Bannière NL JEP 2021

Rassemblement intersyndical contre le maintien des épreuves du baccalauréat 2021

Rassemblement intersyndical contre le maintien des épreuves du baccalauréat 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La dénonciation du maintien des épreuves du baccalauréat était au centre du rassemblement de professeurs devant le rectorat de Grenoble ce jeudi 17 juin, jour de l’épreuve écrite de philosophie. Une critique qui s’étend à toute la gestion de la crise sanitaire par Jean-Michel Blanquer.

Une cin­quan­taine de pro­fes­seurs et quelques élèves se sont réunis en face du rec­to­rat de Grenoble ce jeudi 17 juin  2021. Le but ? Protester contre le main­tien des épreuves du bac­ca­lau­réat 2021. L’appel de l’in­ter­syn­di­cale demande ainsi l’annulation de l’épreuve écrite de phi­lo­so­phie et du Grand oral.

Jean-Michel Blanquer avait annoncé le mois der­nier les moda­li­tés de l’é­preuve écrite. Or, pour ces pro­fes­seurs, le contexte sani­taire crée une dis­pa­rité très forte entre la pré­pa­ra­tion des élèves, puisque cer­tains ont eu cours en pré­sen­tiel, et  d’autres uni­que­ment en dis­tan­ciel. Selon eux, cette situa­tion inéga­li­taire « vide de sa sub­stance » l’é­preuve de philosophie.

Banderole contre la politique de Jean-Michel Blanquer au rassemblement intersyndical

Banderole de pro­tes­ta­tion contre la poli­tique de Jean-Michel Blanquer. © Ilan Khalifa-Delclos | Place Gre’net

Si cer­tains élèves peuvent être pré­pa­rés à cette épreuve, cer­tains n’ont même pas besoin de s’en sou­cier. En effet, entre la note de l’é­preuve et celle du contrôle continu, seule la plus haute compte. Les élèves qui partent han­di­ca­pés par une moyenne basse doivent se repo­ser sur celle de l’é­preuve. Chose com­pli­quée après une année décrite comme « chao­tique ».

Quant au Grand oral, les mani­fes­tants le consi­dère comme « impos­sible et illé­gi­time ». « En s’obstinant, envers et contre tout, à main­te­nir le totem de sa réforme, il [Jean-Michel Blanquer] place les cor­rec­teurs dans la posi­tion impos­sible d’évaluer un tra­vail qui n’a pu être mené à bien. », estime l’in­ter­syn­di­cale. Les mani­fes­tants décrivent ainsi comme « injuste » le main­tien de ces épreuves au bac­ca­lau­réat 2021.

Un rassemblement également contre les conditions de correction

Les copies de l’é­preuve de phi­lo­so­phie seront numé­ri­sées à la suite de l’é­preuve, la cor­rec­tion se dérou­lant en effet exclu­si­ve­ment sur une pla­te­forme en ligne. Une situa­tion que les pro­fes­seurs pré­sents jugent inac­cep­table. Et ces der­niers de mettre en avant « la péni­bi­lité de la cor­rec­tion sur ordi­na­teur » compte tenu du nombre de copies : 120 à 140 par cor­rec­teur. Une péni­bi­lité ren­for­cée par le délai imposé de huit jours ouvrables.

Les capa­ci­tés de la pla­te­forme posent éga­le­ment pro­blème. Par exemple, elle ne per­met pas de reve­nir sur les copies pré­cé­dentes, action pour­tant essen­tielle lors d’une cor­rec­tion. Second effet per­vers, la pla­te­forme enre­gistre les actions. De fait, cer­tains pro­fes­seurs ont peur de la sur­veillance per­mise par ce système.

Ainsi, des cor­rec­teurs affirment se sen­tir « mépri­sés » par leur admi­nis­tra­tion. « Les col­lègues de phi­lo­so­phie nous alertent déjà : cor­rec­tions déma­té­ria­li­sées sur équi­pe­ment per­son­nel, aug­men­ta­tion du nombre de copies à cor­ri­ger, réduc­tion du délai de cor­rec­tion. Soit un tra­vail monu­men­tal pour qu’au final ne soit rete­nue que la meilleure des notes entre celle de l’épreuve et celle du contrôle continu ». Un pro­ces­sus numé­rique aussi décrit comme une « aber­ra­tion éco­lo­gique ». En effet, les pro­fes­seurs ne peuvent pas dis­po­ser des copies écrites.

Panneau "Parcoursup = Usine à Tri Social" lors du rassemblement contre les conditions de correction du baccalauréat

Panneau indi­quant « Parcourblurp = Usine à tri social » © Ilan Khalifa-Delclos | Place Gre’net

Des critiques plus larges sur la gestion de la crise sanitaire

Plus qu’un contexte par­ti­cu­lier, c’est une poli­tique que les mani­fes­tants cri­tiquent. « De la mater­nelle au lycée, les élèves sont les­si­vés par cinq années de réformes Blanquer ». C’est à la fois les réformes et Parcoursup qui sont poin­tés. Une « poli­tique d’austérité et de sélec­tion » source de « mal-être » chez les étu­diants et leurs enseignants.

« Pour le Second degré dans l’académie de Grenoble et pour la ren­trée 2021, 160 postes d’enseignants sont sup­pri­més, alors que 1115 élèves sup­plé­men­taires sont atten­dus ». Le com­mu­ni­qué de l’in­ter­syn­di­cale dénonce, en outre, « Un Grenelle de l’Éducation qui n’engage que des miettes de rému­né­ra­tion ».

Dans la rue éga­le­ment, les lycéens s’é­taient mobi­li­sés contre la tenue du bac­ca­lau­réat le 10 mai der­nier. Ceux-ci dénoncent les stra­té­gies de main­tien de l’ordre. « Ce n’est pas nor­mal à 15 ans d’apprendre le goût des lacry­mo­gènes », a lancé un lycéen au mégaphone.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ilan Khalifa-Delclos

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Un jeune lycéen apporte son témoignage lors du rassemblement devant le rectorat © Simon Marseille - Place Gre'net
Détresse à la fac : étudiants et professeurs ont manifesté devant le rectorat de Grenoble

  REPORTAGE - Une cinquantaine d’étudiants et quelques professeurs se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble ce jeudi 21 janvier. L’objectif ? Pointer du Lire plus

Enseignants, personnels et lycéens ont fait entendre (encore) leur colère devant le rectorat de Grenoble
Enseignants, personnels et lycéens ont (encore) fait entendre leur colère devant le rectorat de Grenoble

  EN BREF — Des enseignants et personnels de l'Éducation nationale se sont de nouveau rassemblés devant le rectorat de Grenoble ce mercredi 2 décembre. Lire plus

Jean-Michel Blanquer dans le viseur d'un rassemblement devant le rectorat de Grenoble mercredi 1er juillet
Jean-Michel Blanquer dans le viseur d’un rassemblement devant le rectorat de Grenoble

  EN BREF - À l'appel du Collectif pour la défense du service d'éducation 38, plusieurs dizaines de personnes se sont réunies devant le rectorat Lire plus

Les personnels de l'Éducation nationale appelés au rassemblement devant le Rectorat de Grenoble mercredi 24 juin
Les personnels de l’Éducation nationale appelés à un rassemblement devant le rectorat de Grenoble mercredi 24 juin

  FIL INFO — Plusieurs organisations syndicales appellent à un rassemblement des personnels de l'Éducation nationale devant le rectorat de Grenoble mercredi 24 juin à Lire plus

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

Pour garder sa capacité d'investir, la Métro a choisi d'échelonner le rachat des actions que la ville de Grenoble détient dans Gaz Électricité de Grenoble.
Gaz électricité de Grenoble au secours de la Tag ? La redistribution des dividendes fait des étincelles

  FOCUS – À Grenoble, les dividendes de Gaz électricité de Grenoble, détenue à majorité par la Ville et la Métro, seront redistribués pour venir Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin