Des députés, dont deux Isérois, tancent Barbara Pompili sur les aides à la rénovation énergétique

sep article

 

FLASH INFO — Des députés de la majorité qui prennent la plume pour tancer une ministre, la chose n’est pas (tellement) courante. C’est pourtant ce que font 19 parlementaires LREM, dans un courrier rendu public* et destiné à la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Parmi eux, deux Isérois : Jean-Charles Colas-Roy et Monique Limon.

 

En cause ? Un pro­jet d’ar­rêté qui pré­voi­rait de mettre fin de manière anti­ci­pée au « coup de pouce » du gou­ver­ne­ment en faveur de la réno­va­tion éner­gé­tique. En février 2021, le syn­di­cat des opé­ra­teurs de la tran­si­tion éner­gé­tique (Symbiote) s’in­quié­tait déjà dans le JDD d’une réduc­tion des dates pour plu­sieurs types d’a­mé­na­ge­ments. Aujourd’hui, écrivent les dépu­tés, c’est l’en­semble du dis­po­si­tif qui serait concerné.

 

Jean-Charles Colas-Roy est signataire de la missive adressée à Barbara Pompili © Place Gre'net

Jean-Charles Colas-Roy est signa­taire de la mis­sive adres­sée à Barbara Pompili © Place Gre’net

Les « coups de pouce » adop­tés en 2014 sont ainsi acces­sibles jus­qu’au 31 décembre 2021 pour la signa­ture des devis, et au 31 décembre 2022 pour la fin des tra­vaux. Selon les dépu­tés, les deux dates seraient res­pec­ti­ve­ment rame­nées au 30 juin et au 30 août 2021. « Un signal néga­tif alors que le sec­teur de la réno­va­tion éner­gé­tique est un enjeu majeur pour notre éco­no­mie et qu’il se doit d’être stable et péren­nisé », jugent les par­le­men­taires. Qui craignent même « de nom­breuses pertes d’emplois et ces­sa­tions d’activités dans les entre­prises »

 

« Plus de 1,5 mil­lion de tra­vaux de réno­va­tion ont été réa­li­sés chez les ménages modestes ces deux der­nières années, 13 000 emplois directs et 40 000 indi­rects ont été créés », écrivent encore les dépu­tés. Le tout avec une filière débar­ras­sée des « éco-délin­quants » « Au moment où la situa­tion est assai­nie, les pro­fes­sion­nels qua­li­fiés et les contrôles assu­rés, nous avons du mal à com­prendre que vous sou­hai­tiez reve­nir sur l’engagement pris », assènent-ils.

 

Monique Limon est la seconde signataire iséroise du courrier adressé à la ministre de la Transition écologique. DR

Monique Limon est la seconde signa­taire isé­roise du cour­rier adressé à la ministre de la Transition éco­lo­gique. DR

 

Les élus ne cachent pas leur proxi­mité avec les argu­ments du syn­di­cat Symbiote. Mais le cour­rier entre­rait-t-il aussi en réso­nance avec la per­son­na­lité même de Barbara Pompili ? La ministre a récem­ment subi d’âpres cri­tiques après avoir moqué la “polé­mique” sur les repas végé­ta­riens dans les can­tines de Lyon. La dépu­tée de l’Isère Émilie Chalas, qui a par le passé mar­qué sa proxi­mité avec Barbara Pompili, n’est en tout cas pas signa­taire de la mis­sive.

 

 * Reproduit par exemple in extenso par les sites Infos-Dijon ou ImazPress.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1403 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article