Nouveau coup dur pour le trafic de stupéfiants à Grenoble Extérieur du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Trois personnes mises en examen dans l’affaire du meurtre de l’avenue Léon-Blum en août 2020 à Grenoble

Trois personnes mises en examen dans l’affaire du meurtre de l’avenue Léon-Blum en août 2020 à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – Trois personnes, des commerçants, ont été mises en examen ce 24 juin 2021 dans l’affaire du meurtre commis le 2 août 2020, avenue Léon-Blum à Grenoble. Ce jour-là, trois tirs d’armes à feu avaient mortellement blessé un homme de 29 ans, tôt le matin, en pleine rue devant une boulangerie.

Dix mois après la com­mis­sion des faits et au terme d’une enquête com­plexe et minu­tieuse, les enquê­teurs de la police judi­ciaire de Grenoble ont inter­pellé sept per­sonnes dont six membres d’une même famille, rap­porte ce 24 juin 2021, le pro­cu­reur de la République, Éric Vaillant, Toutes sont sus­pec­tées d’a­voir, à des degrés divers, joué un rôle dans le meurtre de Yannis Ghazi, par ailleurs connu de la jus­tice pour divers délits.

« Malgré le peu d’in­dices récu­pé­rés sur place, un tra­vail de longue haleine avait débuté et les enquê­teurs ont fina­le­ment sou­levé de nom­breuses inco­hé­rences dans le com­por­te­ment et les décla­ra­tions des membres de la famille tenant la bou­lan­ge­rie en ques­tion », explique le procureur.

Ainsi, le 22 juin, les enquê­teurs ont-ils pro­cédé aux inter­pel­la­tions des membres de la famille gérant la bou­lan­ge­rie et y tra­vaillant, ainsi que d’une sep­tième per­sonne en lien avec cette famille.

Toutes les personnes interpellées ont nié tout lien avec le meurtre

Au cours des per­qui­si­tions, les poli­ciers ont décou­vert une dou­zaine d’armes de poing et d’é­paule de dif­fé­rents calibres, « toutes déte­nues illé­ga­le­ment », pré­cise Éric Vaillant. Les poli­cier ont éga­le­ment trouvé de nom­breuses muni­tions ainsi qu’un gilet pare-balle.

Hall du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Hall du palais de jus­tice de Grenoble. © Manon Heckmann – Placegrenet​.fr

Placées en garde à vue et confron­tées aux élé­ments recueillis par les enquê­teurs, les per­sonnes inter­ro­gées ont nié tout lien avec le meurtre. Mais « l’en­quête a déter­miné qu’il avait pu être com­mis de façon impul­sive, suite à une alter­ca­tion ver­bale entre des employés de la bou­lan­ge­rie et la vic­time alcoo­li­sée », indique Éric Vaillant.

À l’is­sue de leurs gardes à vue, trois des sept indi­vi­dus com­pa­rais­saient ce 24 juin 2021 devant un juge d’ins­truc­tion qui les a mis en exa­men. L’un, né en 2001, est sus­pecté de meurtre, crime pour lequel il encourt trente ans de réclu­sion cri­mi­nelle. Les deux autres de « modi­fi­ca­tion de l’é­tat des lieux d’un crime », un délit pas­sible de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’a­mende. Le pre­mier a été placé en déten­tion pro­vi­soire, tan­dis que les deux autres se voyaient pla­cés sous contrôle judiciaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Deux mises en examen après une agression entre membres de la communauté afghane à Échirolles et Seyssins
Femme violée et brûlée à Voiron : les deux suspects mis en examen et écroués

FLASH INFO - Les deux hommes suspectés de viol aggravé par actes de torture ou de barbarie sur une femme de 43 ans, dans la Lire plus

Accident devant Carrefour Grand’Place : le conducteur ayant gravement blessé une mère de famille écroué

FLASH INFO - Le conducteur responsable de l'accident qui a gravement blessé une mère de famille, mardi 2 novembre 2021, avenue Edmond-Esmonin, à Grenoble, a Lire plus

Palais de justice de Grenoble, février 2020 © Ambre Croset
Un automobiliste mis en examen pour tentative de meurtre après avoir percuté et gravement blessé un homme à trottinette à Grenoble

FLASH INFO - Un automobiliste de 25 ans a été mis en examen pour tentative de meurtre puis écroué, ce mercredi 29 septembre 2021. Il Lire plus

Conférence de presse de ce jeudi 15 octobre sur les avancées de l'enquête concernant le meurtre de Victorine Dartois. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre de Victorine Dartois : le suspect mis en examen pour « meurtre précédé de tentative de viol »

  FOCUS - Ludovic Bertin, meurtrier présumé de Victorine Dartois, a été mis en examen puis placé en détention ce jeudi 15 octobre 2020. La Lire plus

Miribel-les-Echelles - Google map
L’un des cinq suspects impliqués dans l’agression du maire de Miribel-les-Echelles écroué

  FLASH INFO - Ce vendredi 7 août 2020, le juge des enfants a mis trois personnes en examen pour des faits de « violences Lire plus

Chute mortelle à la Villeneuve. Olivier Mambakasa, tué de plusieurs coups de couteau dans la nuit du 16 au 17 août 2019. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Chute mortelle à la Villeneuve : le deuxième homme mis en examen pour le meurtre d’Olivier Mambakasa

  FIL INFO - Les enquêtes liées à la chute mortelle survenue vendredi 8 mai à la Villeneuve se poursuivent. Le deuxième homme qui se Lire plus

Flash Info

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin