Émilie Chalas lance un questionnaire pour recueillir les témoignages d’étudiants touchés par la crise

sep article

 

FLASH INFO – Émilie Chalas, députée iséroise La République en marche (LREM), met un questionnaire à disposition des étudiants. Les réponses seront transmises au Parlement et au gouvernement. Objectif : mettre en lumière les difficultés rencontrées par les jeunes pendant la crise du Covid-19.

 

 

Émilie Chalas adresse un questionnaire aux étudiants

Emilie Chalas se porte au che­vet des étu­diants @emiliechalas.fr

« Étudier en temps de crise sani­taire : votre témoi­gnage compte. » Ainsi s’intitule ce ques­tion­naire des­tiné aux étu­diants, à retrou­ver en ligne.

 

Celui-ci com­porte 16 ques­tions, sous forme de QCM ou de com­men­taires à rédi­ger. Ses thèmes cen­traux sont évi­dem­ment le bien-être étu­diant, les condi­tions d’études et de loge­ment, ainsi que les éven­tuels pro­blèmes finan­ciers.

 

Chaque récit est ano­nyme. Il n’est pas obli­ga­toire de rem­plir les par­ties « com­men­taire ». Y consa­crer moins de cinq minutes est donc pos­sible.

 

Son ini­tia­trice, Émilie Chalas, dépu­tée de la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère, se dit « par­ti­cu­liè­re­ment atten­tive et sen­sible aux situa­tions que peuvent tra­ver­ser aujourd’­hui de nom­breux étu­diants ».

 

« Nous ne serons pas la génération sacrifiée », clamaient ce jeudi 11 février des manifestants

 

Cette ini­tia­tive de la dépu­tée, qui s’était pré­sen­tée sans suc­cès aux élec­tions muni­ci­pales de 2020, inter­vient alors que le moral de beau­coup d’é­tu­diants est au plus bas. Sur le cam­pus, une tren­taines d’entre se sont d’ailleurs ras­sem­blés ce jeudi pour récla­mer davan­tage de moyens pour lut­ter contre la pré­ca­rité. La plu­part craignent en effet de devoir choi­sir, à terme, entre se loger et se nour­rir. 

 

Les militants brandissent leur banderole © Simon Marseille - Place Gre'net

Des mili­tants bran­dis­sant leur ban­de­role. © Simon Marseille – Place Gre’net

Ils sou­hai­taient en outre le retour en pré­sen­tiel, tous les jours et pour tous les élèves.

 

Le gou­ver­ne­ment a de son côté tenté de répondre à cette détresse des étu­diants à tra­vers quelques mesures. Parmi elles, la mise en place de deux repas par jour à un euro dans les res­tau­rants uni­ver­si­taires (RU).

 

Si les files d’attentes chez les asso­cia­tions de dis­tri­bu­tion désem­plissent, tout le monde ne peut tou­te­fois pas y accé­der, faute de se trou­ver à proxi­mité d’un RU. Peut-être les étu­diants en témoi­gne­ront-ils dans le ques­tion­naire ?

 

Antonin Aubry

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1495 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.