Campagne de communication de la Ville de Grenoble

“Grenoble, com­ment ça va en ce moment ?” : la Ville lance un plan d’action pour la santé mentale

“Grenoble, com­ment ça va en ce moment ?” : la Ville lance un plan d’action pour la santé mentale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Isolement, séden­ta­rité, anxiété, excès de vio­lences, mul­ti­pli­ca­tion des addic­tions et du temps passé devant les écrans… Les mesures de confi­ne­ment ont contri­bué au mal-être de la popu­la­tion. Pour y faire face, la Ville de Grenoble a lancé un plan d’action pour la santé men­tale et la lutte contre les souf­frances psy­chiques des plus précaires.

Apporter une écoute et des réponses aux Grenoblois souf­frant d’un mal-être aggravé depuis les confi­ne­ments. Telle est l’am­bi­tion de la Ville de Grenoble, qui s’engage dans une conso­li­da­tion des moyens de soins. En ce début d’année 2022, elle lance ainsi une cam­pagne locale d’information, un ren­for­ce­ment des moyens dédiés à la santé men­tale au sein de la ville et du Centre com­mu­nal d’action sociale (CCAS), ainsi qu’une mise en valeur et un sou­tien aux asso­cia­tions partenaires.

Photo libre de droit du site fotomelia

© Fotomelia – DR

La Ville et le CCAS cherchent notam­ment à ren­for­cer les rela­tions les uns avec les autres afin de dimi­nuer les troubles psy­chiques. Pour ce faire, ils sou­haitent créer des espaces d’échanges posi­tifs et favo­ri­ser le tis­sage de liens sociaux.

Des psy­cho­logues pour les tout-petits… et pour les ainés

Près de quatre psy­cho­logues inter­viennent dans les crèches du CCAS. Leur mis­sion : repé­rer des troubles chez les enfants et sou­te­nir les équipes dans l’accompagnement des parents. En 2020, ils ont ainsi accom­pa­gné 350 enfants, soit 13,5 % de ceux accueillis dans les crèches. Sans comp­ter la mise en place d’ex­pé­ri­men­ta­tions dans quatre crèches, afin de pra­ti­quer des péda­go­gies différentes.

Santé mentale à Grenoble

Campagne de com­mu­ni­ca­tion de la Ville de Grenoble : « Grenoble, com­ment ça va en ce moment ? »

Quatre psy­cho­logues ont éga­le­ment été mobi­li­sés pour les ainés. Présents dans les Ehpad publics du CCAS, du Centre de jour des Alpins, ainsi que dans le Service de soin infir­mier à domi­cile, ils apportent un sou­tien aux per­sonnes âgées et à leurs proches.

Enfin, au-delà des psy­cho­logues mis à dis­po­si­tion pen­dant la crise sani­taire, la Ville de Grenoble se mobi­lise cette année avec son CCAS pour lut­ter contre l’isolement. Objectif : assu­rer le lien avec les per­sonnes iso­lées et vul­né­rables, en met­tant en avant les acti­vi­tés à proxi­mité, afin de favo­ri­ser les sorties.

81 000 euros ver­sés aux asso­cia­tions spécialisées

Habituellement, la Ville de Grenoble verse 70 000 euros par an aux asso­cia­tions spé­cia­li­sées dans le champ de la santé men­tale. Une aug­men­ta­tion de 15 % est pré­vue, soit 11 000 euros en plus à des­ti­na­tion de ces asso­cia­tions pour com­mu­ni­quer aux publics éloi­gnés de l’information et des soins.

Une com­mu­ni­ca­tion sur la santé men­tale au plus près des Grenoblois

La cam­pagne d’information de la ville « Grenoble, com­ment ça va en ce moment ? » s’invite dans le pay­sage gre­no­blois : espace public, centres médi­caux, phar­ma­cies, éta­blis­se­ments sco­laires et biblio­thèques. Des affiches et tracts des­ti­nés à effa­cer les stig­ma­ti­sa­tions des souf­frances et à encou­ra­ger les per­sonnes à par­ta­ger leur détresse.

De plus, une nou­velle page web, dédiée à la santé men­tale, est dis­po­nible sur le site gre​noble​.fr. Elle vise à aiguiller les Grenoblois en fonc­tion de leurs besoins – mal-être, souf­frances psy­chiques et urgences psy­chia­triques – et de leur sta­tut : per­sonne en souf­france, proche ou parent.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Emie Stervinou

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Sécheresse : la Ville de Grenoble interdit l'accès au parc Guy-Pape. Sécheresse. DR
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Grenoble face au phénomène d'ilots de chaleur, entre critiques de l'opposition et perspectives de la municipalité
Voirie et espaces verts : la Ville de Grenoble fait face à l’a­lerte séche­resse de niveau 4

FLASH INFO - Tout comme l'ensemble des localités du sud du département de l'Isère, la Ville de Grenoble est concernée par l'alerte sécheresse de niveau Lire plus

L'édition 2022 du Cabaret Frappé à retouvé le Jardin de Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Cabaret frappé a repris ses quar­tiers d’été au cœur du Jardin de ville de Grenoble jus­qu’au 20 juillet 2022

REPORTAGE VIDÉO - C'est parti pour la 23e édition du Cabaret frappé, festival musical grenoblois entièrement gratuit qui se déroule au Jardin de ville. Au Lire plus

Massilia Sound System au festival Cabaret Frappé de Grenoble de 2021 © Muriel Beaudoing
La Ville de Grenoble dévoile sa poli­tique cultu­relle pour la période 2022 – 2026

FOCUS - L'adjointe à la culture Lucille Lheureux a présenté, jeudi 7 juillet, la politique culturelle 2022-2026 de la Ville de Grenoble, adoptée en conseil Lire plus

Le Dal organisait ce vendredi 1er juillet 2022 un rassemblement et un concert de casseroles devant la préfecture, en compagnie des familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne. © Dal 38
Grenoble : la Ville met la salle Rouge à dis­po­si­tion du Dal et des familles sans abri jus­qu’à la fin de l’été

FOCUS - Après avoir occupé l'esplanade de la Caserne de Bonne durant cinq semaines, puis la Maison des associations depuis ce mardi 12 juillet 2022, Lire plus

Le Dal et les 80 familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis cinq semaines ont levé le camp, mardi 12 juillet 2022, et occupent désormais la Maison des associations. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le Dal et les 80 familles sans abri ont quitté l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne pour la Maison des associations

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) et les 80 familles qui occupaient l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis le 5 juin 2022 Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin