Mouvement lycéen Grenoble

Les lycéens ont poursuivi leur mouvement de protestation à Grenoble avec une nouvelle manifestation

Les lycéens ont poursuivi leur mouvement de protestation à Grenoble avec une nouvelle manifestation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – À Grenoble, la mobilisation des lycéens contre la tenue du baccalauréat se poursuit. Ce jeudi 20 mai 2021, un rassemblement a eu lieu au matin devant le lycée Stendhal pour dénoncer l’intervention des forces de l’ordre survenue deux jours plus tôt. Une nouvelle manifestation s’est ensuite tenue dans l’après-midi.

 

 

Des lycéens, toujours mobilisés, ont manifesté à Grenoble. Blocus "fantôme" devant le lycée Stendhal ce jeudi 20 mai. Élève de Stendhal. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Deux jours après l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre, blo­cus « fan­tôme » devant le lycée Stendhal, ce jeudi 20 mai 2021. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Depuis le début du mois de mai, des lycéens de l’agglomération gre­no­bloise pro­testent contre un bac­ca­lau­réat 2021 qu’ils jugent inéga­li­taire. Leurs reven­di­ca­tions ? L’annulation des épreuves, la vali­da­tion au moyen du contrôle continu et le rat­tra­page acces­sible à tous.

 

De nou­veaux blo­cages ont eu lieu, mer­credi 19 mai au matin, aux lycées Vaucanson et Mounier. Un jeune homme de 19 ans a été inter­pellé et placé en garde à vue pour « vio­lences volon­taires sur fonc­tion­naire de police avec arme par des­ti­na­tion », selon la police natio­nale. Et la veille, les forces de l’ordre étaient inter­ve­nues pour déblo­quer le lycée Stendhal.

 

 

Un blocus « fantôme » devant le lycée Stendhal

 

Pour pro­tes­ter contre « la répres­sion poli­cière » sur­ve­nue deux jours plus tôt, un ras­sem­ble­ment s’est tenu ce jeudi 20 mai au matin devant la cité sco­laire Stendhal. Un blo­cus « fan­tôme », sans pou­belle et sans bar­rière. « Notre but est de dis­cu­ter cal­me­ment avec les élèves de ce qui s’est passé mardi », explique Nathan, élève de ter­mi­nale mobi­lisé depuis plu­sieurs semaines.

 

Professeurs et parents d’élèves étaient pré­sents aux côtés des lycéens lors de ce ras­sem­ble­ment paci­fique. « La vio­lence expri­mée contre nos enfants est le pire exemple édu­ca­tif qui puisse être mon­tré en cette fin d’année », dénonce le conseil local FCPE de la Cité sco­laire Stendhal.

 

Des lycéens, toujours mobilisés, ont manifesté à Grenoble. Des professeurs sont venus soutenir les élèves. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Plusieurs pro­fes­seurs ont affi­ché leur sou­tien aux élèves. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

 

 

Une centaine de personnes venues manifester dans les rues de Grenoble

 

À 14 heures, la mobi­li­sa­tion s’est pour­sui­vie par une mani­fes­ta­tion au départ de la gare de Grenoble. Dans le cor­tège, le dra­peau du Mouvement natio­nal lycéen (MNL), à l’origine de la mobi­li­sa­tion, côtoyait ceux de nom­breux autres syn­di­cats (Unéf, Solidaires étu­diant-e‑s, FO, FSU, CNT jeunes 38). Une cen­taine de mani­fes­tants au total, enca­drés par quelques policiers.

 

Mouvement lycéen Grenoble

Les mani­fes­tants se sont retrou­vés devant la gare de Grenoble. © Julie Callendret – Place Gre’net

« Dans tous les lycées, dans toutes les régions, un même droit à l’éducation » ont scandé en chœur les lycéens. Pour Barbara, élève en seconde au lycée des Eaux-Claires, « les cours à dis­tance ont accen­tué les inéga­li­tés ».

 

« Nous ne sommes pas tous prêts à pas­ser le grand oral », abonde Anouk, en ter­mi­nale au lycée Europole.

 

Que répond-elle à ceux qui lui reprochent de mani­fes­ter au lieu de révi­ser leur bac ? « On ne fait pas ça que pour nous mais aussi pour les élèves qui sont actuel­le­ment en 2nde et en 1re, et pour tous ceux des années à venir », rétorque la jeune lycéenne.

 

Mouvement lycéen Grenoble

La tête du cor­tège. © Julie Callendret – Place Gre’net

 

 

Un mouvement en perte de vitesse chez les lycéens ?

 

Alors que les mani­fes­ta­tions et blo­cages de lycées se mul­ti­plient depuis plu­sieurs semaines, le mou­ve­ment com­mence peu à peu à perdre de sa vigueur. « Il y a de moins de moins de monde », observe Eline, en 2nde au lycée Aristide-Bergès. « On sent que ça com­mence à s’essouffler, y com­pris au niveau natio­nal », déplore de son côté Solem, élève de 1ère au lycée Stendhal.

 

Les mani­fes­tants se disent mal­gré tout prêts à pour­suivre la mobi­li­sa­tion « le temps qu’il fau­dra ». Jusqu’à ce que leurs reven­di­ca­tions soient satis­faites par le minis­tère de l’Éducation.

 

Julie Callendret

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

JCal

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Manifestation contre le passe vaccinal le 8 janvier 2022 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : regain de mobilisation des opposants au projet de loi visant à établir un passe vaccinal

EN BREF - Une manifestation contre le projet de loi établissant un passe vaccinal a rassemblé plus d'un millier[mfn]1 200 selon le décompte de la Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : grève au collège Aimé-Césaire pour plus de moyens humains face à l’augmentation des effectifs

FIL INFO - Les enseignants du collège Aimé-Césaire, situé au cœur des quartiers Mistral et des Eaux-Claires à Grenoble, étaient en grève ce lundi 13 Lire plus

Manifestation des salariés du secteur social et médico-social le mardi 7 décembre à Grenoble
Plus de 1 000 salariés du secteur social et médico-social ont manifesté à Grenoble

EN BREF - À Grenoble, plus de 1 000 personnes ont manifesté ce mardi 7 décembre 2021 pour réclamer de meilleures conditions de travail dans Lire plus

Environ 1 200 personnes ont participé à une marche aux flambeaux à Grenoble à l'occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus d’un millier de manifestants pour la Journée internationale contre les violences faites aux femmes

REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de personnes ont défilé aux flambeaux ce jeudi 25 novembre 2021 à Grenoble, à l'occasion de la Journée internationale Lire plus

Congrès annuel des retraités CGT de l'Isère le 18 novembre... avant une manifestation nationale le 2 décembre
Congrès annuel des retraités CGT de l’Isère le 18 novembre… avant une manifestation nationale le 2 décembre

FLASH INFO — Les retraités isérois CGT en ordre de bataille? Une cinquantaine de syndicalistes retraités CGT sont attendus à l'Auberge de jeunesse d'Échirolles jeudi Lire plus

Passe sanitaire : dix-septième samedi de mobilisation réduite mais vivace à Grenoble

FLASH INFO - Le cortège de manifestants anti-passe sanitaire a à nouveau investi les rues de Grenoble ce samedi 6 novembre 2021 pour le 17e Lire plus

Flash Info

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin