Yannick Leider expose 24 de ses tableaux au Centre de Gérontologie du CHU de Grenoble. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Exposition haute en couleur de l’artiste franco-polonais Yannick Leider au Centre de gérontologie du Chuga

Exposition haute en couleur de l’artiste franco-polonais Yannick Leider au Centre de gérontologie du Chuga

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Yannick Leider, peintre et céramiste de renom, expose actuellement vingt-quatre tableaux au Centre de gérontologie du CHU Grenoble Alpes, où il est résident. Inspiré par ses nombreux voyages et rencontres, l’artiste, qui s’apprête à fêter ses 75 ans, utilise des couleurs très vives et a banni le noir et blanc de ses œuvres.

 

 

Yannick Leider expose 24 de ses tableaux au Centre de Gérontologie du CHU de Grenoble. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Yannick Leider expose 24 tableaux au Centre de géron­to­lo­gie du CHU de Grenoble. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Après avoir exposé un peu par­tout en Europe, de la Hollande à la Pologne en pas­sant par l’Allemagne, Yannick Leider a ins­tallé ses pein­tures au Centre de géron­to­lo­gie du CHU de Grenoble-Alpes, où il réside désormais.

 

Jusqu’à fin avril 2021, l’artiste franco-polo­nais pré­sente son tra­vail, issu de musées et de col­lec­tions pri­vées du monde entier, aux soi­gnants et aux rési­dents. C’est sa… 502e exposition.

 

Parmi les musées où ses œuvres figurent : le Musée natio­nal de Barlinek en Pologne, Kunst und Gewerbe à Hambourg, Kunst und Keramiek à Deventer en Hollande, et à Varsovie. Mais aussi les col­lec­tions de Molinard à Grasse, ainsi que de nom­breuses col­lec­tions pri­vées en Allemagne, Angleterre, Corée du Sud, Hollande, France, Pologne, Suisse ou États-Unis.

 

 

Pas de noir ni de blanc sur les tableaux de Yannick Leider

 

Ses vingt-quatre pein­tures aux cou­leurs vives et fluo­res­centes courent le long des murs des cou­loirs, de la salle com­mune et de la can­tine. Des tableaux par­fois abs­traits réa­li­sés à dif­fé­rentes époques.

 

« Ces tableaux donnent beau­coup de cou­leurs dans la mai­son et rendent le lieu vivant », se réjouit Catherine Bertoni, ani­ma­trice sociale et cultu­relle du Centre géron­to­lo­gique. Sur ces tableaux, pas de noir ni de blanc, Yannick Leider ayant fait le choix de les éli­mi­ner. « Lorsque je peins les pay­sages qui m’en­tourent, il y a très peu de noir et blanc, et beau­coup de cou­leurs vives », observe-t-il.

 

Au centre, le portrait de Soutine, artiste russe que Yannick Leider admire. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Au centre, le por­trait de Soutine, artiste russe que Yannick Leider admire. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

 

Né à Paris en 1946 et formé à l’École des Beaux-Arts de Gdansk en Pologne en 1970, Yannick Leider explique s’être par la suite éman­cipé des tech­niques apprises afin d’affirmer son propre style. Inspiré par ses nom­breux voyages et ren­contres, il peint des pay­sages ruraux, comme La Basse-cour ou Le Vélo de Van-Gogh, mais aussi des visages, qui ont par­fois une histoire.

 

Il a par exemple réa­lisé le por­trait de Chaïm Soutine, un peintre russe émi­gré en France. « Un grand artiste et aussi l’un de mes pré­fé­rés », salue Yannick Leider, qui est revenu vivre à Grenoble en 2003.

 

 

Des événements culturels pour « rendre la maison vivante »

 

Cette expo­si­tion s’inscrit dans le cadre du pro­jet cultu­rel L’Hôpital Autrement, qui vise à faire entrer la culture au sein de l’é­ta­blis­se­ment. Un pro­jet qui a d’ailleurs valu au CHU de Grenoble-Alpes le prix de la « Victoires des acteurs publics », en février 2021.

 

Yannick Leider a brossé son autoportrait, exposé à l'entrée du Centre de Gérontologie. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Autoportrait de Yannick Leider. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Expositions, ate­liers, mais aussi spec­tacles et concerts, l’Hôpital Autrement pro­pose des acti­vi­tés per­met­tant de « rendre la mai­son vivante », explique encore Catherine Bertoni.

 

« Certains tombent sur l’exposition par hasard, d’autres sont curieux et viennent voir les tableaux. L’important, c’est que les gens regardent et fassent mar­cher leur ima­gi­na­tion », assure de son côté Yannick Leider.

 

L’artiste n’a pas délaissé ses pin­ceaux et conti­nue à peindre régu­liè­re­ment, dans sa chambre. Toujours très cri­tique envers son tra­vail, il met sou­vent plu­sieurs mois à ache­ver ses tableaux.

 

Sarah Krakovitch

 

 

Exposition visible jus­qu’à fin avril 2021 au centre de géron­to­lo­gie Avenue de Kimberley, hôpi­tal Sud à Échirolles
Tél. 04 76 76 95 03

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

SK

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Exposition sur les refuges alpins au Musée dauphinois : un beau voyage en altitude

  EN BREF - Le Musée dauphinois inaugurait mercredi 3 juin sa nouvelle exposition « Refuges alpins, de l’abri de fortune au tourisme d’altitude », Lire plus

Snek allie légèreté et précision en mêlant or et encre dans ses calligraphies. © Anissa Duport-Levanti
Le graffeur Snek expose ses œuvres à Grenoble sur le monde qui se dégrade

  EN BREF – Snek, le célèbre artiste de street art grenoblois, expose ses œuvres dans la boutique de vélos Dead is Hype. Curieux et Lire plus

Derrière la montagne, la face cachée du tableau au Couvent Sainte-Cécile ©Jean-Marc Blache pour le Fonds Glénat
« Derrière la montagne, la face cachée du tableau », une exposition originale du Fonds Glénat

FOCUS - Pour le cinquantième anniversaire de la célèbre maison d'édition, le Fonds Glénat propose une exposition originale, « Derrière la montagne, la face cachée du tableau Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : retrait des glaciers, éboulements rocheux… un patrimoine naturel en sursis

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 3 - L'impact le plus visible du réchauffement, on le voit en haute montagne. Sur les glaciers qui s'érodent, sur les parois Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : les conférences sur le climat se succèdent mais les Alpes se réchauffent

WEB-DOCUMENTAIRE - Lors de la Cop21 à Paris en 2015, des scientifiques grenoblois tiraient déjà la sonnette d'alarme. Trois ans après, où en est-on ? Lire plus

Huit dessinateurs de bande dessinée livrent leur vision de Venise et de Casanova à travers une exposition à découvrir au couvent Sainte-Cécile de Grenoble.Kim Jung Gi - Venise
« Venise sur les pas de Casanova » se dévoile au Couvent Sainte-Cécile

FOCUS – Huit dessinateurs de bande dessinée se sont employés à livrer leur vision de Venise et de Casanova. Qu’elles soient bardées de clichés ou Lire plus

Flash Info

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin