Grenoble : Capgemini s’associe à la startup Verkor pour créer des batteries bas carbone

sep article



 

FLASH INFO – Le groupe français Capgemini, leader mondial du conseil, de la transformation numérique, des services technologiques et d’ingénierie, s’associe à la startup grenobloise Verkor pour accélérer la production de batteries bas carbone en Europe du Sud. Avec ce partenariat, les deux entreprises souhaitent créer une usine géante de fabrication de batteries.

 

La construc­tion de cette pre­mière “giga­fac­tory” doit débu­ter en 2023, après la créa­tion d’un centre d’in­no­va­tion d’ici fin 2021 sur le bas­sin isé­rois. Capgemini, né à Grenoble en 1967, appor­tera son exper­tise à la star­tup indus­trielle Verkor basée sur la Presqu’île. Notamment en vue d’ex­ploi­ter le poten­tiel du numé­rique et des don­nées dans la fabri­ca­tion de bat­te­ries bas car­bone. Le groupe rejoint ainsi Schneider Electric, déjà asso­cié à Vektor. Tout comme EIT InnoEnergy et Idec Groupe, qui ont annoncé leur par­te­na­riat en juillet 2020.

 

Pour l’heure, le lieu d’im­plan­ta­tion de cette nou­velle usine reste indé­ter­miné, plu­sieurs sites étant à l’é­tude dont celui de Rodez. L’enjeu est de taille : cette giga­fac­tory néces­site un inves­tis­se­ment ini­tial de 1,6 mil­liard d’eu­ros et pour­rait créer près de 2 000 emplois directs.

 

Prototype de la nouvelle usine de batterie. Photo DR

Prototype de la nou­velle usine de bat­te­rie. DR

 

L’usine dis­po­sera d’une capa­cité ini­tiale de 16 GWh et devrait pro­gres­ser jus­qu’à 50 GWh. Une pro­duc­tion qui doit per­mettre de répondre à la demande crois­sante de bat­te­ries en Europe. « Le numé­rique jouera un rôle clé pour garan­tir la com­pé­ti­ti­vité des giga fac­to­ries euro­péennes », insiste Roshan Gya, direc­teur Europe du sud et Europe cen­trale chez Capgemini Invent. Le déve­lop­pe­ment de la voi­ture élec­trique devrait notam­ment sti­mu­ler la demande. « Nous sommes enthou­siastes à l’i­dée de mettre à contri­bu­tion notre savoir-faire numé­rique et de par­ti­ci­per à la créa­tion en France d’une giga fac­tory connec­tée », ajoute-t-il.

 

 

Capgemini souhaite diminuer l’impact environnemental des batteries

 

Même enthou­siasme du côté du PDG de Verkor, Benoît Lemaignan. « Nous sommes ravis d’at­ti­rer des par­te­naires aussi pres­ti­gieux pour nous aider à mettre en œuvre en Europe notre vision d’un sys­tème indus­triel de fabri­ca­tion de bat­te­ries à la fois com­pé­ti­tif et durable ».

 

Durable car cette asso­cia­tion per­met­tra de dimi­nuer l’im­pact envi­ron­ne­men­tal des bat­te­ries, tout en amé­lio­rant leurs ren­de­ments. Ce sur­tout en rédui­sant le nombre de rebuts. « Le déve­lop­pe­ment en Europe d’une chaîne d’ap­pro­vi­sion­ne­ment en bat­te­ries à la fois rési­liente et durable est essen­tiel pour l’a­ve­nir et la tran­si­tion éner­gé­tique de l’industrie auto­mo­bile », plaide Roshan Gya.

 

 

Tim Buisson

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1933 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.