Nordahl Lelandais il y a quelques années - l'accusé a beaucoup changé physiquement depuis (capture d'écran). DR

Pressé par son avo­cat, Nordahl Lelandais finit par recon­naître avoir « volon­tai­re­ment » tué Maëlys et l’a­voir enlevée

Pressé par son avo­cat, Nordahl Lelandais finit par recon­naître avoir « volon­tai­re­ment » tué Maëlys et l’a­voir enlevée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE - Au dixième jour de son procès devant la cour d'assises de l'Isère, Nordahl Lelandais était interrogé, ce vendredi 11 février 2022, sur l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin. Pendant de longues heures, l'accusé est resté campé sur sa version des faits, reconnaissant les coups volontaires portés à la fillette mais niant toute intention de la tuer et toute agression sexuelle. Mais dans les derniers instants de son audition, Nordahl Lelandais a fini par acquiescer aux questions de son avocat et a "reconnu l'intégralité des faits qui [lui] sont reprochés", l'enlèvement comme le fait d'avoir "volontairement donné la mort à Maëlys".

"Je reconnais l'intégralité des faits qui me sont reprochés." Interrogé depuis le début d'après-midi, ce vendredi 11 février 2022, sur l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin, Nordahl Lelandais a bien prononcé cette ultime phrase peu après 20 heures. Mais comment qualifier ce coup de théâtre de dernière minute ? Des aveux en demi-teinte ? De vrais aveux ? Depuis, le débat fait rage, chez les journalistes comme chez les avocats, sur ce revirement inattendu et un brin scénarisé.

Preuve de l'engouement du public, une longue file d'attente s'est formée tout au long de la journée devant l'entrée de la cour d'assises, ce vendredi 11 février 2022. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Preuve de l'engouement du public, une longue file d'attente s'est formée tout au long de la journée devant l'entrée de la cour d'assises, ce vendredi 11 février 2022. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Car si les mots sont bien sortis de la bouche de l'accusé, impossible de les analyser hors du contexte. Cette dixième journée d'audience était ainsi particulièrement attendue - en témoigne la longue file d'attente s'étirant à l'entrée de la salle - depuis l'ouverture du procès de l'ex-militaire, le 31 janvier, devant la cour d'assises de l'Isère. À plusieurs reprises en effet, celui-ci avait promis de s'expliquer le moment venu, à savoir durant l'interrogatoire sur les faits, programmé ce vendredi 11 février.

Durant de longues heures, Nordah Lelandais est d'abord resté campé sur sa version des faits

Pourtant, durant de longues heures, Nordah Lelandais est d'abord resté campé sur sa version des faits, reconnaissant avoir "donné des coups volontairement" à Maëlys mais "sans intention de la tuer", selon lui. Et puis, la fin de l'audition approchant, son avocat, Me Alain Jakubowicz prend la parole en dernier, s'adressant directement à son client. Plus personne n'attend alors quoi que ce soit de l'accusé, au terme d'une demi-journée très frustrante pour les parties civiles.

Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, a peut-être fait basculer le procès en poussant son client à reconnaître les faits, ce vendredi 11 février 2022. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, a peut-être fait basculer le procès en poussant son client à reconnaître les faits, ce vendredi 11 février 2022. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Après quelques questions en préambule, pour préparer le terrain, le célèbre avocat lyonnais se lance. "Est-ce que tu reconnais avoir volontairement donné la mort à une petite fille de 8 ans ?", demande-t-il. Réponse de Nordahl Lelandais : "Oui, maître, j'ai donné volontairement la mort à Maëlys." Stupeur dans la salle. Mais le ping-pong verbal continue.

"Est-ce que tu reconnais avoir volontairement donné la mort à une petite fille de 8 ans ?", demande l'avocat. Réponse de Nordahl Lelandais : "Oui, maître, j'ai donné volontairement la mort à Maëlys." Me Jakubowicz enchaîne : "Est-ce que tu reconnais qu'une petite fille qui monte dans ta voiture à 3 heures du matin, c'est un enlèvement ?" "Oui, maître", acquiesce de nouveau l'accusé.

Me Jakubowicz enchaîne : "Est-ce que tu reconnais qu'une petite fille qui monte dans ta voiture à 3 heures du matin, c'est un enlèvement ?" "Oui, maître", acquiesce de nouveau l'accusé. L'avocat poursuit : "Est-ce que tu as conscience d'avoir agressé sexuellement tes deux petites-cousines ?" "Oui." "Reconnais-tu l'intégralité des faits qui te sont reprochés ?", l'interroge Me Jakubowicz. Nordahl Lelandais : "Oui." "'J'aimerais que tu le dises", le presse le pénaliste. Et l'ancien maître-chien de répéter alors la fameuse phrase, mot pour mot.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le portrait de Maëlys amené par sa famille et affiché à l'entrée de la cour d'assises de l'Isère. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Procès de Nordahl Lelandais : à la barre, les experts tentent de recons­ti­tuer le meurtre de Maëlys, tuée par des coups d’une « extrême intensité »

REPORTAGE - La neuvième journée du procès de Nordahl Lelandais, jugé depuis le 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère pour le meurtre Lire plus

J'ai bien donné la mort à Maëlys", a reconnu Nordahl Lelandais. La mère et la sœur de Maëlys sont arrivées au palais de justice avec un portrait et une photo de la fillette, aux côtés de leur avocat Me Fabien Rajon. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Procès de Nordahl Lelandais : à la barre, l’é­mo­tion et la colère de la famille de Maëlys, qui inter­pelle vive­ment l’accusé

REPORTAGE - Le procès de Nordahl Lelandais, jugé devant la cour d'assises de l'Isère pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, Lire plus

Nordahl Lelandais il y a quelques années (capture d'écran). DR
Nordahl Lelandais recon­naît l’a­gres­sion sexuelle de sa filleule de 4 ans mais nie « solen­nel­le­ment » pour Maëlys

REPORTAGE - Jugé à Grenoble pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, en août 2017, à Pont-de-Beauvoisin, Nordahl Lelandais comparaît également Lire plus

Des habitants de Pont-de-Beauvoisin, membres du collectif de soutien à la famille, sont venus assister au procès de Nordahl Lelandais avec des affiches et banderoles "Justice pour Maëlys". © Manuel Pavard - Place Gre'net
Procès de Nordahl Lelandais : à la barre, les enquê­teurs livrent le récit gla­çant des der­niers ins­tants de Maëlys

REPORTAGE - Après trois premières journées consacrées à la personnalité de l'accusé, le procès de Nordahl Lelandais est entré dans une nouvelle phase ce jeudi Lire plus

Nordahl Lelandais il y a quelques années - l'accusé a beaucoup changé physiquement depuis (capture d'écran). DR
Meurtres de Maëlys et d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais évoque sa honte, sa lâcheté et sa responsabilité

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre Lire plus

Nordahl Lelandais. DR (capture d'écran Facebook)
Nordahl Lelandais inter­pellé par ses anciens amis : « Il s’est passé quoi dans ta tête quand t’as fait mon­ter Maëlys dans ta voiture ? »

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis ce lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le Lire plus

Flash Info

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin