Bannière NL JEP 2021
Opérations burkini: la Ville de Grenoble dénonce des "provocations déplorable"... et l'Alliance citoyenne la "répression policière"

Opérations burqini : la Ville de Grenoble dénonce des « provocations déplorables »… et l’Alliance citoyenne la « répression policière »

Opérations burqini : la Ville de Grenoble dénonce des « provocations déplorables »… et l’Alliance citoyenne la « répression policière »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – La question du burqini portée par l’Alliance citoyenne de l’agglomération grenobloise continue d’agiter les bassins grenoblois. Alors que la Ville de Grenoble qualifie de « provocations déplorables » les récentes opérations burqini, l’association accuse la municipalité de pratiquer la « répression policière ».

Des « pro­vo­ca­tions déplo­rables » et des contre­ve­nants qui sont « seuls res­pon­sables » de la fer­me­ture tem­po­raire des pis­cines muni­ci­pales. C’est ainsi que la Ville de Grenoble, dans une « mise au point » sous forme de com­mu­ni­qué, qua­li­fie les ten­ta­tives de bai­gnades en bur­qini dans les pis­cines de Grenoble orga­ni­sées par l’Alliance citoyenne de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise.

Intervention des forces de l'ordre suite à l'intrusion de militantes en burqini dans la piscine Jean Bron de Grenoble le mercredi 21 juillet 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Intervention des forces de l’ordre suite à l’in­tru­sion de mili­tantes en bur­qini dans la pis­cine Jean Bron de Grenoble le mer­credi 21 juillet 2021 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pas ques­tion pour la muni­ci­pa­lité de s’é­tendre sur la ques­tion reli­gieuse. « Seules des consi­dé­ra­tions liées à l’hygiène et à la sécu­rité des per­sonnes peuvent dis­tin­guer les tenues de bains auto­ri­sées ou inter­dites dans les bas­sins. Contrairement aux écoles publiques, aucune consi­dé­ra­tion liée à la laï­cité ne sau­rait éta­blir cette dis­tinc­tion », écrit-elle ainsi. Avant d’in­vo­quer le règle­ment inté­rieur des pis­cines pour jus­ti­fier le refus du burqini.

La Ville en appelle une nouvelle fois à l’État

La Ville indique par ailleurs avoir reçu l’Alliance citoyenne de Grenoble, et mis en place des « nou­veaux outils d’interpellation citoyenne ». Ce qui n’a pas empê­ché l’as­so­cia­tion de cher­cher à bra­ver le règle­ment des pis­cines via des opé­ra­tions bur­qini, « plu­tôt que de sai­sir les outils pou­vant abou­tir à son évo­lu­tion à moyen terme ». Le tout en fai­sant peser sur les usa­gers et les agents « des ten­sions et des nui­sances inac­cep­tables ».

Les premières opérations burkini ont débuté à Grenoble durant l'été 2019, déjà portées par l'Alliance citoyenne de l'agglomération grenobloise © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Les pre­mières opé­ra­tions bur­qini ont débuté à Grenoble durant l’été 2019, déjà por­tées par l’Alliance citoyenne de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Et sur le fond ? Une fois encore, la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise se tourne vers l’é­che­lon natio­nal. « La République doit res­ter indi­vi­sible : les normes d’hygiène et de sécu­rité doivent être édic­tées par l’État pour l’ensemble du ter­ri­toire », écrit-elle. Et d’ex­pli­quer qu’un cour­rier adressé au Premier ministre le 18 juin 2021 est resté sans réponse.

L’Alliance citoyenne accuse la Ville de « répression policière »

De son côté, l’Alliance citoyenne accuse la Ville de jouer la carte de la répres­sion poli­cière. « 11 poli­ciers natio­naux sur­équi­pés (gazeuse à la main, armes à la cein­ture) , 3 poli­ciers muni­ci­paux, 2 four­gons de police, 1 camion­nette de police muni­ci­pale, 3 maîtres-nageurs et la Cheffe du Service des Sports de Grenoble pour empê­cher les 8 femmes qui sou­haitent se bai­gner en maillot de bain cou­vrant et leurs 10 allié. es d’en­trer dans la pis­cine de Jean Bron », décrit l’as­so­cia­tion dans un post Facebook com­men­tant une (nou­velle) action bur­qini orga­ni­sée le 28 juillet.

L'opération burkini du 21 juillet a occasionné un embouteillage dans la file d'attente devant la piscine Jean-Bron © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’opération bur­qini du 21 juillet 2021 a occa­sionné un embou­teillage dans la file d’at­tente devant la pis­cine Jean-Bron. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pour l’as­so­cia­tion, le but de la Ville serait « d’im­pres­sion­ner les femmes qui demandent le res­pect et les mêmes droits que tout le monde [et de] les dis­sua­der de s’organiser et de média­ti­ser leur lutte ». L’Alliance citoyenne reproche encore aux élus de n’a­voir « jamais pro­posé […] d’alternatives pour les femmes qui demandent le droit de choi­sir leurs maillots de bain ». Et conclut son pro­pos en qua­li­fiant elle-même la ques­tion du bur­qini de « ques­tion poli­tique ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Couv Emilie Chalas, députée LREM, lors de la première journée nationale de la police nationale le 09 juillet 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Nouvelle action « pro-burqini » à Grenoble : Émilie Chalas condamne des « revendications dangereuses »

FIL INFO - La députée de l'Isère LREM Émilie Chalas s'insurge contre la dernière «opération burqini à Grenoble» qui s'est déroulée ce mercredi 21 juillet Lire plus

Intervention des forces de l'ordre suite à l'intrusion de militantes en burqini dans la piscine Jean Bron de Grenoble, mercredi 21 juillet 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : des militantes en burqini défient (de nouveau) le règlement intérieur des piscines publiques

FOCUS - Déjouant la vigilance du personnel municipal et malgré l'arrivée des forces de l'ordre, une poignée de militantes de l'Alliance citoyenne se sont baignées Lire plus

Burqini dans les piscines : « une affaire de règlement intérieur, pas d’opinion » selon Eric Piolle 

EN BREF - La polémique autour du burqini à Grenoble dans les piscines n'a que trop duré, tempête Anne Roche, conseillère municipale d'opposition sans étiquette, Lire plus

Opérations burkini: la Ville de Grenoble dénonce des "provocations déplorable"... et l'Alliance citoyenne la "répression policière"
Burqini dans les piscines : la majorité des élus de la Métro rejette un vœu pour prévenir les « faiblesses à l’égard de l’islam politique »

FOCUS - Tandis que l'Alliance citoyenne 'pro-burqini' fait de nouveau parler d'elle à travers une campagne d'affichage à Grenoble, la polémique s'est immiscée au sein Lire plus

Burqini : Éric Piolle accusé de “blablatage hygiéniste“ dicté par l’électoralisme dans « une dynamique raciste et coloniale »

EN BREF - Alors que, sur la question du burqini, le maire de Grenoble Éric Piolle renvoie la responsabilité dans le camp de l'État, un petit Lire plus

Le burqini a-t-il sa place dans les piscines municipales ? A Grenoble, Eric Piolle renvoie la balle à l'Etat pour trancher.
Burqini ou pas burqini dans les piscines à Grenoble ? Eric Piolle renvoie la balle à Jean Castex

FIL INFO – Le burqini a-t-il sa place dans les piscines municipales de Grenoble ? Alors que le législateur laisse la responsabilité aux maires, Eric Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin