Rassemblement des habitants et unions de quartier pour "dire merci et au revoir" à la boulangerie de l'Arlequin, qui ferme définitivement ses portes, fin décembre, dimanche 19 décembre 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Clap de fin pour la bou­lan­ge­rie de l’Arlequin à Grenoble, au grand dam des habi­tants de la Villeneuve

Clap de fin pour la bou­lan­ge­rie de l’Arlequin à Grenoble, au grand dam des habi­tants de la Villeneuve

REPORTAGE VIDÉO - Pour dire "au revoir et merci à leur boulangerie", les unions de quartier et les habitants de l'Arlequin à la Villeneuve de Grenoble ont organisé une petite cérémonie en chanson, ce dimanche 19 décembre 2021. Mais le cœur n'était pas à la fête. Le départ du commerce de proximité, lieu de rencontres, va laisser un grand vide, se désolent les habitants qui reprochent aux élus de la Métropole et de la Ville d'abandonner le quartier. Une nouvelle boulangerie pourrait toutefois ouvrir… début 2023.

«Ça ne sert à rien de faire des travaux de dingue dans ce quartier si on laisse à l'abandon une boulangerie!», a lancé, écœurée, une habitante, ce dimanche 19 décembre 2021. C'est en effet un coup dur pour les habitants de la Villeneuve, quartier faisant l'objet d'un vaste projet de renouvellement urbain de 368 millions d'euros 5pour les deux Villeneuve Grenoble et Échirolles d'ici 2025. La boulangerie de l'Arlequin, la seule du quartier et l'un des derniers commerces encore ouverts, ferme ses portes à la fin de l'année.

Pour remercier son équipe de s'être dévouée toutes ces années 6Les cogérants ont repris la boulangerie en 1991, les habitants se sont retrouvés devant la boutique en fin de matinée. Un rassemblement à l'initiative des unions de quartier Villeneuve 1 Arlequin et Baladins-Géants. Après avoir entonné une chanson espagnole entraînante sur le thème du pain, puis une autre écrite en hommage à la boulangerie, celles-ci ont pris la parole avant de laisser le micro au cogérant et d'offrir deux beaux anthuriums à ses deux salariées, Yasmine et Viviane.

«On ne peut pas accepter que la boulangerie ferme sans rien faire !»

Pourquoi la boulangerie doit-elle fermer ses portes ? En raison de gros travaux dans le quartier, programmés depuis dix ans. En effet, dans le cadre du projet de renouvellement urbain, l'ensemble des cellules commerciales vont être démolies et reconstruites pour être plus fonctionnelles et accueillantes. La démolition des locaux de la boulangerie est, elle, planifiée pour avril 2022.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble adopte une aide financière pour le renouvellement des appareils de chauffage au bois
La Ville de Grenoble adopte une aide finan­cière pour le renou­vel­le­ment des appa­reils de chauf­fage au bois

FLASH INFO — Annoncée au mois de mars 2021, l'aide financière de la Ville de Grenoble pour inciter au renouvellement des appareils de chauffage au Lire plus

Flash Info

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !