Installation et temps de formation: les capteurs de CO2 font leur apparition dans les écoles de Grenoble

Les cap­teurs de CO2 font leur entrée dans les can­tines sco­laires de Grenoble

Les cap­teurs de CO2 font leur entrée dans les can­tines sco­laires de Grenoble

FOCUS - Déploiement et formation, telle est la stratégie revendiquée par la Ville de Grenoble pour l'installation de capteurs de CO2 dans ses établissements de restauration scolaire. Un premier pas avant des tests dans les salles de classe, avec des appareils connectés permettant une meilleure “surveillance” de la qualité de l'air intérieur 24 heures sur 24.

Des capteurs de CO2? Une "facilité de langage", juge l'adjointe de Grenoble aux Écoles Christine Garnier, qui préfère parler de "détecteurs de CO2". Et d'un programme de déploiement dans les écoles qui correspond en réalité à "un projet de sensibilisation sur la qualité de l'air intérieur". Comme annoncé en janvier 2022, ce sont 78 appareils qui ont été installés sur les 100 achetés, dans un premier temps dans les salles de restauration scolaire.

Des temps de formation à l’utilisation des capteurs de CO2 sont dispensés aux personnels des écoles et des lieux de restauration scolaire. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Des formations à l’utilisation des capteurs de CO2 sont dispensées aux personnels des écoles et des lieux de restauration scolaire. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Pour mieux présenter le dispositif, l'élue grenobloise donnait rendez-vous à la presse au sein de l'école Lucie-Aubrac le 4 février. Objectif? Expliquer sa démarche et ses objectifs, mais aussi assister à une séance de formation des personnels sur le bon usage de l'appareil. Ceci aux côtés des services éducation et santé publique de la Ville. Et de la société meylanaise Domnexx, qui conçoit les capteurs déployés sur Grenoble.

Des capteurs de CO2 (et d'autres composants) connectés

Les capteurs de CO2 captent en effet le taux de gaz carbonique présent dans l'air... mais ne font rien de plus. Aux personnes en charge du dispositif de procéder ensuite à l'aération des locaux lorsque l'appareil vire au rouge. Pour autant, la Ville a opté pour un modèle bien plus performant que les capteurs à bas prix que chacun peut trouver en ligne. Comptez 300 euros par capteur, plus des séances de formation. Le coût total pour la municipalité? 51 000 euros.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 64 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les capteurs de CO2 fonctionnent avec un système de voyants lumineux vert, orange et rouge indiquant à quel moment il convient d'aérer la pièce. © Girts Ragelis / Shutterstock
Covid-19 : cap­teurs de CO2 et puri­fi­ca­teurs d’air arrivent en ordre dis­persé dans les éta­blis­se­ments sco­laires isérois

DÉCRYPTAGE - Jean-Michel Blanquer a de nouveau appelé, dimanche 2 janvier 2022, à accélérer le déploiement des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires, pour Lire plus

Sortie des enfants à l'école primaire Jean Jaurès, février 2020 © Ambre Croset
Grenoble : des niveaux éle­vés de pol­luants aux abords des écoles selon une étude de l’as­so­cia­tion Respire

FOCUS - Tous les établissements scolaires de Grenoble sont exposés à des concentrations de polluants de l'air dangereuses pour la santé des enfants, selon une étude de Lire plus

Éclairage de la partie haute de la tour Perret aux couleurs de l'indice de qualité de l'air Atmo. Ici la couleur jaune correspond à un indice "dégradé". © Aurianne Poillet - Ville de Grenoble
Qualité de l’air à Grenoble : la tour Perret trans­for­mée en phare va affi­cher les cou­leurs de l’in­dice Atmo

REPORTAGE VIDÉO - Depuis ce 11 février 2022, la partie haute de la tour Perret s'illumine tous les soirs de 19 à 23 heures aux Lire plus

Une étude grenobloise pluridisciplinaire se penche sur les bénéfices de la lutte contre les particules fines
Une étude gre­no­bloise plu­ri­dis­ci­pli­naire révèle les béné­fices de la lutte contre les par­ti­cules fines

FIL INFO — Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, regroupant l'Université Grenoble-Alpes, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, le CNRS, l'Inserm et l'Inrae, publie dans la revue scientifique Environment International Lire plus

Vue de l'agglomération grenobloise trouée de lumière, du haut du Mont Jalla. ©Muriel Beaudoing
Quel impact ont les mesures sur la qua­lité de l’air ? La pla­te­forme Air atti­tude aide à y voir plus clair

  FOCUS - En Auvergne Rhône-Alpes, Atmo lance Air Attitude, la première plateforme collaborative qui permet à chacun de mesurer l'impact des actions, individuelles ou Lire plus

Le restaurateur Laurent Gras attaque en justice les restrictions d'accès en voiture au site de la Bastille
Le res­tau­ra­teur Laurent Gras attaque en jus­tice les res­tric­tions d’ac­cès en voi­ture au site de la Bastille

FLASH INFO - Les bivouacs de la Bastille, lancés au mois de mai, vivent leurs dernières journées. L'initiative est portée par la Ville de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

|

26/09

17h09

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

Abonnement| Rentrée poli­tique pour Isabelle Peters, nou­velle pre­mière adjointe du maire de Grenoble

À voir| La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

Agenda

Je partage !