La grève des postiers du Grésivaudan prend fin avec une « victoire » revendiquée par Sud-PTT

sep article

 

FLASH INFO — Le syndicat Sud-PTT Isère-Savoie crie à la victoire. Dans un communiqué publié le 4 février, l’organisation annonce avoir « réussi à obtenir le maintien ​des horaires d’ouverture de Goncelin et d’Allevard en particulier l’ouverture du samedi matin et du mercredi matin ». Le projet de réduction des horaires d’ouverture des bureaux faisait l’objet d’un mouvement de grève des postiers depuis le 11 janvier 2021.

 

« L’appui dans cette lutte des usa­gers et d’une par­tie des élus a été déter­mi­nant », salue le syn­di­cat. Le pré­sident du Grésivaudan Henri Baile ou le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard avaient ainsi, parmi d’autres, appuyé le mou­ve­ment. Par voie de com­mu­ni­qué, deux autres séna­teurs, Frédérique Puissat et Michel Savin, « se féli­citent des solu­tions mises en place pour la qua­lité de la pré­sence pos­tale dans le Grésivaudan ».

 

Rassemblement des postiers du Grésivaudan organisé par Sud-PTT Isère-Savoie devant la direction de la Poste de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement des pos­tiers du Grésivaudan orga­nisé par Sud-PTT Isère-Savoie devant la direc­tion de la Poste de Grenoble © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Est-ce la fin des mou­ve­ments sociaux au sein des ser­vices pos­taux du Grésivaudan ? Pas à en croire Sud-PTT. Qui évoque d’ores et déjà un « autre com­bat dans les semaines à venir (…) afin d’ob­te­nir que Froges rede­vienne un bureau de poste de plein exer­cice, avec un gui­chet ouvert à plein temps ». Le syn­di­cat a, en effet, obtenu le retour d’un « conseil ban­caire » dans le bureau de Froges. Une « porte ouverte » à ses yeux pour d’autres reven­di­ca­tions.

 

La région gre­no­bloise pour­rait-elle, elle aussi, être concer­née par une mobi­li­sa­tion ? Lors de ras­sem­ble­ments devant la direc­tion de la Poste, Sud-PTT lais­sait entendre que les bureaux de Stalingrad et des Eaux-Claires pour­raient pro­chai­ne­ment fer­mer le samedi matin. Réponse de La Poste : « Un pro­jet de concer­ta­tion avec les élus locaux et les repré­sen­tants du per­son­nel est en cours (…), il est donc tota­le­ment pré­ma­turé d’é­vo­quer des sché­mas défi­nis ».

 

commentez lire les commentaires
920 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.