La région Auvergne-Rhône-Alpes « en tête des PIB de province », révèle une étude de l’Insee

sep article

 

FLASH INFO — La région Auvergne-Rhône-Alpes « en tête des PIB de province » ? C’est ce qu’écrit l’Insee, dans une étude indiquant qu’Aura se classe à la deuxième place des régions les plus productrices de richesse. La première place étant occupée par l’Île-de-France.

 

« En 2018, le pro­duit inté­rieur brut d’Auvergne-Rhône-Alpes s’élève à 272,6 mil­liards d’euros, repré­sen­tant 12 % du total natio­nal », décrit l’Institut. Avant de pré­ci­ser que cette part est « conforme au poids démo­gra­phique de la région en France ». Avec huit mil­lions d’ha­bi­tants, Auvergne-Rhône-Alpes est en effet la deuxième région la plus peu­plée de France, (loin) der­rière les douze mil­lions d’Île-de-France.

 

Plateforme chimique de Pont-de-Claix. Les industries chimiques, pharmaceutiques, plastiques et métalliques permettent au secteur industriel de compter au sein du PIB d'Auvergne-Rhône-Alpes © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Plateforme chi­mique de Pont-de-Claix. Les indus­tries chi­miques, phar­ma­ceu­tiques, plas­tiques et métal­liques per­mettent au sec­teur indus­triel de comp­ter au sein du PIB d’Auvergne-Rhône-Alpes © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

 

Le sec­teur le plus por­teur ? Le ter­tiaire, qui repré­sente 74 % de la valeur ajou­tée de la région. Avec une nette pro­gres­sion des acti­vi­tés scien­ti­fiques, tech­niques et des ser­vices admi­nis­tra­tifs et de sou­tien, ainsi que de l’im­mo­bi­lier, pour­suit l’Insee. Tandis que la part du com­merce et de l’in­for­ma­tion-com­mu­ni­ca­tion marque le pas. Tout en conti­nuant à pro­duire tou­jours plus de richesse, « à l’instar de toutes les branches du sec­teur ter­tiaire ».

 

Avec 18 % de la valeur ajou­tée, l’in­dus­trie repré­sente une part non négli­geable de la valeur ajou­tée de la région. Elle affiche, au demeu­rant, près de 5 points de plus que sur le ter­ri­toire natio­nal. Le tout porté par « les indus­tries chi­mique, phar­ma­ceu­tique, plas­tique et métal­lique ». Enfin, les sec­teurs de l’a­gri­cul­ture, de la syl­vi­cul­ture et de la pêche sont en net retrait depuis 2000, avec une faible pro­gres­sion de leur valeur ajou­tée.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1103 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.