Les gendarmes de Meylan à leur tour la cible de tirs de mortier d’artifices par cinq jeunes entre 15 et 18 ans

Les gendarmes de Meylan à leur tour la cible de tirs de mortier d’artifices par cinq jeunes entre 15 et 18 ans

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO — Après les policiers de l’agglomération grenobloise, à Grenoble ou Échirolles, c’est au tour des gendarmes de Meylan d’être la cible de tirs de mortier d’artifices. Des faits survenus dans la soirée du samedi 24 avril 2021, avec cette fois l’interpellation de l’un des auteurs.

 

« Les gen­darmes sont inter­ve­nus sur appel d’un rive­rain signa­lant un attrou­pe­ment d’une dizaine de jeunes armés de battes de base-ball », indique une source judi­ciaire. Arrivés sur place, les mili­taires ont essuyé des tirs de mor­tier et des jets de cailloux, « dont l’un éclate le pare-brise d’un des véhi­cules ». De nou­veaux tirs auront lieu plus tard, alors que les gen­darmes et leurs ren­forts sont à la recherche de leurs agresseurs.

 

Les gendarmes de Meylan ont à leur tour été la cible de tirs de mortier le 24 avril au soir. DR

Les gen­darmes de Meylan ont à leur tour été la cible de tirs de mor­tier le 24 avril au soir. DR

 

Un mineur de 15 ans sera inter­pellé, et pas­sera rapi­de­ment aux aveux. Permettant ainsi d’identifier quatre autres per­sonnes : un deuxième mineur de 15 ans, deux autres de 16 ans, ainsi qu’un majeur de 18 ans. Tous ont reconnu leur par­ti­ci­pa­tion, et indi­qué s’être coti­sés pour com­man­der via Snapchat des mor­tiers qui leur auraient été livré sur place. Déférés le mardi 27 avril, les quatre mineurs ont été pré­sen­tés devant le juge des enfants, et mis en exa­men pour vio­lences volon­taires aggra­vées et dégra­da­tions en réunion. La per­sonne majeure a été pla­cée sous contrôle judi­ciaire, et mise en exa­men pour les mêmes motifs.

 

La veille des tirs de mor­tiers, rap­porte France Bleu, les gen­darmes mey­la­nais étaient déjà pris à par­tie par une famille, dont l’un des fils était convo­qué dans le cadre d’une pro­cé­dure pour injures. Convocation qui s’est conclue par l’in­ter­pel­la­tion de la mère comme du fils pour rébel­lion. Quelques heures plus tard, le père de famille, très alcoo­lisé, et accom­pa­gné de son autre fils, per­cu­tait volon­tai­re­ment la clô­ture de la caserne avec son fourgon.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Violences au couteau sur un octogénaire à Échirolles: l'enquête établit le vrai déroulé des faits
Des photographies privées de policiers affichées sur un mur de Bourgoin-Jallieu

FLASH INFO — Des faits qui rappellent ceux survenus à Échirolles? Jeudi 1er juillet à 18 heures, la direction départementale de la sécurité publique indique Lire plus

Agression d'un chauffeur de bus: FO demande la création d'une brigade de sécurité sur les transports
Agression d’un chauffeur de bus : FO demande la création d’une brigade de sécurité sur les transports

FLASH INFO — Une "brigade dédiée à l'espace public des transports urbains"? Telle est la demande formulée par le syndicat Force Ouvrière de la Sémitag, Lire plus

L'agresseur d'un chauffeur de bus à Grenoble condamné à un an d'emprisonnement, dont six mois avec sursis
L’agresseur d’un chauffeur de bus à Grenoble condamné à un an d’emprisonnement, dont six mois avec sursis

FLASH INFO — L'agression avait choqué par sa violence. Dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 juin, un individu de 18 ans avait Lire plus

Grenoble renforce les conditions d'accès aux piscines Jean-Bron et Les Dauphins après des "incivilités répétées"
Grenoble renforce les conditions d’accès aux piscines Jean-Bron et des Dauphins après des « incivilités répétées »

FLASH INFO - Le vivre-ensemble dans les piscines de Grenoble n'a décidément rien d'un long fleuve tranquille. Après les opérations burkini, ce sont des "incivilités Lire plus

Violente agression d'un chauffeur de bus de la ligne C4 à Grenoble dans la nuit du jeudi 24 juin
Violente agression d’un chauffeur de bus de la ligne C4 à Grenoble dans la nuit du jeudi 24 juin

FLASH INFO — Le boulevard Maréchal-Lyautey de Grenoble a été le théâtre de la violente agression d'un chauffeur de bus de la ligne C4, dans Lire plus

Femme trans retrouvée morte : une élue de la Ville de Grenoble dénonce (un peu trop vite?) un "meurtre transphobe"
L’auteur de deux coups de couteau contre un caissier de Grenoble dimanche 30 mai encore introuvable

  FLASH INFO — Un caissier du magasin Intermarché sur le boulevard Foch à Grenoble a été agressé et poignardé par un client, dimanche 30 Lire plus

Flash Info

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin