L’association Cosa Animalia en quête de bénévoles pour les chats et les pigeons de Grenoble

sep article

 

FLASH INFO — L’association Cosa Animalia lance un appel à bénévoles. Fondée en 2003, la structure grenobloise se fixe pour mission de recueillir, soigner et faire adopter les chats abandonnés, ainsi que d’organiser des campagnes de stérilisation et gérer des sites de nourrissage. Pour l’année 2020, l’association revendique ainsi 696 chats ou chatons adoptés, et 232 chats “libres” stérilisés.

 

Une action com­plé­tée depuis 2018 par la ges­tion de quatre pigeon­niers contra­cep­tifs, en lien avec la Ville de Grenoble. Issus du Budget par­ti­ci­pa­tif 2016, les pigeon­niers per­mettent éga­le­ment à l’as­so­cia­tion de soi­gner, nour­rir, baguer et régu­ler les vola­tiles. « Ainsi les pigeons ne sont plus gazés et peuvent vivre serei­ne­ment en nombre rai­son­nable à nos côtés, cet oiseau étant l’un des garants de notre éco­sys­tème », se féli­cite Cosa Animalia.

 

L'association Cosa Animalia consacre ses actions à l'adoption et la stérilisation des chats, ainsi qu'à la gestion des pigeonniers contraceptifs. DR

L’association Cosa Animalia consacre ses actions à l’a­dop­tion et la sté­ri­li­sa­tion des chats, ainsi qu’à la ges­tion des pigeon­niers contra­cep­tifs. DR

 

Autant d’ac­ti­vi­tés qui néces­sitent d’a­gran­dir l’é­quipe de béné­voles de l’as­so­cia­tion. Qui recherche des familles d’ac­cueil pour chats conva­les­cents suite à leur sté­ri­li­sa­tion, ou des “attra­peurs” de chats à sté­ri­li­ser et de cha­tons à adop­ter. Sont éga­le­ment bien­ve­nus les béné­voles pour l’en­tre­tien des pigeon­niers ou l’a­li­men­ta­tion des sites de nour­ris­sage, et les per­sonnes bri­co­leuses pour fabri­quer cabanes, caisses et pièges pour chats.

 

Des béné­voles d’au­tant plus néces­saires, juge l’as­so­cia­tion, que la cause ani­male pro­gresse auprès des déci­deurs poli­tiques. « Notre action trouve actuel­le­ment écho à l’Assemblée Nationale où la cause ani­male est débat­tue dans le cadre de l’exa­men d’une pro­po­si­tion de loi contre la mal­trai­tance ani­male », se réjouit-elle. Non sans « attendre beau­coup plus, comme la majo­rité des Français », selon un son­dage Ifop pour 30 mil­lions d’a­mis.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2051 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.