Bidonville Jean-Macé: la Ville de Grenoble propose la mise à disposition d'un bâtiment pour héberger les familles

Squat Jean-Macé à Grenoble : la pré­fec­ture de l’Isère s’op­pose à un relo­ge­ment incon­di­tion­nel rue Mallifaud

Squat Jean-Macé à Grenoble : la pré­fec­ture de l’Isère s’op­pose à un relo­ge­ment incon­di­tion­nel rue Mallifaud

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Que vont deve­nir la cen­taine d’oc­cu­pants du squat Jean-Macé à Grenoble ? Alors que le pro­prié­taire du tène­ment a obtenu leur expul­sion après des mois d’oc­cu­pa­tion très mal vécus par les rive­rains à proxi­mité immé­diate, la ques­tion du relo­ge­ment reste entière. Et prend désor­mais une tour­nure judiciaire.

Le bras de fer se pour­suit entre la Ville de Grenoble et la pré­fec­ture de l’Isère concer­nant le relo­ge­ment des per­sonnes pré­caires du squat Jean-Macé. Si la muni­ci­pa­lité avait pro­posé une solu­tion d’hé­ber­ge­ment, sans en pré­ci­ser son adresse1Après le refus d’Éric Piolle de pré­ci­ser la loca­li­sa­tion de l’immeuble suite à une demande d’Émilie Chalas en conseil muni­ci­pal, cette der­nière a fini par apprendre qu’il se trou­vait rue Mallifaud, lors d’une réunion du conseil d’administration du centre com­mu­nal d’ac­tion sociale, jeudi 8 juillet au matin., le tout nou­veau pré­fet Laurent Prévost lui avait opposé une fin de non-rece­voir. En par­ti­cu­lier s’a­gis­sant du carac­tère incon­di­tion­nel de cet accueil. En clair, oui à la prise en charge des per­sonnes vul­né­rables, dont les enfants, mais non pour celles en situa­tion irrégulière.

Or la Ville de Grenoble estime que l’absence de pro­po­si­tions d’hébergement d’urgence aux familles génère deux risques majeurs. Celui d’ac­croître la vul­né­ra­bi­lité des familles tout d’a­bord. Mais aussi « pour le ter­ri­toire, un risque de troubles à l’ordre public que crée­rait un dépla­ce­ment plu­tôt que la résorp­tion du bidon­ville ». D’où le choix de la muni­ci­pa­lité de sai­sir en référé, le 28 juin 2021, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble afin que « des mesures utiles soient pro­non­cées en urgence ».

Le bidonville de la rue Jean-Macé qui divise préfecture et Ville de Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Le bidon­ville de la rue Jean-Macé qui divise pré­fec­ture et Ville de Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

« Dans l’intérêt de tous […] et parce que l’inaction de l’État n’a que trop duré, nous mobi­li­sons les moyens juri­diques à notre dis­po­si­tion pour garan­tir la pro­tec­tion des plus vul­né­rables et arrê­ter le jeu cynique de la patate chaude », a ainsi affirmé Yann Mongaburu, conseiller muni­ci­pal délé­gué à l’urbanisme transitoire.

Jean-Macé : la pré­fec­ture dénonce une pro­cé­dure judi­ciaire contestable

Pour la pré­fec­ture, ce choix n’a rien d’a­no­din : « Là où on sou­hai­te­rait un tra­vail tech­nique, on sent bien qu’il y a d’autres élé­ments, poli­tiques, qui entrent en ligne de compte… » a ainsi déploré Laurent Prévost, lors d’une ren­contre avec la presse mardi 6 juillet. « Si j’étais taquin, je dirais que la Ville de Grenoble n’a pas tou­jours eu les mêmes pudeurs sur [d’an­ciens] dos­siers. Il y a des pré­cé­dents où, à la demande de la Ville, ont eu lieu des éva­cua­tions de squats sans qu’il y ait cette pro­cé­dure. Je constate que, là, il y en a une devant la juri­dic­tion admi­nis­tra­tive. » Une pro­cé­dure contes­table tant « sur la forme et sur le fond » pour le pré­fet qui entend dépo­li­ti­ser ce dossier.

« On va cher­cher des solu­tions pour conci­lier le res­pect du droit, de la tran­quillité des rive­rains et la situa­tion de vul­né­ra­bi­lité des per­sonnes dont on a bien conscience. » Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif devrait se pro­non­cer lors d’une audience ce mardi 13 juillet.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La rédaction

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le bidonville de la rue Jean Macé. © Tim Buisson – Place Gre’net
Bidonville Jean-Macé à Grenoble : les rive­rains, excé­dés, sortent du silence face à l’i­ner­tie des pou­voirs publics

DECRYPTAGE – Depuis plusieurs mois, un bidonville s'est formé au niveau de la rue Jean-Macé, dans le quartier de la gare à Grenoble. Plus de Lire plus

Bidonville Jean-Macé: la Ville de Grenoble propose la mise à disposition d'un bâtiment pour héberger les familles
Bidonville Jean-Macé : la Ville de Grenoble pro­pose la mise à dis­po­si­tion d’un bâti­ment pour héber­ger les familles

  FLASH INFO – Une "situation insoutenable, aussi bien pour ses habitant-es en situation d’extrême précarité, que pour le voisinage". C'est ainsi que la Ville Lire plus

Quel avenir pour le parc Tarze, pollué ? Les habitants souhaiteraient le dépolluer. La Sem Innovia et la Ville projettent d'y construire trois bâtiments. DR
Quartier Jean-Macé : fronde des habi­tants contre la dis­pa­ri­tion annon­cée du parc Tarze

EN BREF - Le parc Tarze, situé dans le quartier Jean-Macé, pourrait accueillir de nouvelles constructions, aux dépens de la qualité de vie des habitants. Lire plus

Le lieu collectif Le Chantier, dans le quartier Bastille, à Fontaine, regroupe une matériauthèque, des jardins partagés et une cantine solidaire. © Tim Buisson - Place Gre'net
Fontaine : Le Chantier pro­pose à la Ville de rache­ter sa par­celle en s’as­so­ciant à un centre de soins solidaires

FOCUS - Le lieu collectif Le Chantier, menacé d'expulsion à partir de la fin décembre 2021, a proposé à la Ville de Fontaine de racheter Lire plus

Entrepôt logistique de Richardson dévasté suite à l'incendie survenu, samedi 20 novembre 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Incendie dévas­ta­teur de Richardson à Grenoble : la direc­trice du site attend tou­jours la visite du maire

EN BREF - Encore secouée par l'incendie qui a ravagé l'entrepôt de Richardson le samedi 20 novembre 2021 mais déterminée à se retrousser les manches, Lire plus

Ce vendredi 17 septembre 2021, l'association Droit au logement de l'Isère organisait un rassemblement devant la mairie de Grenoble. © Dal Isère
« Les mal-logés tiennent leurs pro­messes… et la mai­rie ? », ques­tionne l’as­so­cia­tion Droit au loge­ment de l’Isère

EN BREF - Droit au logement de l'Isère (Dal 38) fait état du « médiocre bilan » de l'accord passé avec la mairie de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin