Lelandais, jugé depuis le 31 janvier devant la cour d'assises de l'Isère pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin.

Me Moutous demande aux jurés de "rester mesurés" et de "le juger à hauteur d'homme"

Écueil supplémentaire pour le trio, leurs plaidoiries devaient contrebalancer le virulent réquisitoire prononcé le matin-même contre leur client par l'avocat général. Jacques Dallest a en effet requis la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, à l'encontre de Nordahl Lelandais. Soit la peine maximale encourue pour les faits reprochés, l'ex-militaire n'étant pas poursuivi pour viol, faute de preuves, malgré la "conviction" du ministère public.

Jacques Dallest, avocat général lors du procès de Nordahl Lelandais, devant la cour d'assises de l'Isère à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L'avocat général Jacques Dallest a requis la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, à l'encontre de Nordahl Lelandais. © Joël Kermabon - Place Gre'net

C'est d'ailleurs sur ce dernier point - entre autres - que vont s'appuyer les trois avocats de la défense. Leur stratégie est basée sur trois axes : juger sur les preuves donc, humaniser l'accusé et dénoncer l'emballement médiatique et la pression de l'opinion publique. Premier à plaider, Me Mathieu Moutous demande ainsi aux jurés de "rester mesurés" et de "juger Nordahl Lelandais à hauteur d'homme, pas à hauteur médiatique".

"Ce n'est pas le monstre qu'on décrit dans les médias"

"Ce n'est pas le monstre qu'on décrit dans les médias, c'est plutôt un homme falot, à la vie misérable", affirme-t-il, regrettant "le phénomène inhérent à la cour d’assises, celui de la loupe déformante. Chacun de ses faits et gestes est décortiqué. Ce dossier a poussé ce phénomène à son paroxysme."

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 77 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Jacques Dallest, avocat général lors du procès de Nordahl Lelandais, devant la cour d'assises de l'Isère à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre de Maëlys : la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité requise contre Nordahl Lelandais, assor­tie d’une période de sûreté de 22 ans

REPORTAGE VIDÉO - L'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans, à l'encontre de Nordahl Lelandais, Lire plus

Les avocats des parties civiles, Me Yves Crespin, Me Caroline Rémond, Me Laurent Boguet et Me Fabien Rajon, ont plaidé devant la cour d'assises de l'Isère, ce mercredi 16 février 2022. (collage photos) © Manuel Pavard - Place Gre'net
Procès de Nordahl Lelandais : les plai­doi­ries des par­ties civiles ravivent le sou­ve­nir de Maëlys et accablent l’ac­cusé, ce « pilleur d’existence »

REPORTAGE - Débuté le 31 janvier 2022, le procès de Nordahl Lelandais, jugé devant la cour d'assises de l'Isère pour l'enlèvement et le meurtre de Lire plus

Nordahl Lelandais. DR (capture d'écran Facebook)
Meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais, un « psy­cho­pathe » et « per­vers nar­cis­sique » dan­ge­reux et péna­le­ment res­pon­sable, selon les psy­cho­logues et psychiatres

REPORTAGE - Le procès de Nordahl Lelandais devant la cour d'assises de l'Isère est entré dans sa troisième et dernière semaine ce lundi 14 février Lire plus

Nordahl Lelandais il y a quelques années - l'accusé a beaucoup changé physiquement depuis (capture d'écran). DR
Pressé par son avo­cat, Nordahl Lelandais finit par recon­naître avoir « volon­tai­re­ment » tué Maëlys et l’a­voir enlevée

REPORTAGE - Au dixième jour de son procès devant la cour d'assises de l'Isère, Nordahl Lelandais était interrogé, ce vendredi 11 février 2022, sur l'enlèvement Lire plus

Le portrait de Maëlys amené par sa famille et affiché à l'entrée de la cour d'assises de l'Isère. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Procès de Nordahl Lelandais : à la barre, les experts tentent de recons­ti­tuer le meurtre de Maëlys, tuée par des coups d’une « extrême intensité »

REPORTAGE - La neuvième journée du procès de Nordahl Lelandais, jugé depuis le 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère pour le meurtre Lire plus

J'ai bien donné la mort à Maëlys", a reconnu Nordahl Lelandais. La mère et la sœur de Maëlys sont arrivées au palais de justice avec un portrait et une photo de la fillette, aux côtés de leur avocat Me Fabien Rajon. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Procès de Nordahl Lelandais : à la barre, l’é­mo­tion et la colère de la famille de Maëlys, qui inter­pelle vive­ment l’accusé

REPORTAGE - Le procès de Nordahl Lelandais, jugé devant la cour d'assises de l'Isère pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, Lire plus

Flash Info

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin