Renzo Sulli apporte son soutien aux policiers visés par des menaces de mort sur un mur d’Échirolles

sep article

 

FLASH INFO — « Ni l’intimidation, ni les menaces ne sauraient entamer notre détermination
pour la tranquillité des Échirollois-es ». Ainsi s’exprime Renzo Sulli, maire d’Échirolles, suite à la découverte d’une affiche menaçant de mort trois policiers du Groupe de sécurité de proximité.

 

Par voie de com­mu­ni­qué, l’élu fait part de sa « plus ferme condam­na­tion de cette mise en cause du tra­vail réa­lisé par les forces de police natio­nale auprès des habi­tant-es de la ville d’Échirolles ». Et témoigne de son « sou­tien total aux agents de police visés par ces actes mal­veillants, et éga­le­ment à leur famille ». Des agents, écrit-il, qui luttent contre le « tra­fic qui génère vio­lence et inti­mi­da­tion ». Ou les « actes inci­vi­li­tés avec les tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice et les rodéos urbains ».

 

Le maire d’Échirolles Renzo Sulli apporte son soutien aux policiers visés par des menaces de mort © Tim Buisson – Place Gre’net

Le maire d’Échirolles Renzo Sulli apporte son sou­tien aux poli­ciers visés par des menaces de mort © Tim Buisson – Place Gre’net

 

« L’agitation des délin­quants est sou­vent à la mesure des actions menées sur le ter­rain pour com­battre leurs actes illi­cites et je veux donc ici saluer le tra­vail acharné et continu de toutes les forces de sécu­rité, que ce soit la police natio­nale ou notre police muni­ci­pale, et nos agent-es de pré­ven­tion », écrit encore Renzo Sulli. Qui se féli­cite de l’ar­ri­vée de « six postes d’é­du­ca­teurs spé­cia­li­sés », ainsi que d’ef­fec­tifs sup­plé­men­taires de police annon­cés.

 

« Ce type d’acte – notam­ment dans un quar­tier qui a tout pour être tran­quille – montre la néces­sité d’une plus grande pré­sence des forces de l’ordre sur le ter­rain », juge encore le maire d’Échirolles. Et d’af­fir­mer la déter­mi­na­tion de cha­cun pour « per­mettre à chaque citoyen-ne de vivre pai­si­ble­ment dans les quar­tiers d’Échirolles ». Des quar­tiers qui « appar­tiennent aux habi­tant-es et non à une poi­gnée de délin­quants, qui pour­rissent la vie des hon­nêtes gens ».

 

Réouverture des musées
commentez lire les commentaires
818 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.