Le Collectif pour la gratuité des transports en commun interpelle la Métropole de Grenoble

Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO — « Comment va-t-on expliquer aux personnes que via leur facture d’électricité elles subventionnent en fait les transports ? ». Telle est la question que pose le Collectif pour la gratuité des transports publics. Un collectif qui annonce soutenir le mouvement de salariés de GEG contre le versement de dividendes de 5 millions d’euros aux actionnaires de la Sem.

 

 » Comment accep­ter le tri­ple­ment du mon­tant des divi­dendes alors que les salaires sont à la traîne et qu’il y a autant besoin d’embaucher », écrit le Collectif par voie de com­mu­ni­qué. Qui ajoute que la déci­sion de ver­ser ces divi­dendes « revient à don­ner deux mil­lions d’eu­ros à Engie, action­naire privé ». Et s’in­ter­roge dès lors sur le « sens poli­tique » d’une telle déci­sion, qui irrite au plus haut point les syn­di­cats de l’entreprise.

 

Le Collectif pour la gratuité des transports publics soutient les salariés de GEG en lutte contre les dividendes versés aux actionnaires © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Collectif pour la gra­tuité des trans­ports publics sou­tient les sala­riés de GEG en lutte contre les divi­dendes ver­sés aux action­naires © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les divi­dendes sont notam­ment jus­ti­fiés par la néces­sité de ren­flouer les caisses de la SemiTag. Argument balayé du revers de la main par le Collectif. « Les dif­fi­cul­tés actuelles de la SemiTag sont dues pour l’es­sen­tiel à l’é­pi­dé­mie de Covid et à la poli­tique sani­taire déci­dée par le gou­ver­ne­ment », écrit-il. Avant de livrer sa solu­tion : « Quitte à s’endetter momen­ta­né­ment, la Métropole doit don­ner les moyens à la SemiTag de fonc­tion­ner nor­ma­le­ment, tout en s’adressant à l’État pour la prise en charge »

 

Et de conclure par une ques­tion : « Si, pour finan­cer les dif­fi­cul­tés actuelles, il faut pré­le­ver sur les Sem comme GEG, com­ment la Métropole et le Département feront-ils pour finan­cer les dépenses autre­ment plus impor­tantes indis­pen­sables pour déve­lop­per les trans­ports publics et répondre à l’urgence sociale ? ». Rappelons que la CGT, par­tie-pre­nante dans le conflit social à GEG, est membre du Collectif pour la gra­tuité des trans­ports publics.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Banderole de la coopérative d'habitants Graine de bitume figurant aux abords de la parcelle située rue Alfred de Vigny, quartier Beauvert. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Projet d’habitat coopératif dans le quartier Beauvert à Grenoble : la coopérative d’habitants Graine de bitume dénonce « les promesses non tenues » de la Ville

REPORTAGE VIDÉO - La coopérative d'habitants Graine de bitume organisait, ce samedi 22 janvier 2022, un rassemblement pour dénoncer les « promesses non tenues » Lire plus

La Ville de Grenoble et les associations accusent le FDPTIMA de financer le trafic routier dans la vallée de la Maurienne avec les bénéfices du trafic routier de la vallée de l’Arve. © evoPix.evolo / Shutterstock
Pollution de l’air des vallées alpines : la Ville de Grenoble relance la bataille judiciaire

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, ce mardi 18 janvier 2022, qu'elle faisait appel du non-lieu prononcé pour sa plainte de 2018 concernant Lire plus

Les paysages depuis la Tour Perret de Grenoble s'exposent... en attendant les travaux de restauration fin 2022?
Les paysages depuis la Tour Perret de Grenoble s’exposent… en attendant les travaux de restauration fin 2022 ?

FLASH INFO — "Cent ans de paysages depuis la Tour Perret". Telle est la promesse de l'exposition organisée par la Ville de Grenoble à l'Ancien Lire plus

L'hôtel d'activités Artis du quartier Mistral à Grenoble doit rouvrir ses portes au mois de mars 2022
L’hôtel d’activités Artis du quartier Mistral à Grenoble doit rouvrir ses portes en mars 2022

EN BREF - Endommagé par deux incendies successifs en mars puis juin 2019, l'hôtel d'activités Artis de Grenoble est en fin de rénovation. Réouverture prévue Lire plus

La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021-2022 record avec plus de 1500 arbres prévus
La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021 – 2022 record avec plus de 1500 arbres prévus

FIL INFO - La Ville de Grenoble annonce des plantations d'arbres records pour 2021-2022, saison marquée par le titre de Capitale verte européenne. Ce sont Lire plus

Charte de l'habitat: la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées "pour mieux habiter la ville"
Charte de l’habitat : la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées « pour mieux habiter la ville »

FLASH INFO — Recueillir les attentes et les idées des Grenoblois "pour mieux habiter la ville". Tel est l'objectif d'un questionnaire lancé par la Ville Lire plus

Flash Info

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin