Quatre entreprises iséroises lauréates des fonds de modernisation automobile et aéronautique

sep article



 

FLASH INFO — Après ECM Technologies en novembre 2011, quatre nouvelles entreprises iséroises sont lauréates des fonds de modernisation automobile et aéronautique, mis en place dans le cadre du plan France Relance.

 

À com­men­cer par Petercem, située à Frontonas, qui « conçoit et fabrique des solu­tions élec­tro­tech­niques de com­mu­ta­tion, de cap­teurs de cou­rants et de cap­teurs de ten­sion pour envi­ron­ne­ments sévères ». L’entreprise est lau­réate pour son pro­jet « Cswitch », consis­tant à « mettre en place une ligne com­plète de pro­duc­tion pour la fabri­ca­tion de bou­ton-pous­soir lumi­neux ». D’abord pour l’A320, puis sur d’autres types d’ap­pa­reils.

 

Deuxième entre­prise : Porcher Industries (La-Tour-du-Pin), fabri­cante de tis­sus pour l’in­dus­trie du sport ainsi que pour les air­bags. Un sec­teur dans lequel d’in­dus­triel entend ren­for­cer sa com­pé­ti­ti­vité face à la concur­rence. « Cette évo­lu­tion passe par une moder­ni­sa­tion des outils de fabri­ca­tion, tout en aug­men­tant la capa­cité actuelle de pro­duc­tion », indiquent les ser­vices du plan de relance.

 

Au sein de l'entreprise Petercem, lauréate des fonds de modernisation automobile et aéronautique © Petercem - YouTube

Au sein de l’en­tre­prise Petercem, lau­réate des fonds de moder­ni­sa­tion auto­mo­bile et aéro­nau­tique © Petercem – YouTube

 

Également lau­réate, l’en­tre­prise Raydiall basée à Voiron. Le concep­teur de dis­po­si­tifs de connexion dans le sec­teur auto­mo­bile porte trois pro­jets de câbles dif­fé­rents, bap­ti­sés « CCS2″, « T2-T2″ et « e‑Cable ». Soit des câbles de recharge en cou­rant continu ou en cou­rant alter­na­tif, ainsi qu’un câble de puis­sance « reliant l’on­du­la­teur au moteur élec­trique avec une rup­ture tech­no­lo­gique sur la méthode d’as­sem­blage »

 

Enfin, der­nière entre­prise lau­réate : Constellium, basée à Voreppe. Filiale du groupe amé­ri­cain du même nom, la struc­ture « mène des études de recherche, de déve­lop­pe­ment et d’innovation sur l’aluminium, sa métal­lur­gie, ses pro­cé­dés d’élaboration et de trans­for­ma­tion, et ses appli­ca­tions ». Le pro­jet sou­tenu doit per­mettre le « rem­pla­ce­ment d’équipements deve­nus obso­lètes, l’amélioration des tech­niques de suivi de fis­sure, [et] la robo­ti­sa­tion des essais de trac­tion ».

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1071 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.