Bannière NL JEP 2021
L'école Racine de Grenoble s'offre un coup de neuf estival

Nouvelle extension… et nouveau visage pour l’école Jean-Racine de Grenoble

Nouvelle extension… et nouveau visage pour l’école Jean-Racine de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – La Ville de Grenoble  a présenté la nouvelle extension de l’école Jean-Racine, un bâtiment de 300 mètres carrés accueillant une salle d’activité et deux salles de classe. De quoi donner plus d’espace aux enseignants et au périscolaire. Mais aussi une nouvelle entrée et un nouveau préau qui viennent changer la morphologie générale de l’établissement. Tout en le rendant accessible aux élèves en situation de handicap.

Mise en beauté esti­vale pour l’é­cole élé­men­taire Jean-Racine de Grenoble. Après la mater­nelle, c’est au tour de l’é­cole pri­maire de béné­fi­cier d’une exten­sion de ses locaux, via un bâti­ment de 300 mètres car­rés qui lui offre une nou­velle entrée et un nou­veau préau. Une réa­li­sa­tion que les élues gre­no­bloises Christine Garnier, adjointe aux Écoles et Kheira Capdepon, délé­guée au quar­tier de l’é­cole Racine ont pré­senté à la presse mardi 17 août.

Une extension qui change le visage de l'école Jean-Racine, tandis que les travaux d'aménagement du parvis sont encore en cours © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une exten­sion qui change le visage de l’é­cole Jean-Racine, tan­dis que les tra­vaux d’a­mé­na­ge­ment du par­vis sont encore en cours. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Une visite de fin de chan­tier… ou presque. Achevé au mois de juin, le bâti­ment n’a pas attendu la ren­trée pour être investi par les ensei­gnants. Les deux salles de classe à l’é­tage sont d’ores et déjà opé­ra­tion­nelles, tout comme la salle d’ac­ti­vité et le ves­tiaire du rez-de-chaus­sée. Le tout avec des cou­leurs dif­fé­rentes pour chaque pièce, en sui­vant une thé­ma­tique autour des quatre sai­sons. Budget de l’o­pé­ra­tion ? 1,3 mil­lion d’euros.

Une école qui devient accessible aux élèves en situation de handicap

« Nous sommes tou­jours dans le cadre du Plan écoles, et conti­nuons à adap­ter les locaux au besoin », explique en pré­am­bule Christine Garnier. L’école Racine compte en effet 300 élèves. Et une forte acti­vité pen­dant la pause méri­dienne avec une cen­taine d’en­fants, comme pen­dant le péri­sco­laire du soir avec une soixan­taine d’en­fants. Le besoin de libé­rer des espaces se fai­sait donc cruel­le­ment sentir.

Kheira Capdepon et Christine Garnier © Florent Mathieu - Place Gre'net

Kheira Capdepon et Christine Garnier © Florent Mathieu – Place Gre’net

Mais Christine Garnier insiste éga­le­ment sur le pro­fil socio­lo­gique du sec­teur. « C’est une école d’un quar­tier très popu­laire. C’est impor­tant pour nous de don­ner les meilleures condi­tions d’ac­cueil à ces enfants qui sont dans des situa­tions sociales ou fami­liales dif­fi­ciles », insiste l’ad­jointe. « Ça per­met de tra­vailler autour de l’en­fant entre ensei­gnants et famille et d’ap­por­ter à l’é­lève ce qu’il lui faut », enché­rit Kheira Capdepon.

Autre élé­ment d’im­por­tance : l’ex­ten­sion rend l’é­cole acces­sible aux élèves en situa­tion de han­di­cap. Un ascen­seur per­met ainsi d’ac­cé­der au pre­mier étage, non seule­ment de l’ex­ten­sion mais de l’en­semble du bâti­ment à laquelle elle est rac­cor­dée. « Une grande avan­cée puisque sur le sec­teur 5, on n’a­vait qu’une seule école acces­sible », se féli­cite Carine Massa, du ser­vice Gestion de la Ville de Grenoble.

Une « exigence écologique importante » pour l’école Racine

Sans sur­prise, Christine Garnier n’ou­blie pas de signa­ler « l’exi­gence éco­lo­gique impor­tante dans cette construc­tion ». Dans sa faible consom­ma­tion d’une part, et dans les maté­riaux uti­li­sés de l’autre. Au pro­gramme ? « Brique et enduit à la chaux en rez-de-chaus­sée », décrit la Ville. Plus une ossa­ture en bois. L’occasion éga­le­ment pour les élus et tech­ni­ciens de rap­pe­ler la pré­sence de pan­neaux solaires sur le toit du bâti­ment ancien.

école Racine : L'architecte Lucie Colas durant la visite des salles de classe © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’architecte Lucie Colas durant la visite des salles de classe. © Florent Mathieu – Place Gre’net

La ques­tion n’est pas ano­dine, ajoute l’ad­jointe aux Écoles. « Pour nous, c’est impor­tant d’a­voir ces exi­gences, et c’est aussi un argu­ment péda­go­gique vis-à-vis des élèves. On espère qu’on pourra sen­si­bi­li­ser les enfants », explique-t-elle.

À noter encore que, comme dans les nou­velles écoles de Grenoble, à com­men­cer par Simone-Lagrange, la qua­lité de l’air est gérée par un sys­tème de fil­tra­tion. Mais seule­ment pour ce qui concerne l’ex­ten­sion. Et pour mieux lut­ter contre les fortes cha­leurs en été, les classes ont été ins­tal­lées côté cour, au nord. Le fruit d’une « étude ther­mique pour voir l’im­pact du rayon­ne­ment solaire », pré­cise Lucie Colas, archi­tecte du cabi­net Ankha.

Une nouvelle entrée et un nouveau parvis

La nou­velle entrée de l’é­cole a pour sa part été pen­sée pour mieux mettre en valeur le bâti­ment, de l’in­té­rieur comme de l’ex­té­rieur. Des motifs tri­an­gu­laires décou­pés dans la tôle métal­lique offrent un joli jeu d’om­brages tout en évi­tant les cou­rants d’air trop impor­tants. Autre avan­tage du nou­veau bâti­ment, sou­ligne Lucie Colas : il isole un peu plus la cour de récréa­tion des regards venant de l’extérieur.

Un coup de neuf dans le futur pour la (grande) cour de récréation de l'école Racine ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

Un coup de neuf dans le futur pour la (grande) cour de récréa­tion de l’é­cole ? © Florent Mathieu – Place Gre’net

La nou­velle réa­li­sa­tion s’ac­com­pagne au demeu­rant d’une refonte du par­vis face à l’é­cole, actuel­le­ment menée par la Métropole. Objectif ? « Un espace de type Place(s) aux enfants, avec une entrée et une sor­tie d’é­cole sécu­ri­sée et apai­sée », indique Christine Garnier. Qui pré­cise bien que la rue n’a pas voca­tion à être pié­ton­ni­sée. Une pré­cau­tion sans doute pas inutile au vu des polé­miques à répé­ti­tion sur la question…

Si l’ex­ten­sion donne un nou­vel élan à l’é­cole Racine, force est de consta­ter que sa (grande) cour aurait besoin d’un coup de neuf. Rien de prévu pour le moment, nous indique Christine Garnier, mais une refonte des cours des écoles, à l’i­mage de la cour « dégen­rée » et « apai­sée » de l’é­cole Clémenceau, est bel et bien prévu à moyen ou long terme. En atten­dant, note l’é­lue, des jar­dins ont été ins­tal­lés et des arbres pour­suivent leur croissance.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Des Journées européennes du patrimoine 2021 foisonnantes en Isère les 18 et 19 septembre
Des Journées européennes du patrimoine 2021 foisonnantes en Isère les 18 et 19 septembre

FOCUS - Les Journées européennes du patrimoine s'ouvrent sur un nombre foisonnant de rendez-vous en Isère. Dans Grenoble et son agglomération comme sur l'ensemble du Lire plus

Les agents de Grenoble votent un mouvement de grève contre le passage aux 1607 heures annuelles
Les agents de Grenoble votent un mouvement de grève contre le passage aux 1607 heures annuelles

FOCUS - De nombreux agents de la Ville de Grenoble ont participé à une assemblée générale devant la mairie, jeudi 16 septembre 2021 au matin. Lire plus

Les taxis grenoblois "rassurés" par les engagements de la Ville au sortir d'un (nouveau) rassemblement
Les taxis grenoblois plutôt « rassurés » par les engagements de la Ville au sortir d’un (nouveau) rassemblement

EN BREF - Les taxis de Grenoble étaient de retour devant l'Hôtel de Ville jeudi 16 septembre, soit une semaine à peine après un premier Lire plus

Grenoble capitale verte: Alain Carignon interpelle (de nouveau) la Commission européenne
Grenoble capitale verte : Alain Carignon interpelle (de nouveau) la Commission européenne

FOCUS - Pour l'opposition municipale de Grenoble présidée par Alain Carignon, Grenoble n'a rien d'une capitale verte. C'est pourquoi l'élu interpelle par courrier la Commission Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

La Ville de Grenoble fait don de 400 arbres pour des plantations sur des terrains privés

FLASH INFO — "Premier arrivé, premier servi", prévient la Ville de Grenoble. La municipalité fait don de 400 jeunes arbres, à réserver sur la plateforme Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin