Ecole Anatole France : les parents manifestent contre la fermeture d'une classe de CP © Laure Gicquel - Place Gre'net

École Anatole-France : les parents d’é­lèves mani­festent contre la fer­me­ture d’une classe de CP

École Anatole-France : les parents d’é­lèves mani­festent contre la fer­me­ture d’une classe de CP

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les parents d’é­lèves de l’é­cole Anatole-France de Grenoble pro­tes­taient, ce mer­credi 2 février 2022, contre la fer­me­ture annon­cée d’une classe de cours pré­pa­ra­toire en sep­tembre. L’augmentation atten­due du nombre d’en­fants par classe dans le quar­tier Mistral, réputé « dif­fi­cile », pro­voque en effet de vives inquiétudes.

« On ne peut pas s’as­seoir dans un bureau et faire des sta­tis­tiques comme ça, sans tenir compte du niveau de vie des habi­tants. Ce n’est pas nor­mal ! » Il est 8h30 ce mer­credi 2 février 2022 et les parents d’é­lèves ful­minent, réunis avec leurs enfants devant l’é­cole Anatole-France recou­verte de ban­nières pro­tes­ta­taires bario­lées. « L’académie a envoyé quel­qu’un. Il est venu deux fois et nous a annoncé la fer­me­ture d’une classe de CP à la ren­trée. Comme nous, on est parents délé­gués, la direc­trice a été obli­gée de nous infor­mer », raconte une mère d’élève.

« Il y a les enfants de CP qui vont arri­ver et il y a les construc­tions – on ne sait pas quand elles vont ouvrir – qui vont ame­ner du monde », déclare-t-elle en dési­gnant d’un geste les chan­tiers immo­bi­liers avoi­si­nant l’é­cole. Et de s’ex­cla­mer : « Les classes vont être sur­peu­plées, alors que les enfants sont déjà en dif­fi­culté après deux ans de Covid ! […] et qu’ils sont douze par classe ».

« On nous annonce cette fer­me­ture alors qu’on est quand même un quar­tier difficile »

Une autre mère, pous­sette à la main, ajoute : « On ne peut pas déci­der de para­chu­ter les choses de cette manière. Ils ne tiennent compte que du col­lège. Le col­lège prend en compte les Eaux Claires, qui ne fait pas par­tie de notre sec­teur. Le sec­teur 3, c’est Mistral, Camine et Lys rouge. Ce sont les quar­tiers pauvres ! » Et d’a­jou­ter : « C’est tou­jours pareil. Ils ne viennent pas voir sur le ter­rain la situa­tion. Ce sont les ordi­na­teurs qui leur disent que notre sec­teur est sorti de zone prio­ri­taire. »

Ecole Anatole-France : les parents contre la fermeture d'une classe de CP. Ecole Anatole France : les parents manifestent contre la fermeture d'une classe de CP © Laure Gicquel - Place Gre'net

© Laure Gicquel – Place Gre’net

Les parents semblent una­nimes : la déci­sion, pour eux, vient d’une admi­nis­tra­tion mal infor­mée. Avec, en toile de fond, une cri­tique du gou­ver­ne­ment natio­nal : « Ils sont venus, Castex et Véran, samedi der­nier [le 29 jan­vier]… Ils ne sont pas pas­sés dans notre quar­tier. Ils sont venus à Villeneuve, se sont fait atta­quer, puis sont par­tis à Seyssins… C’était plus calme, vous com­pre­nez », iro­nise une mère de famille.

« On nous annonce cette fer­me­ture alors qu’on est quand même un quar­tier dif­fi­cile. On nous a sorti d’une Zep à cause du col­lège, » explique une autre. En effet, la clas­si­fi­ca­tion Réseau d’é­du­ca­tion prio­ri­taire (Rep, ancien­ne­ment Zep) ne s’ap­plique plus à l’é­cole Anatole-France depuis 2011.

Le fonc­tion­ne­ment des classes de CP et CE1 à 12 élèves menacé à Anatole-France

Émilie Chalas avait alerté, en 2018, le ministre de l’Éducation natio­nale sur « la situa­tion d’é­coles situées dans des quar­tiers par­ti­cu­liè­re­ment défa­vo­ri­sés mais ne béné­fi­ciant plus du sta­tut Rep depuis leur rat­ta­che­ment à un col­lège situé hors du quar­tier. » Elle avait, à cette occa­sion, cité expres­sé­ment le cas de l’é­cole Anatole-France, déclas­si­fiée lors de son rat­ta­che­ment au col­lège Aimé-Césaire qui accueille éga­le­ment les enfants des Eaux-Claires.

Réouverture des écoles après le confinement, visite d'Emilie Chalas , députée LREM, dans une école à Grenoble

Réouverture des écoles en mai 2020 après le pre­mier confi­ne­ment, visite d’Emilie Chalas , dépu­tée LREM, dans une école à Grenoble

L’enjeu ? Les écoles Rep béné­fi­cient de mesures spé­ci­fiques, en par­ti­cu­lier le dédou­ble­ment des classes de CP et CE1. L’école Anatole-France accueillait, jus­qu’à pré­sent, 190 élèves répar­tis sur dix classes. Cependant, dans le cadre d’une fer­me­ture, les élèves seraient dis­tri­bués dans les autres classes. Le fonc­tion­ne­ment des CP et CE1 à 12 élèves serait donc menacé.

Une contro­verse qui per­dure depuis 2018

Le ministre de l’Éducation avait déclaré en 2018 que, mal­gré la situa­tion du quar­tier, ses struc­tures sco­laires ne rele­vaient pas « de la poli­tique d’é­du­ca­tion prio­ri­taire mais qu’une atten­tion par­ti­cu­lière [devait] être appor­tée aux écoles ».

En effet, l’é­cole Anatole-France accueillait « envi­ron 49 % d’é­lèves issus des caté­go­ries sociales défa­vo­ri­sées (à la ren­trée 2017) ». Le col­lège de rat­ta­che­ment, Aimé-Césaire, en accueillait 37,4 %. Selon le minis­tère, « la moyenne natio­nale se situe autour de 40 %, elle est de 55,6 % en Rep et 67,2 % en Rep+ au niveau natio­nal ».

Rassemblement contre les violences entre le collège Fantin-Latour et Aimé Césaire à Grenoble mercredi 26 mai 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net

Rassemblement contre les vio­lences entre le col­lège Fantin-Latour et Aimé Césaire à Grenoble mer­credi 26 mai 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net

Il avait éga­le­ment sou­li­gné le fait que l’é­cole Anatole-France, « comme l’é­cole Jean-Racine et Libération, sor­ties de l’é­du­ca­tion prio­ri­taire en 2011, continu[ai]ent de béné­fi­cier des repères appli­qués dans le dépar­te­ment aux éta­blis­se­ments en Rep et Rep+ ». Ce qui repré­sen­tait alors « 27 élèves maxi­mum sur les niveaux mater­nelles et 25 sur les niveaux élé­men­taires ». Tout en rap­pe­lant que l’é­cole Anatole-France accueille « un pôle Rased com­posé d’un maître E, un maître G et un psy­cho­logue sco­laire ». Ainsi qu” »un dis­po­si­tif avec un ensei­gnant spé­ci­fi­que­ment dédié qui accueille chaque année une quin­zaine d’é­lèves. »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

1 commentaire sur « École Anatole-France : les parents d’é­lèves mani­festent contre la fer­me­ture d’une classe de CP »

  1. Bonjour,

    En 1998, il y avait déjà des pro­blèmes de dis­tri­bu­tion des cré­dits ZEP… Le Collège refu­sait de ver­ser les fonds au motif qu’il n’y avait pas de comp­table à l’é­cole et pour­tant elle était bien clas­sée en ZEP…

    Sans par­ler des ensei­gnants qui n’é­taient pas remplacés…

    Courriers envoyés par les repré­sen­tants des parents d’é­lèves à Mrs MERLIN, DESTOT, CLAUSSE, LANGLOIS…

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les parents d'élèves de l'école Anthoard réclament un remplacement pérenne pour la classe de CP-C © Laure Gicquel - Place Gre'net
École Anthoard : les parents d’é­lèves ont fait école dans la rue pour récla­mer la conti­nuité de l’enseignement

FOCUS - Samedi 29 janvier 2022, un groupe de parents d'élèves de l'école Anthoard, à Grenoble, organisait une protestation pacifique sur le parvis de celle-ci. Lire plus

COUV Rentrée des classes, mardi 1er septembre 2020, avec port du masque pour les adultes, école Malherbe à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Covid-19 : une « ges­tion de crise » heure par heure dans les écoles de Grenoble, selon la Ville

DECRYPTAGE - Alors que les chiffres de contamination du Covid augmentent de manière exponentielle, un nouveau protocole est en vigueur depuis le 3 janvier 2022 Lire plus

Poisat et Energ’y Citoyennes inau­gurent l’ins­tal­la­tion solaire pho­to­vol­taïque de l’é­cole Jean-Mermoz

FLASH INFO — "Une école qui va produire 3 fois le volume d’électricité qu’elle consomme!". Telle est la promesse d'Energ'y Citoyennes à propos de l'école Lire plus

La Ville de Grenoble annonce le retour d'un agent pour sécuriser l'accès à l'école Anthoard dès le 8 novembre
La Ville de Grenoble annonce le retour d’un agent pour sécu­ri­ser l’ac­cès à l’é­cole Anthoard dès le 8 novembre

FLASH INFO — Victoire pour les parents d'élève de l'école Anthoard et l'Union de quartier Berriat-Saint-Bruno-Europole de Grenoble? Alors que les uns comme l'autre réclamaient Lire plus

Inauguration de la maternelle Ampère © Laure Gicquel - Place Gre'net
Plan école de la Ville de Grenoble : l’é­cole mater­nelle Ampère vient d’être inaugurée

FIL INFO - L'inauguration de l'école maternelle Ampère, rénovée dans le cadre du Plan école de la Ville de Grenoble, se tenait ce vendredi 15 octobre. Celle-ci, Lire plus

Les parents d'élèves, enseignants et élus réunis pour la mobilisation du collège Jules Vallès et des écoles du réseau. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net
Audience sté­rile pour les parents d’élèves et profs du col­lège Jules-Vallès

  EN BREF - Une délégation du collège Jules-Vallès de Fontaine a rencontré les services de l’Éducation nationale, ce mercredi 15 janvier. Enseignants et parents Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin