Appel Forêt -
Mouvement lycéen Grenoble

Les lycéens ont poursuivi leur mouvement de protestation à Grenoble avec une nouvelle manifestation

Les lycéens ont poursuivi leur mouvement de protestation à Grenoble avec une nouvelle manifestation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – À Grenoble, la mobilisation des lycéens contre la tenue du baccalauréat se poursuit. Ce jeudi 20 mai 2021, un rassemblement a eu lieu au matin devant le lycée Stendhal pour dénoncer l’intervention des forces de l’ordre survenue deux jours plus tôt. Une nouvelle manifestation s’est ensuite tenue dans l’après-midi.

 

 

Des lycéens, toujours mobilisés, ont manifesté à Grenoble. Blocus "fantôme" devant le lycée Stendhal ce jeudi 20 mai. Élève de Stendhal. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Deux jours après l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre, blo­cus « fan­tôme » devant le lycée Stendhal, ce jeudi 20 mai 2021. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Depuis le début du mois de mai, des lycéens de l’agglomération gre­no­bloise pro­testent contre un bac­ca­lau­réat 2021 qu’ils jugent inéga­li­taire. Leurs reven­di­ca­tions ? L’annulation des épreuves, la vali­da­tion au moyen du contrôle continu et le rat­tra­page acces­sible à tous.

 

De nou­veaux blo­cages ont eu lieu, mer­credi 19 mai au matin, aux lycées Vaucanson et Mounier. Un jeune homme de 19 ans a été inter­pellé et placé en garde à vue pour « vio­lences volon­taires sur fonc­tion­naire de police avec arme par des­ti­na­tion », selon la police natio­nale. Et la veille, les forces de l’ordre étaient inter­ve­nues pour déblo­quer le lycée Stendhal.

 

 

Un blocus « fantôme » devant le lycée Stendhal

 

Pour pro­tes­ter contre « la répres­sion poli­cière » sur­ve­nue deux jours plus tôt, un ras­sem­ble­ment s’est tenu ce jeudi 20 mai au matin devant la cité sco­laire Stendhal. Un blo­cus « fan­tôme », sans pou­belle et sans bar­rière. « Notre but est de dis­cu­ter cal­me­ment avec les élèves de ce qui s’est passé mardi », explique Nathan, élève de ter­mi­nale mobi­lisé depuis plu­sieurs semaines.

 

Professeurs et parents d’élèves étaient pré­sents aux côtés des lycéens lors de ce ras­sem­ble­ment paci­fique. « La vio­lence expri­mée contre nos enfants est le pire exemple édu­ca­tif qui puisse être mon­tré en cette fin d’année », dénonce le conseil local FCPE de la Cité sco­laire Stendhal.

 

Des lycéens, toujours mobilisés, ont manifesté à Grenoble. Des professeurs sont venus soutenir les élèves. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Plusieurs pro­fes­seurs ont affi­ché leur sou­tien aux élèves. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

 

 

Une centaine de personnes venues manifester dans les rues de Grenoble

 

À 14 heures, la mobi­li­sa­tion s’est pour­sui­vie par une mani­fes­ta­tion au départ de la gare de Grenoble. Dans le cor­tège, le dra­peau du Mouvement natio­nal lycéen (MNL), à l’origine de la mobi­li­sa­tion, côtoyait ceux de nom­breux autres syn­di­cats (Unéf, Solidaires étu­diant-e‑s, FO, FSU, CNT jeunes 38). Une cen­taine de mani­fes­tants au total, enca­drés par quelques policiers.

 

Mouvement lycéen Grenoble

Les mani­fes­tants se sont retrou­vés devant la gare de Grenoble. © Julie Callendret – Place Gre’net

« Dans tous les lycées, dans toutes les régions, un même droit à l’éducation » ont scandé en chœur les lycéens. Pour Barbara, élève en seconde au lycée des Eaux-Claires, « les cours à dis­tance ont accen­tué les inéga­li­tés ».

 

« Nous ne sommes pas tous prêts à pas­ser le grand oral », abonde Anouk, en ter­mi­nale au lycée Europole.

 

Que répond-elle à ceux qui lui reprochent de mani­fes­ter au lieu de révi­ser leur bac ? « On ne fait pas ça que pour nous mais aussi pour les élèves qui sont actuel­le­ment en 2nde et en 1re, et pour tous ceux des années à venir », rétorque la jeune lycéenne.

 

Mouvement lycéen Grenoble

La tête du cor­tège. © Julie Callendret – Place Gre’net

 

 

Un mouvement en perte de vitesse chez les lycéens ?

 

Alors que les mani­fes­ta­tions et blo­cages de lycées se mul­ti­plient depuis plu­sieurs semaines, le mou­ve­ment com­mence peu à peu à perdre de sa vigueur. « Il y a de moins de moins de monde », observe Eline, en 2nde au lycée Aristide-Bergès. « On sent que ça com­mence à s’essouffler, y com­pris au niveau natio­nal », déplore de son côté Solem, élève de 1ère au lycée Stendhal.

 

Les mani­fes­tants se disent mal­gré tout prêts à pour­suivre la mobi­li­sa­tion « le temps qu’il fau­dra ». Jusqu’à ce que leurs reven­di­ca­tions soient satis­faites par le minis­tère de l’Éducation.

 

Julie Callendret

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

JCal

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Manifestation en soutien au Chantier à Fontaine. © Tim Buisson – Place Gre’net
Fontaine : nouvelle mobilisation pour défendre le Chantier et demander la reprise des négociations avec la mairie

  FIL INFO - Sous la menace d'une expulsion depuis février 2021, les bénévoles du Chantier ont organisé, samedi 29 mai, une manifestation dans les Lire plus

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pour soutenir les "7 de Briançon". © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : rassemblement en soutien aux « 7 de Briançon », jugés pour avoir aidé des migrants à passer la frontière

  EN BREF - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, jeudi 27 mai 2021, devant le tribunal de Grenoble pour afficher leur soutien aux Lire plus

GEG : le mouvement de grève se durcit après l’annonce du versement de 5 millions d’euros aux actionnaires

  FOCUS - Depuis l'annonce, fin avril 2021, du versement de 5 millions d'euros de dividendes aux actionnaires de Gaz Électricité de Grenoble (GEG), la Lire plus

Rassemblement contre les violences entre le collège Fantin-Latour et Aimé Césaire à Grenoble mercredi 26 mai 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : après des actes de violence aux collèges Fantin-Latour et Aimé-Césaire, les parents veulent “calmer le jeu”

  FOCUS - Depuis plusieurs semaines, des adolescents des quartiers grenoblois Mistral - Vallier Catane et Saint-Bruno cherchent à s'affronter. La police est même intervenue Lire plus

Intervention “musclée” des forces de l'ordre pour débloquer le lycée Stendhal de Grenoble mardi 18 mai
Intervention “musclée” des forces de l’ordre pour débloquer le lycée Stendhal de Grenoble mardi 18 mai

  FLASH INFO — Un (nouveau) blocage de lycée sur Grenoble a donné lieu cette fois à une intervention policière musclée mardi 18 mai. Alors Lire plus

Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté contre le versement de 5 millions d'euros de dividendes.
Des salariés de Gaz électricité de Grenoble s’opposent au versement de 5 millions d’euros de dividendes

  EN BREF – Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté, mardi 11 mai, dans les rues de la capitale Lire plus

Flash Info

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin