En Auvergne Rhône-Alpes, les élus se renvoient la patate chaude de la gestion d’Erai

sep article

 

FLASH INFO – En Auvergne Rhône-Alpes, le dossier Erai, du nom de cette agence économique née en 1987 de l’initiative du conseil régional pour aider les entreprises régionales à conquérir des marchés à l’international et liquidée en 2015, s’invite malgré lui dans la campagne des régionales.

 

Accusé de favoritisme électoral au profit des communes de droite, Laurent Wauquiez renvoie la balle dans le camp des socialistes.

Laurent Wauquiez – DR

Jugeant l’im­pli­ca­tion de l’ex-Région Rhône-Alpes – alors aux mains du socia­liste Jean-Jack Queyranne – dans la défaillance de l’as­so­cia­tion par­ti­cu­liè­re­ment grave, le tri­bu­nal judi­ciaire de Lyon a ce 27 avril condamné l’ac­tuelle col­lec­ti­vité à payer au liqui­da­teur la somme de 10 mil­lions d’eu­ros. Une note salée pour son suc­ces­seur Laurent Wauquiez (LR). Lequel a saisi la jus­tice.

 

« Ce n’est pas aux contri­buables de payer pour les fautes de l’ancien exé­cu­tif socia­liste, qui a conduit cette asso­cia­tion à la ruine, créé une situa­tion de conflit d’intérêt et a fermé les yeux, en n’exerçant pas son rôle de contrôle et d’information des élus régio­naux, sur des mani­pu­la­tions bud­gé­taires visant à rendre les comptes sciem­ment opaques », sou­lignent les ser­vices de la Région dans un com­mu­ni­qué.

 

Et Laurent Wauquiez d’é­pin­gler au pas­sage « la ges­tion catas­tro­phique de la pré­cé­dente majo­rité socia­liste, éco­lo­giste et extrême-gauche, qui conduit aujourd’hui la Région Auvergne-Rhône-Alpes à devoir assu­mer les fautes qu’elle a com­mises entre 2004 et 2015 ».

 

 

Les écologistes dénoncent une révision de l’histoire

 

Alors que Jean-Jack Queyranne était ce même 27 avril, selon des infor­ma­tions de Lyon capi­tale, audi­tionné par la bri­gade finan­cière suite à la plainte de Laurent Wauquiez, les éco­lo­gistes n’ont pas trainé pour répli­quer. Pour dénon­cer l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion d’une déci­sion de jus­tice et qua­li­fier le pré­sident de la Région Auvergne Rhône-Alpes, can­di­dat plus que pro­bable quoique pas encore déclaré à sa suc­ces­sion, de « véri­table révi­sion­niste de l’his­toire ».

 

« Les élu·es UMP puis LR de la Région ont tou­jours sou­tenu Erai de 2004 à 2015 », sou­lignent-ils dans un com­mu­ni­qué en réponse. « Seul·es les élu·es du Rassemblement citoyen, éco­lo­giste et soli­daire ont dénoncé, pen­dant des années, la ges­tion opaque de cette struc­ture. Il faut dire que de nom­breux amis de M. Wauquiez sont impli­qués dans cette affaire. »

 

PC

Réouverture des musées
commentez lire les commentaires
1057 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.