Prêtre officiant lors du culte catholique (illustration) - Pixabay

Le dio­cèse de Grenoble retire de ses églises les œuvres du prêtre Louis Ribes, accusé de pédophilie

Le dio­cèse de Grenoble retire de ses églises les œuvres du prêtre Louis Ribes, accusé de pédophilie

FOCUS - Mgr Olivier de Germay, archevêque de Lyon, a déclaré ce mercredi 19 janvier 2022 devant la presse que les œuvres du peintre et prêtre Louis Ribes seraient retirées des lieux de culte où elles sont exposées dans les diocèses de Grenoble, Saint-Etienne et Lyon. En effet, le prêtre est accusé de nombreuses agressions sexuelles qu'il aurait commises sur des enfants à l'occasion de ses activités artistiques dans les années 1970 à 1980. Bien que l'action publique soit éteinte, l'Église considère que « la souffrance des victimes est prioritaire et que la vérité doit être faite ».

« Je suis personnellement atterré par la perversité de ce prêtre qui a abusé de l’innocence de tant d’enfants, et profondément bouleversé par la souffrance de ses victimes [...] même si les faits sont anciens », a déclaré ce mercredi 19 janvier Mgr Olivier de Germay, archevêque de Lyon devant la presse. L'ecclésiastique revenait ainsi sur les révélations faites à Marianne en octobre 2021 de Luc G. accusant le peintre et prêtre Louis Ribes, surnommé le « Picasso des églises », de l'avoir violé entre 8 et 14 ans.

Dès lors, le lourd secret qui tenaillait depuis de très nombreuses années les victimes présumées d'agressions sexuelles de ce prêtre a volé en éclat. Le père Louis Ribes, alias Rib, décédé en 1994, qui avait notamment exercé son ministère à Lyon et Grenoble, s'est alors vu mis en cause par plusieurs d'entre elles qui se sont fait connaître auprès des deux diocèses, ainsi que celui de Saint-Étienne.

Mgr Olivier De Germay, archevêque de Lyon. DR

Mgr Olivier De Germay, archevêque de Lyon. DR

Tout particulièrement, plus récemment, après le lancement d'un appel à témoins par ces trois diocèses et les témoignages de nouvelles victimes, mardi 19 janvier, lors d'une réunion publique organisée à Grammond (Loire), le village natal du prêtre. Ces agressions sexuelles ou viols présumés qui auraient été commis des années 1970 à 1980 sur des enfants, souvent selon certains témoins à l'occasion de ses activités artistiques, sont aujourd’hui prescrits et l'action publique s'est éteinte à la mort du prêtre. « Tout cela nous laisse à penser que les victimes du père Louis Ribes sont, malheureusement, certainement très nombreuses », a ainsi déploré Mgr Olivier de Germay.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 58 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Abus sexuels dans l'Église: l'évêque du diocèse de Grenoble veut "regarder la réalité en face"
Abus sexuels dans l’Église : l’é­vêque du dio­cèse de Grenoble-Vienne veut « regar­der la réa­lité en face »

FOCUS - L'évêque du diocèse de Grenoble-Vienne organisait une conférence de presse mercredi 6 octobre pour aborder le rapport Sauvé, rendu public la veille et Lire plus

Guillaume Gontard, sénateur EELV de l'Isère (capture d'écran Public Sénat)
Église tra­di­tio­na­liste de Meylan : le séna­teur Guillaume Gontard inter­pelle le Premier ministre

  FOCUS - Guillaume Gontard apporte son soutien aux élus de Meylan qui s'opposent à la construction d'une église catholique traditionaliste sur leur commune. Le Lire plus

Meylan : le maire s’op­pose à la construc­tion d’une église catho­lique tra­di­tio­na­liste sur sa com­mune et inter­pelle l’État

  FOCUS - Le tribunal administratif de Grenoble a rejeté, jeudi 15 avril 2021, le recours en annulation du permis de construire déposé par l'association Lire plus

Les diocèses de la Drôme, de l'Isère et des Hautes-Alpes ont signé un protocole avec la justice visant à lutter contre les abus sexuels au sein de l'Église De gauche à droite : Xavier Malle, évêque de Gap-Embrun, Guy De Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne , Jacques Dallest, procureur général près la cour d'appel de Grenoble et Pierre-Yves Michel évêque de Valence. © Joël Kermabon - Place Grenet
Trois dio­cèses signent un pro­to­cole avec le pro­cu­reur géné­ral de Grenoble pour lut­ter contre la pédo­phi­lie dans l’Église

FOCUS - Trois diocèses viennent de signer un protocole avec la cour d’appel de Grenoble afin d'améliorer le traitement des abus sexuels au sein de Lire plus

Le dio­cèse de Grenoble-Vienne met en vente trois églises de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

  FOCUS - Après les églises Saint-Paul à Grenoble et Saint-François-d'Assise à Fontaine, le diocèse de Grenoble-Vienne annonce mettre en vente l'église Saint-Luc de Grenoble. Lire plus

Depuis 2015, les incendies criminels se multiplient à Grenoble. Sans que leurs auteurs aient pu être interpellés, ni la piste anarchiste confirmée.
Mairie, église, médias… Retour sur la flam­bée d’in­cen­dies volon­taires dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise depuis 2015

  CARTE INTERACTIVE - Depuis 2015, les incendies criminels se multiplient à Grenoble. Sans que leurs auteurs aient pu être interpellés, que les revendications portées Lire plus

Flash Info

|

26/11

9h37

|

|

25/11

19h40

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

|

22/11

10h23

|

|

21/11

11h31

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Environnement| Le Smmag, la Métropole et le Grésivaudan annoncent la mise en place de primes (cumu­lables) pour l’a­chat d’un vélo neuf ou d’occasion

Agenda

Je partage !