Quatre boulangeries iséroises certifiées Boulanger de France pour leurs bonnes pratiques

sep article

 

FLASH INFO – Quatre boulangeries iséroises ont reçu le label Boulanger de France. Cette distinction, créée par la Confédération nationale de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie française, distingue les artisans boulangers respectant une charte de bonnes pratiques artisanales.

 

 

Isère : quatre boulangeries labellisées Boulanger de France. DR

Le label Boulanger de France cer­ti­fie le res­pect d’une charte éta­blie par la Confédération natio­nale de la bou­lan­ge­rie pâtis­se­rie fran­çaise.  DR

« Le fait-mai­son, c’est notre iden­tité, notre signa­ture. La qua­lité est la seule réponse aux attentes des consom­ma­teurs, c’est elle que nous devons culti­ver, chaque jour et pour chaque pro­duit vendu, faute d’être immé­dia­te­ment confon­dus avec ceux qui déva­lo­risent notre image et nos savoir-faire ». Tels sont les objec­tifs affi­chés par la Confédération natio­nale de la bou­lan­ge­rie-pâtis­se­rie fran­çaise, qui a créé la marque-label Boulanger de France.

 

En Isère, quatre bou­lan­ge­ries ont d’ores et déjà reçu cette cer­ti­fi­ca­tion et font ainsi figure de pion­nières dans cette démarche. À l’arbre à pain à Saint-Égrève : Les Petits pains de Manon à Saint-Martin‑d’Hères, V.H.N à Champ-sur-Drac et Le Fournil pâtis­sier à Fontaine.

 

 

Boulanger de France certifie le respect d’une charte de bonnes pratiques

 

Ces arti­sans bou­lan­gers s’engagent à res­pec­ter des règles pré­cises au niveau du bien-être, de l’hygiène de l’ac­cueil et de l’ac­ces­si­bi­lité. Mais aussi et sur­tout concer­nant la fabri­ca­tion : taux de sel infé­rieur ou égal à 18 grammes par kilo de farine, pétris­sage peu intense et fer­men­ta­tion lente. Ils assurent par ailleurs une fabri­ca­tion mai­son de tous leurs pro­duits, en pri­vi­lé­giant les cir­cuits courts d’approvisionnement et les pro­duits de sai­son.

 

Une façon pour les consom­ma­teurs de dif­fé­ren­cier « les arti­sans bou­lan­gers qui s’engagent des acteurs de la bou­lan­ge­rie indus­trielle », selon La Fédération dépar­te­men­tale de la bou­lan­ge­rie et de bou­lan­ge­rie-pâtis­se­rie de l’Isère. Et un mar­queur de « l’identité de la bou­lan­ge­rie arti­sa­nale », ajoute-t-elle.

 

Représentant envi­ron 480 entre­prises arti­sa­nales, la fédé­ra­tion isé­roise œuvre pour valo­ri­ser le métier de bou­lan­ger-pâtis­sier. Elle orga­nise toute l’an­née des mani­fes­ta­tions pour faire décou­vrir des pro­duits de qua­lité et la pro­fes­sion.

 

sarah krakovitch

 

commentez lire les commentaires
3297 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.