Un challenge Mars bleu pour sensibiliser à la prévention et au dépistage du cancer colorectal

Un chal­lenge Mars bleu pour sen­si­bi­li­ser à la pré­ven­tion et au dépis­tage du can­cer colorectal

Un chal­lenge Mars bleu pour sen­si­bi­li­ser à la pré­ven­tion et au dépis­tage du can­cer colorectal

EN BREF — Pour la pre­mière fois, un chal­lenge se dérou­lera à l’oc­ca­sion de Mars Bleu, un mois tra­di­tion­nel­le­ment consa­cré à la lutte contre le can­cer colo­rec­tal. Du 15 mars au 4 avril 2021, les par­ti­ci­pants devront comp­ta­bi­li­ser leurs pas via une appli­ca­tion. Ceci afin de « réa­li­ser col­lec­ti­ve­ment un grand nombre de kilo­mètres à la hau­teur de la mobi­li­sa­tion pour la pré­ven­tion et le dépis­tage du can­cer colo­rec­tal en Auvergne Rhône-Alpes »

C’est une pre­mière : à l’oc­ca­sion de l’é­di­tion 2021 de Mars bleu, le Centre de coor­di­na­tion des dépis­tages des can­cers Auvergne-Rhône-Alpes lance le chal­lenge Mars bleu. Un défi connecté et gra­tuit « pour inci­ter cha­cun à bou­ger en s’amusant, au pro­fit de la pré­ven­tion et du dépis­tage du can­cer colo­rec­tal pen­dant Mars Bleu ». Tout comme Octobre rose est dédié au can­cer du sein, Mars bleu est en effet consa­cré au can­cer colo­rec­tal, qui tue encore 17 000 per­sonnes par an.

Visuel du challenge mars bleu, dédié à la prévention et au dépistage du cancer colorectal © Centre de dépistage Aura

Visuel du chal­lenge mars bleu, dédié à la pré­ven­tion et au dépis­tage du can­cer colo­rec­tal. © Centre de dépis­tage Aura

Le prin­cipe du chal­lenge Mars Bleu ? Les par­ti­ci­pants s’ins­crivent et télé­chargent une appli­ca­tion dédiée, qui comp­ta­bi­lise chaque pas réa­lisé par jour. Ils sont ensuite invi­tés à rejoindre ou créer une équipe pour mieux favo­ri­ser l’é­mu­la­tion et l’en­cou­ra­ge­ment, le tout du 15 mars au 4 avril 2021. Le but final ? « Réaliser col­lec­ti­ve­ment un grand nombre de kilo­mètres à la hau­teur de la mobi­li­sa­tion pour la pré­ven­tion et le dépis­tage du can­cer colo­rec­tal en Auvergne Rhône-Alpes ».

L’activité phy­sique et l’a­li­men­ta­tion, piliers de la prévention

Pourquoi une telle démarche ? Parce que l’ac­ti­vité phy­sique compte parmi les élé­ments de pré­ven­tion du can­cer colo­rec­tal. De même que l’a­li­men­ta­tion. « La consom­ma­tion exces­sive de viande rouge, de bois­sons alcoo­li­sées, le taba­gisme et l’obésité sont des habi­tudes de vie qui a tout âge aug­mentent le risque de can­cer colo­rec­tal », rap­pelle ainsi le Centre de coor­di­na­tion des dépistages.

Outre la pré­ven­tion, le dépis­tage est évi­dem­ment une manière de lut­ter contre ce can­cer, le deuxième le plus meur­trier en France, qui concerne dans 95 % des cas les plus de 50 ans. Un test de dépis­tage immu­no­lo­gique à réa­li­ser soi-même, simple et effi­cace, est ainsi pro­posé tous les deux ans aux per­sonnes de 50 à 74 ans.

Le premier test de dépistage passe par un kit adressé aux personnes de plus de 50 ans, sans nécessiter de coloscopie © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le pre­mier test de dépis­tage passe par un kit adressé aux per­sonnes de plus de 50 ans, sans néces­si­ter de colo­sco­pie. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Contrairement aux idées reçues, la colo­sco­pie n’est donc pas un exa­men obli­ga­toire pour dépis­ter un can­cer colo­rec­tal. L’intervention est réser­vée aux per­sonnes dont le test immu­no­lo­gique révèle une sus­pi­cion, ce qui arrive dans 4 % des cas. Elle est éga­le­ment recom­man­dée aux patients pré­sen­tant des anté­cé­dents per­son­nels ou fami­liaux, ou une mala­die inflam­ma­toire intes­ti­nale. D’où l’im­por­tance de tenir son méde­cin trai­tant informé.

Comme tou­jours, le Centre de dépis­tage des can­cers peut comp­ter sur le sou­tien de l’é­quipe gre­no­bloise de hockey sur glace des Brûleurs de loups. Ses joueurs s’im­pli­que­ront dans le défi en « pre­nant la parole dans des vidéos de coa­ching du Challenge Mars Bleu ». De son côté, la Fédération fran­çaise des clubs alpins et de mon­tagne s’en­gage, elle aussi, à sen­si­bi­li­ser ses adhé­rents au dépis­tage dès l’âge de 50 ans.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !