Une nouvelle édition du Printemps des poètes sous le signe du désir

sep article

 

FLASH INFO – Le Printemps des poètes, organisé à Grenoble par l’association des étudiants du Master Diffusion de la culture, revient pour une édition 2021. Après l’Afrique,  Corps et âmes, et les beautés, le thème cette année est le désir.

 

« Place à l’art poé­tique ! » Une nou­velle édi­tion du Printemps des Poètes se déroule jus­qu’au 27 mars 2021, avec le désir mis à l’honneur par les étu­diants de l’Université Grenoble-Alpes. De quoi plon­ger dans les limbes du désir insa­tiable, du fan­tasme infini et de l’utopie. Un thème d’ac­tua­lité, compte tenu des rela­tions humaines per­tur­bées par les mesures sani­taires, mais aussi de l’ac­cès limité à l’art et à la culture.

 

Le temps d’une semaine, « la poé­sie et le désir s’entremêlent pour vous emme­ner à la décou­verte d’artistes, de créa­tions et vous inci­ter à deve­nir les poètes de ce fes­ti­val inédit », pro­mettent les orga­ni­sa­teurs. Essentiellement en ligne cette année, du fait de la situa­tion sani­taire, le fes­ti­val se veut pour le moins vivant et dyna­mique.

 

Le désir au service de l’art poétique et visuel

 

Affiche du Printemps des Poètes 2021, sur le thème du Désir

Affiche du Printemps des poètes 2021, sur le thème du désir.

Au pro­gramme ? Côté visuel, une expo­si­tion de poèmes, de des­sins et de pein­tures. Mais aussi, du son avec des cap­sules poé­tiques sous forme de pod­casts – réa­li­sées par les étu­diants inter­na­tio­naux de l’Université Grenoble Alpes – dif­fu­sées sur Radio Campus. Pour retom­ber en enfance, des contes seront réci­tés au télé­phone par le Centre des Arts du récit. Et, tou­jours dans l’imaginaire du désir, on retrou­vera un ciné-concert en ligne ou encore une lec­ture théâ­tra­li­sée par­lant du plai­sir fémi­nin.

 

Le fes­ti­val se veut aussi col­la­bo­ra­tif avec des ate­liers d’écriture de cadavres exquis. Ou encore de théâtre d’improvisation avec la CieGale, sur réser­va­tion. Enfin, un « escape city », par­cours d’énigme urbain, per­met­tra de décou­vrir poèmes, culture, art et désir au tra­vers des rues gre­no­bloises. Avec des lots à la clé pour les vain­queurs.

 

Pour clô­tu­rer le tout, un concert “live” sera dif­fusé en ligne, avec à l’af­fiche Arapaïma. Un artiste local qui ravira les ama­teurs de musique élec­tro­nique.

 

SK

 

commentez lire les commentaires
1070 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.